laisser-aller

 

définitions

laisser-aller ​​​ nom masculin invariable

Absence de contrainte. ➙ abandon, désinvolture.
péjoratif Absence de soin. Le laisser-aller de sa tenue. ➙ débraillé. Le laisser-aller dans le travail. ➙ négligence.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le laisser-aller, le sans-façon aimable de cet inconnu démontraient clairement qu'il savait prendre les hommes et les choses par leur bon côté.Jules Verne (1828-1905)
De là un abandon étrange, un grand laisser-aller, beaucoup d'indifférence pour le bien et le mal.Jules Michelet (1798-1874)
Sans que la fête battît encore son plein, il commençait déjà à régner dans cette foule ce laisser-aller qui dénote que la froideur première est passée.Michel Zévaco (1860-1918)
Presque tous doivent, à une certaine heure, faire leur choix entre les sévères devoirs de la politique de résistance et les tentations faciles de la politique de laisser-aller.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Il doit pourtant exister une voie médiane entre le laisser-aller total et l'économie planifiée septennale rigide et verrouillée qui prévaut actuellement !Europarl
Cet aveu fut fait par la jeune fille avec un laisser-aller si naïf que le comte en fut complètement déferré et la regarda un instant comme s'il ne comprenait pas.Gustave Aimard (1818-1883)
Elle était rêveuse, mélancolique, cherchant parfois la solitude ; il avait les habitudes et le laisser-aller d'un bon bourgeois.Albert le Roy (1856-1905)
C'est toujours l'étrange laisser-aller uni à l'ostentation dont nous parlions au sujet de monuments plus considérables.Valentine Vattier d'Ambroyse (1835-1891)
Mais, à l'époque où je vous ramène, les mœurs des petites villes n'étaient pas encore fardées d'élégance ; elles étaient pleines d'un charmant laisser-aller et d'une simplicité tout aimable.Claude Tillier (1801-1844)
Et je lui donnai les deux piastres, qu'il mit dans sa poche avec un laisser-aller qui prouvait l'habitude qu'il avait de ces sortes de négociations.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Je n'ai pas, messieurs, la prétention qu'il ne se soit jamais introduit aucun laisser-aller, ou une complaisance un peu trop facile dans tel acte isolé et rare de l'administration.François Guizot (1787-1874)
Mais il était surtout heureux de retourner à ses manies de vieil homme, d'être plus libre, dans le laisser-aller plus grand de la maison.Émile Zola (1840-1902)
J'en ai vu d'autres qui s'engouaient de lui sur-le-champ et n'en voulaient plus démordre, soutenant qu'il était d'une candeur et d'un laisser-aller sans exemple.George Sand (1804-1876)
Il jugeait, avec sévérité, le laisser-aller qui de la grande artiste avait fait, petit à petit, un déchet humain.Victor Margueritte (1866-1942)
Au lieu de trembler devant la sottise et la malveillance, j'ai toujours aimé à la braver ; il me parut donc piquant de désespérer les interprétations par mon laisser-aller.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Il n'eut avec son hôte royal aucune des demi-familiarités concertées qu'il était si fier de se permettre autrefois et auxquelles, d'ailleurs, le laisser-aller et la rondeur du prince semblaient l'inviter.Jules Lemaître (1853-1914)
Valentin se dit que la pruderie de la veuve promettait peut-être plus, au fond, que le laisser-aller de la marquise.Alfred de Musset (1810-1857)
Cette conduite était tout simplement l'application naturelle, le développement logique, la conclusion prévue de la politique de laisser-aller.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Il y a évidemment là un laisser-aller regrettable, et, comme vous le dites, un manque de dignité : je suis le premier à le reconnaître.Jules Lermina (1839-1915)
Elle s'exprime avec tant de laisser-aller, de bonhomie, que je sens ma défiance et ma rancune fondre peu à peu, et malgré moi.Georges Darien (1862-1921)
Afficher toutRéduire
Le français des régions Pinzutu Pinzutu

Pinzutu est un régionalisme emblématique de la Corse. Il n'est pas employé en dehors de l'île de Beauté.

01/12/2020