Email catcher

insinuer s'insinuer

Définition

Définition de insinuer ​​​ verbe transitif

Donner à entendre (qqch.) sans dire expressément (surtout avec un mauvais dessein). Qu'est-ce que vous insinuez ?

Définition de insinuer (s') ​​​ verbe pronominal

vieux S'infiltrer.
Pénétrer en se glissant. au figuré Le doute s'insinuait en lui.
(personnes) S'introduire habilement auprès de qqn. au figuré S'insinuer dans les bonnes grâces, la confiance de qqn.

Conjugaison

Conjugaison du verbe insinuer

actif

indicatif
présent

j'insinue

tu insinues

il insinue / elle insinue

nous insinuons

vous insinuez

ils insinuent / elles insinuent

imparfait

j'insinuais

tu insinuais

il insinuait / elle insinuait

nous insinuions

vous insinuiez

ils insinuaient / elles insinuaient

passé simple

j'insinuai

tu insinuas

il insinua / elle insinua

nous insinuâmes

vous insinuâtes

ils insinuèrent / elles insinuèrent

futur simple

j'insinuerai

tu insinueras

il insinuera / elle insinuera

nous insinuerons

vous insinuerez

ils insinueront / elles insinueront

Synonymes

Synonymes de insinuer verbe transitif

suggérer, donner à entendre, glisser, laisser entendre, souffler (à l'oreille), sous-entendre

vouloir dire, entendre (littéraire)

Synonymes de s'insinuer verbe pronominal

s'introduire, se couler, entrer, envahir, se faufiler, se glisser, s'infiltrer, pénétrer

Exemples

Phrases avec le mot insinuer

Il est certes inutile d'insinuer un procès aux économistes préclassiques et classiques.Revue du Nord, 2003, Michel Morineau (Cairn.info)
Il est très difficile d'insinuer qu'il fait des vers médiocres, sans passer aussitôt pour un mauvais citoyen.Émile Zola (1840-1902)
Ce n'est pas le match aller, mercredi dernier, qui insinuera le contraire.Ouest-France, Kévin GUISNEL, 04/03/2020
Et c'est ainsi que le doute s'insinuerait progressivement dans l'esprit des juges, contaminerait ensuite les professionnels du droit pour enfin gagner l'ensemble du public.Revue interdisciplinaire d'études juridiques, 2019, Antoine Bailleux (Cairn.info)
Voulaient-ils insinuer qu'ils allaient essuyer les plâtres de la réforme du baccalauréat, par un acte symbolique ?Ouest-France, 27/01/2020
D'autre part, la polygamie existe ici en fait et ainsi que je viens de l'insinuer, sous la forme de débauche.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Sommes-nous sérieusement en train d'insinuer que la sentence est trop sévère pour quelqu'un qui a été reconnu coupable d'homicide involontaire ?Europarl
Il a su insinuer également d'une manière très adroite aux professeurs qu'il ne leur convient pas du tout de se mêler des affaires de politique.Albert Du Casse (1813-1893)
Je ne veux pas insinuer toutefois que l'exemple soit applicable dans le cas actuel.Pamphile Le May (1837-1918)
Car le glyphosate répandu dans les parcelles cultivées semble s'insinuer partout.Ouest-France, Pierre WADOUX, 04/05/2019
La question méritait d'être posée, d'autant que le doute a pu s'insinuer autour de l'étiquette de majorité départementale.Ouest-France, Guillaume BALLARD, 06/06/2021
Preuve que la situation est grave, le virus commence même à s'insinuer dans les rangs de la droite.Capital, 30/09/2010, « Peut-on vraiment faire payer les riches ? »
Je pense que personne ne veut insinuer que toutes les entreprises de ce secteur se livrent à des pratiques malhonnêtes ou à de l'exploitation.Europarl
En atteignant la couche d'argile, elles ont pour but d'empêcher la mer de s'insinuer par-dessous l'ouvrage.Ouest-France, 05/11/2013
Si je savais écrire ; fagoter un livre, tourner une épître dédicatoire, bien enivrer un sot de son mérite ; m'insinuer auprès des femmes.Denis Diderot (1713-1784)
En outre, il commence d'insinuer le doute dans l'esprit d'une femme de quarante ans qui va apprendre qu'elle est peut-être sujette à cancer.Sciences sociales et santé, 2007, Marie Ménoret (Cairn.info)
Elles profitent de ces heures creuses pour réapparaître et s'insinuer.Ouest-France, Didier Gourin, 23/06/2019
C'est aller trop loin et exagérer d'une autre façon que d'insinuer, comme l'ont fait quelques-uns, qu'il inclinait vers leurs doctrines.Bathild Bouniol (1815-1877)
Et c'est au cœur de ces territoires mouvants que la peine parvient aujourd'hui à s'insinuer.Revue interdisciplinaire d'études juridiques, 1996, Jean-Charles Froment (Cairn.info)
Je n'ai aucunement voulu insinuer que certains pays n'avaient pas le droit d'exprimer une opinion.Europarl
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de INSINUER v. act. & n.

Couler, faire entrer doucement, & sans qu'on s'en apperçoive, dans quelque chose. Le vent coulis s'insinuë dans les chambres par les fentes d'une cloison. le venin, le mauvais air s'insinuë par les pores, entre par transpiration dans les corps, dans les veines. le chaud & le froid s'insinuent petit à petit dans les substances pour les cuire & pour les glacer.
 
INSINUER, se dit figurément en Morale. C'est un homme adroit qui s'est insinué doucement dans la maison de ce Prince, dans cet employ, dans cette commission. cet amant s'est bien insinué dans les bonnes graces de sa maistresse. un Orateur doit s'insinuer d'abord dans l'esprit de ses auditeurs. on n'a pas commandé absolument à cet Officier de se deffaire de sa charge, mais on luy a insinué doucement que ce seroit une prudence à luy de le faire. les flatteries s'insinuent aisément dans l'esprit, & le corrompent. Les heresies s'insinuent d'abord dans l'esprit du peuple. C'est pourquoy Saumaise derive le mot d'enseigner du Latin insinuare.
 
INSINUER, en termes du Palais, signifie, Descrire un acte dans un Registre, afin qu'il devienne public, & qu'il ne puisse estre changé ni alteré. L'Ordonnance veut qu'on insinuë les donations entre vifs dans les quatre mois, à peine de nullité. Toutes les substitutions doivent estre insinuées, soit qu'elles soient faites par contract, soit par testament. Il faut insinuer tous les actes en matiere beneficiale, sur tout les procurations pour resigner, les prises de possession, les nominations des Graduez, &c.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine