Email catcher

jaillir

Définition

Définition de jaillir ​​​ verbe intransitif

(liquide, fluide) Sortir, s'élancer en un jet subit et puissant. Sang qui jaillit d'une blessure.
par analogie Éclair qui jaillit. Des rires jaillissaient. ➙ fuser.
Apparaître, se manifester soudainement. ➙ surgir. Idée qui jaillit. locution, proverbe De la discussion jaillit la lumière.

Conjugaison

Conjugaison du verbe jaillir

actif

indicatif
présent

je jaillis

tu jaillis

il jaillit / elle jaillit

nous jaillissons

vous jaillissez

ils jaillissent / elles jaillissent

imparfait

je jaillissais

tu jaillissais

il jaillissait / elle jaillissait

nous jaillissions

vous jaillissiez

ils jaillissaient / elles jaillissaient

passé simple

je jaillis

tu jaillis

il jaillit / elle jaillit

nous jaillîmes

vous jaillîtes

ils jaillirent / elles jaillirent

futur simple

je jaillirai

tu jailliras

il jaillira / elle jaillira

nous jaillirons

vous jaillirez

ils jailliront / elles jailliront

Synonymes

Synonymes de jaillir verbe intransitif

couler, gicler, se répandre, saillir (vieux), sourdre (vieux ou littéraire)

se dresser, s'élever, pointer, saillir

s'élancer, bondir, surgir

fuser, s'élever, monter, partir, revoler (familier, Québec)

Exemples

Phrases avec le mot jaillir

Alors il travaille ses troupes au corps pour les garder prêtes à jaillir des starting-blocks.Capital, 18/08/2020, « Ces anciens sportifs qui sont devenus d'excellents chefs d'entreprise »
Les miroirs emmènent le regard vers l'infini, multiplient l'illusion, changent les points de vue, font jaillir de nouvelles images.Ouest-France, 18/09/2021
Alors sa tête tomba sur ses mains jointes contre le lit, et des larmes jaillirent de ses yeux.Joseph Marmette (1844-1895)
Aussi porte-t-elle la conviction jusqu'au fond de l'âme, et semble-t-elle moins révéler le vrai que le faire jaillir du fond du cœur.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Cette caractéristique fondamentale transparaît tout au long du texte et fait jaillir la nécessité de la proximité comme pensée et comme pratique.Marchés et organisation, 2008, Hassan Zaoual (Cairn.info)
Confirmant d'ailleurs en cela la ligne hégélienne, elle doit jaillir dans les ténèbres de la pure certitude de soi et se donner comme événement.Nouvelle revue théologique, 2011, Olric de Gelis (Cairn.info)
Comme si par miracle nous pouvions trouver l'endroit où la motivation jaillirait comme un geyser.Cahiers de Gestalt-thérapie, 2012, Christina Winkler (Cairn.info)
Comme le trait d'esprit, elle indique les relations nouvelles et créatrices que l'éclair de l'annonce peut possiblement faire jaillir dans son sillage.Études théologiques et religieuses, 2007, Pascale Barret-de Charentenay (Cairn.info)
Cette image de complétude fait jaillir le désir par identification transitive à l'autre semblable comme double spéculaire.Cahiers de psychologie clinique, 2002, Jean-Pierre Durif-Varembon (Cairn.info)
Ses accents approfondiront le charme des crépuscules d'été, – jailliront, dans la beauté de l'aurore, mêlés aux concerts des oiseaux.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Pourtant, les sculptures sont brutes, monoblocs, il n'y a d'autre intermédiaire pour faire jaillir le son que la rencontre de la peau et du bois.Ouest-France, 15/12/2015
Et elle sourit avec une amertume si douloureuse, que les larmes jaillirent de ses yeux.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
De cette compétitivité retrouvée jailliraient des emplois dont tous pourraient profiter.Europarl
Un choc, puis la passerelle s'abaisse, le chauffeur appuie sur le champignon pour faire littéralement jaillir son camion.Ouest-France, 03/04/2021
De son ventre jaillirent des quantités de misères cachées, retenues par la force des choses, par la faute aux temps trop durs pour chialer.EMPAN, 2003, Jean-Claude Arevalo (Cairn.info)
Plus loin jailliront des créations florales, des démultiplications de cocons.Ouest-France, 21/05/2019
Depuis, il perpétue la tradition en travaillant à l'ancienne, et en faisant jaillir ses oeuvres du feu.Ouest-France, 23/12/2012
Le cavalier a fait jaillir du sabot de son cheval une source qui, depuis, ne s'est jamais tarie.Ouest-France, 05/08/2020
Puis d'un coup, faites jaillir la lumière : annoncez que la sentence est finalement réduite à deux jours, sans animal de compagnie ni feuille de salade.Capital, 25/05/2017, « Pour faire accepter une sale nouvelle... annoncez l'enfer »
Et sans doute plus de 200 000 se déplacent chaque saison, de mai à novembre, lors des fêtes patronales, pour voir jaillir ces pyramides humaines.Ça m'intéresse, 03/12/2020, « Le castell, une étonnante coutume catalane »
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de JAILLIR v. n.

qui ne se dit que des choses liquides qui sont poussées en quelque lieu avec violence. Il y a plusieurs fonteines en ce jardin qui jaillissent fort haut. il y a une source dans cette vallée qui jaillit. il y a une estincelle de feu qui a jailli sur vous. les chevaux qui courent dans un lieu plein de fanges, font jaillir de la bouë sur les passans. Ce mot vient de jaculari.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots de l’automne Top 10 des mots de l’automne

Le retour de l’automne s’accompagne souvent d’une saveur douce-amère. Certains craignent la baisse de la luminosité et le premier rhume de la...

Marjorie Jean 28/09/2022