sourdre

 

définitions

sourdre ​​​ verbe intransitif

littéraire
(eau) Sortir de terre.
au figuré Naître, surgir.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

il sourd / elle sourd

ils sourdent / elles sourdent

imparfait

il sourdait / elle sourdait

ils sourdaient / elles sourdaient

passé simple

il sourdit / elle sourdit

ils sourdirent / elles sourdirent

futur simple

il sourdra / elle sourdra

ils sourdront / elles sourdront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La pauvre créature, lasse de souffrir, sentait-elle sourdre en elle des mouvements de révolte mal contenus ?Pierre Zaccone (1818-1895)
Et elle me désigna de bizarres végétaux qui croissaient dans une partie du sol où l'on voyait l'eau sourdre de tous côtés...Octave Mirbeau (1848-1917)
Les horizons de l'un ne se déployaient guère, la culture de l'autre s'affinait toujours par l'étude : ce rêve de science pouvait-il sourdre ailleurs qu'en l'imagination d'un ambitieux rêveur d'altitudes ?Hector Bernier (1886-1947)
Les bêches et les pioches se mirent aussitôt à l'œuvre, et nous entendîmes bientôt les travailleurs pousser un cri de joie ; l'eau commençait à sourdre dans la tranchée.Émile Souvestre (1806-1854)
Elle sentit sourdre en elle une colère folle, et prit cette rage pour de l'amour.Jules Lermina (1839-1915)
Ces mille bruits vagues, lointains, sans nom, qu'on n'entend pour ainsi dire que la nuit, commencèrent à sourdre de toutes parts.Eugène Sue (1804-1857)
Je sens sourdre en moi cette inexplicable méchanceté de l'homme qui le pousse à faire souffrir quand il souffre.Paul Bourget (1852-1935)
Elle ne leva point les yeux sur lui, mais il me semblait que je voyais sourdre le feu sombre de ses prunelles à travers ses paupières baissées.Paul Féval (1816-1887)
Les échéances sont inévitables ; on entend sourdre sous terre les catastrophes semées, et sur leur croissance, de plus en plus distincte, on peut calculer l'heure de leur éclosion.Victor Hugo (1802-1885)
Trop orgueilleuse pour en faire sourdre la plus discrète manifestation, du trouble qui la faisait chanceler, elle fut hautaine.Hector Bernier (1886-1947)
L'intelligence serait le fonds, la réserve, la source qui, après de longs creusements, vient sourdre entre les rochers.Remy de Gourmont (1858-1915)
On la voit sourdre sous les nappes de verdure, comme, sous la couche de cendres qui le recouvre, on voit sourdre la rougeur d'un brasier...Octave Mirbeau (1848-1917)
Il se faisait en elle comme un bruit de source cachée, près de sourdre, et soulevant déjà la mousse et le gazon qui la couvrent.Jules Sandeau (1811-1883)
Elle devait sourdre de la crête d'un massif déclive, un peu à droite, hors du jardin, là où brusquement se resserrait le domaine, où le château confinait aux emblaves.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Jacques se sentait tout à la fois ému et attiré par cette tristesse mystérieuse dont la source devait sourdre au fond du cœur.Amédée Achard (1814-1875)
C'est la jeunesse de la création, coulant avec une sève de vie qu'on voit et qu'on entend sourdre aux rayons des premiers soleils.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
À chaque source qu'on lui retrouvait, je fus aussi moins altéré ; je crus les sentir sourdre en moi.Jules Michelet (1798-1874)
Lucile ne peut douter, c'est de l'émotion vraie qu'elle entend sourdre... vers elle... en elle...Hector Bernier (1886-1947)
Déjà, en effet, on voyait à l'horizon rose sourdre cette vapeur grisâtre, qui n'est autre chose que l'humidité fuyant devant le soleil.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il sait que l'art, sous toutes ses formes, peut tout espérer des nouvelles générations dont on entend sourdre dans nos ateliers le génie encore en germe.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOURDRE » v. n.

S'écouler par quelque fente de la terre. Il ne se dit que des eaux des fonteines, des sources des rivieres. Ce marais sera difficile à dessecher, on y voit sourdre des eaux de tous costés. On dit que le Rhin, le Rhosne & le Pau sourdent du pied de la même montagne. Ce mot vient de surgere. Nicod.
 
SOURDRE, se dit figurément en Morale. Il faut étouffer cette heresie dans sa naissance, il en pourroit sourdre de grands maux, des schismes, des guerres civiles.
Les mots croisés du Robert Les mots du bord de mer Les mots du bord de mer

Laissez-vous bercer par le bruit des vagues avec cette grille de mots croisés estivale !

17/07/2020