libertin

 

définitions

libertin ​​​ , libertine ​​​ adjectif et nom

Histoire Qui rejette la contrainte, spécialement en matière de religion. —  Impie, incrédule.
littéraire Qui recherche, avec un certain raffinement, les plaisirs charnels. ➙ dissolu. —  Propos, livres, vers libertins. ➙ grivois, leste.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Jusquà ses yeux, dont lexpression changeait, alourdis dune buée deau dormante, où passait léclair dun rire libertin.Alphonse Daudet (1840-1897)
Tout le monde parlait d'elle, et ces éloges avaient piqué la vanité du tyran libertin.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Tout exposée pourtant qu'elle était de ce côté, ce n'était point le plus souvent sous l'attaque d'un libertin que la dévote succombait.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Ce livre commencé le front haut, avec toute l'impudence philosophique imaginable, a l'air, en finissant, d'un vieux libertin qui cherche à se convertir.Hippolyte Castille (1820-1886)
Pour vous expliquer la valeur de ce j'oserai, il faut que vous sachiez que cette marquise a eu un mari libertin, qui n'avait pas la réputation de se bien porter.Denis Diderot (1713-1784)
Je me rappelle pourtant une lithographie qui exprime, – sans trop de délicatesse malheureusement, – une des grandes vérités de l'amour libertin.Charles Baudelaire (1821-1867)
Il a existé d'ailleurs d'autres ouvrages de cet incorrigible libertin ; ils étaient, à ce qu'il paraît des tissus d'infamies, et ils étaient décorés de dessins dignes du texte.Marquis de Sade (1740-1814)
C'était un jeune homme déjà fameux par ses débauches, ses galanteries et son esprit libertin.Régis de Chantelauze (1821-1888)
Le bélier qui paît l'herbe qui croît autour de sa cabane n'est pas plus libertin ; le vent qui agite la feuille du lierre qui la tapisse est moins changeant.Denis Diderot (1713-1784)
Je fuyais, j'allais encore chercher au bout de l'univers, celle que je venais de livrer moi-même au plus brutal, au plus libertin, au plus odieux des hommes.Marquis de Sade (1740-1814)
Eh bien, tout fainéant... tout libertin de mon espèce qui abusera comme moi de votre vanité et de votre faiblesse, et qui vous dira ensuite qu'il vous estime, mentira !Octave Feuillet (1821-1890)
Ce que vous me dites là me prouve qui elle est, et ce respect pour la vertu dans la bouche d'un soi-disant libertin me pousse au mariage les yeux fermés.George Sand (1804-1876)
Heureuse avec un homme sans principes ; avec un libertin, un séducteur, avec celui qui a si fort injurié notre plus cher ami, le meilleur des humains !Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
J'ai été libertin, tu le sais, je t'ai souvent parlé des dérèglements de ma jeunesse ; mais je croyais m'en être purifié à l'air de notre vallée.George Sand (1804-1876)
J'ai pris, ce matin, des renseignements à son sujet auprès de deux personnes dignes de foi, et j'ai la preuve que ce garçon est un libertin de la pire espèce...Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Vous donnerez votre fille à un libertin, perdu de dettes, qui la prend pour son argent !Daniel Lesueur (1854-1921)
Je ne sais, mais il me semble que celui qui est capable d'une amitié aussi suivie pour une femme aussi estimable n'est pas un libertin sans retour.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
En se faisant adorer par un libertin, une honnête femme n'a-t-elle pas l'orgueil de l'emporter sur d'innombrables rivales et de celles que sa vertu lui rend le plus haïssables ?Paul Bourget (1852-1935)
Le notaire me prend pour un fou ou un libertin mais que m'importe ce qu'il pense de moi ?Paul de Kock (1793-1871)
Elle vend des philtres et des poisons qui livrent l'innocence sans défense au riche libertin, et qui débarrassent l'héritier impatient d'un vieillard dont la trop longue vie l'importune.Jean-Jacques Grandville (1803-1847)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LIBERTIN, INE » adj. & sub.

Qui ne veut pas s'assujettir aux loix, aux regles de bien vivre, à la discipline d'un Monastere. Un escolier est libertin, quand il frippe ses classes ; quand il ne veut pas obeïr à son Maistre. Une fille est libertine, quand elle ne veut pas obeïr à sa mere ; une femme à son mary. Les Moines libertins sont ceux qui sortent du Couvent sans permission.
 
LIBERTIN, se dit aussi à l'égard de la Religion, de ceux qui n'ont pas assez de venération pour ses mysteres, ou d'obeissance à ses commandements. Le Pere Garasse a fait un Livre contre les Athées & les libertins, qu'il appelle la Doctrine Curieuse. Dans l'Histoire & dans le Droit Romain on appelle libertin, un esclave affranchy, par relation à son patron.
Le mot du jour Tendresse Tendresse

Tendre renvoie, dès son apparition en français, à ce qui est jeune et plein de fraîcheur. Pensez à l’âge tendre ou au vert tendre des jeunes pousses à l’arrivée du printemps.

Aurore Vincenti 28/04/2020