labeur

 

définitions

labeur ​​​ nom masculin

littéraire Travail pénible et soutenu. ➙ besogne. Un dur, un pénible labeur.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si donc on mettait en balance le résultat de mes efforts comme labeur et le résultat comme rémunération, on trouverait certes celui-ci bien au-dessous de celui-là !Guy de Maupassant (1850-1893)
Quand je demande qu'on porte la réalité au théâtre, j'entends qu'on y fasse fonctionner la vie, avec tous ses rouages, dans la merveilleuse logique de son labeur.Émile Zola (1840-1902)
Il posait sa plume, et les objets qui servaient de cadre à ses séances de labeur s'évanouissaient, comme par magie.Paul Bourget (1852-1935)
Il éprouvait la lassitude amère d'un jour de labeur stérile, et il se demandait avec angoisse s'il en serait ainsi le lendemain et les jours suivants.Arsène Bessette (1873-1921)
Des centaines de milliers d'agriculteurs avec des milliers de tracteurs ont bloqué les principaux noeuds de communication en réclamant le prix de leur labeur pour survivre.Europarl
Il n'y avait pourtant pas à choisir ; l'alternative était rigoureuse : ou le pain du labeur pénible et quotidien, ou le pain du vice et de la charité.Louis Ulbach (1822-1889)
Mes parents, des ménagers, étaient de ces familles qui vivent sur leur bien, au labeur de la terre, d'une génération à l'autre !Frédéric Mistral (1830-1914)
Cette époque légendaire où l'homme n'avait pas besoin de travailler, lorsque labeur et poésie étaient une même chose ?Europarl
Nul subterfuge n'était plus possible, un contrôle s'exerçait ; malheureusement cela n'arrangeait pas les choses, car, si le labeur n'était pas fort difficile, en revanche, le résultat était fort laid.Robert de Montesquiou (1855-1921)
Vas-tu la juger sur un peu de poussière et quelque sueur dont la couvre un pareil labeur ?Maurice Barrès (1862-1923)
Aux attaques du malheur, nous ne pouvions opposer qu'un rude labeur et la plus rigide économie.Auguste Angellier (1848-1911)
Cette vaillante (ceci soit dit à sa louange) ne trouve alors aucun labeur trop pénible pour nourrir son monde, les jeunes et les vieux.Charles Turgeon (1855-1934)
Il sera l'emploi et la dépense de sa vie, le plaisir et l'exercice de sa jeune activité, sa distraction, son labeur.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
L'ouvrière, elle, n'a pour lot que le travail ; de la maternité elle a perdu la faculté essentielle, pour n'en conserver que le labeur : nourrice dévouée, mais point mère.Jean Pérez (1833-1914)
Après sept années d'un labeur sans trêve, elles n'avaient eu d'autre résultat que de créer un déficit qui nous écrasait.Ernest Daudet (1837-1921)
Mais sa main était machinale, tant sa pensée était envahie par l'instinctive révolte de son être jeune, sévèrement contraint tout l'après-midi à l'austère labeur.Henri Ardel (1863-1938)
Celui qu'on m'a donné, je l'ai fait moi-même et moi seule après coup, par mon labeur.George Sand (1804-1876)
Sur la plaine superbe où s'étalait la moisson d'un sol fertilisé par un siècle de labeur, personne encore n'avait repris la faux.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Tous les jours je sens son approche, elle va m'atteindre ; et alors, après une vie de probité et de labeur, quelle est la perspective que j'ai devant les yeux ?Frédéric Bastiat (1801-1850)
Rien de troublant ne venait jusqu'à sa chair du grand labeur d'amour dont la splendide matinée s'emplissait.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LABEUR » s. m.

Travail corporel. Il vieillit, quoy que Malherbe s'en soit servy dans le premier vers de la derniere Ode qu'il a faite. On ne le dit gueres qu'en ces phrases. Les anciens Moines vivoient du labeur, du travail de leurs mains. Dieu a beni leur labeur. On dit aussi, que des terres sont en labeur, quand on les cultive selon que les pays ou les saisons le requierent.
 
On dit proverbialement, en peu d'heure Dieu labeure, quand un pécheur se convertit tout à coup, & change de vie. On dit aussi, Le labeur surmonte tout. Ce proverbe est Latin, & ce mot vient de laborare, qui signifie originairement, Cultiver la terre, la labourer.
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020