jouissance

 

définitions

jouissance ​​​ nom féminin

Plaisir que l'on goûte pleinement. ➙ délice, satisfaction. Jouissance des sens. ➙ volupté. —  sans complément Plaisir sexuel. ➙ orgasme.
Action de se servir d'une chose, d'en tirer les satisfactions qu'elle est capable de procurer. La jouissance d'un jardin. ➙ usage. —  Droit Fait de jouir (I, 1) d'un bien.
Droit Fait d'être titulaire d'un droit.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette soif d'acquérir des richesses, qui donneront si peu de jouissance, aura fait de ce monde un monde de courtiers.Eugène Delacroix (1798-1863)
Le compagnon récemment reçu n'entrait dans la jouissance de tous ses droits qu'après un court noviciat, pendant lequel il portait le titre de pigeonneau.Paul Sébillot (1843-1918)
Pour éveiller l'activité, il faut d'abord des objets aux désirs ; pour la soutenir, il faut un espoir d'arriver à la jouissance.Volney (1757-1820)
Veut-on savoir ce qu'il s'empressa de faire à son entrée en jouissance de ces immeubles qu'il venait d'acheter ?Georges Jacques Danton (1759-1794)
Notre engagement, nos efforts collectifs doivent donc aller dans le sens de la garantie de la pleine jouissance de cette liberté.Europarl
Ses pieds menus touchaient à peine le pavé ; une jouissance la portait, comme un souffle plein de caresses chatouillantes.Émile Zola (1840-1902)
Je les aime tant, que j'avalais tous les affronts par lesquels elles me vendaient une pauvre petite jouissance honteuse.Honoré de Balzac (1799-1850)
Si l'on ne peut trouver de jouissance à lire et à relire un livre, il n'est d'aucune utilité de le lire même une fois.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Hugues Rebell (1867-1905)
Une femme aimante répond à tout avec une jouissance, avec un aveu ou un plaisir.Honoré de Balzac (1799-1850)
Alors s'établit la lutte contre les obstacles ; alors commença la jouissance toute particulière que suscitait la grandeur du péril.Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
Cette bonne action était sa grande jouissance ; il la cachait comme un plaisir défendu qu'il prenait en égoïste.Émile Zola (1840-1902)
La privation ou la douleur viennent à la suite d'un jugement faux ; la jouissance & le plaisir à la suite d'un jugement juste.Antoine Lavoisier (1743-1794)
Comme tant d'autres, elle avait de l'amour une notion trop mystique pour concevoir qu'une jouissance physique en fût le sommet, la clef de voûte.Michel Corday (1869-1937)
Que de mépris dans ce mot : inclinations respectables, dont on baptise ces quelques liaisons où le goût succède à la jouissance, et dont la durée scandalise la société qu'elle gêne !Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Et c'est là une jouissance vive et délicate, la plus grande des villes de province.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ce premier point gagné, il ne restait plus qu'à assurer au marquis la jouissance prompte et certaine des biens de sa femme.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Ainsi quand on pervertit cet ordre, et que l'on change l'usage en jouissance, l'ame, toute spirituelle qu'elle est, devient toute animale.Saint François de Sales (1567-1622)
Avec sa fortune, il aurait pu mener une vie d'égoïste jouissance : il a préféré se donner à des œuvres qui lui semblent bonnes et belles.Jules Legras (1866-1939)
Ce qu'elle ne pouvait pas se cacher à elle-même, c'est la jouissance profonde que lui causaient ces rendez-vous quotidiens.Albert Delpit (1849-1893)
Et nous éprouvons une jouissance profonde à contempler ces ciels d'une irréelle splendeur, et ces flots d'un azur comme aucun œil humain n'en a jamais vu.Armand Dayot (1851-1934)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « JOUÏSSANCE » subst. fem.

Possession, perception actuelle des fruits d'un heritage, d'un droit. Une longue & paisible jouïssance acquiert prescription, & vaut titre. Une sentence de récreance adjuge la jouïssance d'un Benefice. Celle de réintegrande rétablit en jouïssance. Un Fermier qui est troublé en la jouïssance de sa ferme, peut demander de la diminution. il n'est en jouïssance de cet heritage que par précaire, c'est à dire, il le possede au nom d'autruy. il n'a la jouïssance que par usufruit, c'est à dire, qu'il n'en a pas la proprieté. il y a des cas où on impute les jouissances sur le principal.
 
JOUÏSSANCE, se dit quelquefois des fruits mêmes dont on a jouï. Il faut restituer les jouïssances d'un Benefice, c'est à dire, les fruits qu'on a recueillis du Benefice dont on a jouï sans titre.
 
JOUÏSSANCE, se dit aussi en choses morales, & particulierement en matiere d'amour. La jouïssance alentit les passions, fait cesser la violence de l'amour. St. Amant a inseré dans ses oeuvres la description d'une jouïssance.
Le mot du jour Touché ! Touché !

Contact, tact, tactile, toucher : ces mots viennent du latin tangere, « toucher ». C’est ce contact qui est au cœur de nos pratiques sociales : la poignée de main, la bise, l’accolade, le câlin.

Aurore Vincenti 05/05/2020