Email catcher

loger

Définition

Définition de loger ​​​ verbe

verbe intransitif Avoir sa demeure (le plus souvent temporaire) en un endroit. ➙ demeurer, habiter, vivre ; familier crécher, percher. Loger chez des amis, à l'hôtel, dans une pension.
verbe transitif
Établir (qqn) dans une maison, de manière temporaire ou durable. ➙ installer. Je peux vous loger pour la nuit. passif et participe passé Être bien logé. Être logé et nourri. (sujet : chose) Être susceptible d'abriter, d'héberger. Le collège peut loger trois cents élèves. ➙ recevoir.
Faire entrer, faire pénétrer. Loger une balle dans la cible.

Conjugaison

Conjugaison du verbe loger

actif

indicatif
présent

je loge

tu loges

il loge / elle loge

nous logeons

vous logez

ils logent / elles logent

imparfait

je logeais

tu logeais

il logeait / elle logeait

nous logions

vous logiez

ils logeaient / elles logeaient

passé simple

je logeai

tu logeas

il logea / elle logea

nous logeâmes

vous logeâtes

ils logèrent / elles logèrent

futur simple

je logerai

tu logeras

il logera / elle logera

nous logerons

vous logerez

ils logeront / elles logeront

Synonymes

Synonymes de loger

verbe intransitif

demeurer, habiter, résider, vivre, crécher (familier), percher (familier)

gîter, nicher

séjourner, descendre

[littéraire] se trouver, se rencontrer

verbe transitif

héberger, accueillir, offrir un toit à, recevoir

abriter, contenir, tenir

mettre, installer, placer, ranger, caser (familier), fourrer (familier)

Synonymes de se loger verbe pronominal

s'installer, trouver un toit

s'introduire, s'enfoncer, se ficher, pénétrer, se fourrer (familier)

Exemples

Phrases avec le mot loger

Là, les communautés vivent avec avec la faune sauvage, et dépendent fortement des ressources naturelles pour se loger, se nourrir, s'approvisionner en eau et se chauffer.Géo, 14/01/2022, « Kenya : un projet pour aider les femmes à être… »
Chaque pays, chaque région du monde s'adapte aux évolutions de la planète, qui demain devra loger et nourrir plus de neuf milliards d'habitants.Études, 2011 (Cairn.info)
Mauvaise nouvelle : les étudiants galèrent plus que jamais à se loger.Ouest-France, François CHRÉTIEN, 02/09/2021
Malgré 50 milliards d'euros d'aides publiques, et la publication d'un nouvel arsenal législatif, les prix ne baissent pas et bien se loger reste un casse-tête.Capital, 26/03/2014, « Logement : les lois se succèdent et la pénurie continue »
Elles peuvent venir se loger dans les ramifications les plus profondes des voies respiratoires.Géo, 28/06/2018, « Pollution de l’air : les pays les plus menacés »
C'est le cas des premières années d'études : les jeunes s'éloignent souvent de leurs parents, sont peu aidés pour se loger, se nourrir, etc.Ça m'intéresse, 20/11/2020, « Le stress de la vie étudiante favorise les addictions »
Autre problème, les parasites, qui viennent se loger dans les plis de la peau.Géo, 05/10/2021, « Tout ce qu'il faut savoir sur l'éléphant »
Par ailleurs, il faut aussi ferrer les chevaux pour éviter que des petits cailloux viennent se loger dans leurs sabots.Ça m'intéresse, 06/07/2021, « Pourquoi faut-il ferrer un cheval ? »
Le jacal était tellement petit que nous ne pûmes nous y loger.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Et avait accepté de le loger contre des services de bricolage.Ouest-France, 06/09/2019
Dans un premier temps, ils s'efforcent de se loger, de se nourrir et de travailler.Pôle Sud, 2006, Emmanuel Négrier, Éric Savarese (Cairn.info)
Sa frappe est lourde, sèche et semblait se loger sous la barre transversale.Ouest-France, 29/06/2021
On peut y vivre, figurez-vous, y habiter, y loger, avec la qualité de vie en prime.Capital, 02/05/2017, « Immobilier : une solution pour (enfin) mettre fin à la… »
De nombreuses structures associatives pour se nourrir ou se loger étaient totalement ou partiellement fermées.Psychotropes, 2020, Miguel Velazquez (Cairn.info)
De même, des retraités peuvent y loger de façon moins coûteuse sans se séparer de leur environnement socio-affectif.Après-demain, 2015, Claude Dilain (Cairn.info)
Rien que pour cet hiver, nous avons débloqué quelque 50 millions d'euros afin de loger les personnes déplacées et réfugiées.Europarl
De plus, l'habitat non-ordinaire remplit des fonctions spéciales, pas seulement d'entrée pour des migrants précaires ou pour loger des travailleurs de passage.Multitudes, 2009, Arnaud Le Marchand (Cairn.info)
La forge dispose aussi d'une ferme de 28 ha en 1909 et d'un bâtiment pour loger les animaux qui assurent le transport.Ouest-France, 09/12/2013
Un marché immobilier qui est donc fait pour loger des habitants et non pour spéculer.Ouest-France, 19/02/2020
Il devient de plus en plus difficile de se loger dans la presqu'île.Ouest-France, 13/06/2021
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de LOGER v. act. & n.

Occuper quelque chambre maison ou logement, y faire sa demeure ordinaire, ou sa retraitte à la passade. Ce bourgeois est logé sur le sien ; il a pignon sur ruë, il loge au bout du monde, c'est à dire, en un lieu fort esloigné : c'est pour estre mieux logé, pour estre logé au large. Il y a des Hospitaux bastis pour loger les Pelerins & les passants. Voilà l'hostelerie où loge le coche. St. Joseph & la Vierge ne pûrent trouver à loger dans Bethleem : il loge en chambre garnie : ce qui se dit tant de celuy qui occupe la chambre, qui de celuy qui la luy louë. Toute la Cour loge commodement à Fontainebleau. Ce mot vient de locare, ou de locus, ou du Bas-Breton loig. Menage.
 
LOGER, en termes de Guerre, se dit de la distribution des quartiers d'une armée, où on assigne à chaque Officier son logement pour luy & sa compagnie. Les Mareschaux des Logis ont le soin de loger les trouppes, l'armée estoit logée à l'estroit entre des montagnes. C'est à dire, campée. On dit aussi, qu'on s'est logé sur la contrescarpe, sur une demi-lune, sur la bresche, lors qu'on a gagné ces postes, & qu'on y a fait quelque retranchemens pour s'y maintenir.
 
LOGER, signifie aussi, Bastir sur un mur mitoyen. Le 198. article de la Coustume de Paris porte, qu'il est loisible à un voisin de se loger, ou edifier au mur commun & mitoyen si haut, que bon luy semblera.
 
On dit proverbialement qu'on a logé quelqu'un, pour dire, qu'on l'a mis prisonnier, ou enfermé dans quelque loge.
 
On dit à celuy qui s'opiniastre dans quelque sentiment peu raisonnable, En estes-vous là logé. On dit qu'un homme est logé chez Guillot le songeur, pour dire, qu'il a quelque meschante affaire qui le rend pensif. On dit aussi, qu'on est logé aux quatre vents, quand on est dans une maison mal fermée ; ou à la belle estoille, quand on couche dehors, quand on n'a point de lieu où se retirer.
 
LOGÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots nouveaux du Petit Robert (édition 2025) Top 10 des mots nouveaux du Petit Robert (édition 2025)

Chaque année, la nouvelle édition du Petit Robert de la langue française permet aux francophones du monde entier de découvrir les nouveautés de leur...

La rédaction des Éditions Le Robert 07/05/2024
sondage de la semaine