longe

définitions

longe ​​​ nom féminin

Longe (de veau, de chevreuil…), morceau dans la moitié de l'échine.

longe ​​​ nom féminin

Corde, courroie qui sert à attacher un cheval, un animal domestique. Mener un cheval par la longe.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je traversais le petit bois, qui longe son parc, et qui, dans cet endroit-là, n'en est séparé que par une haie et un petit fossé.George Sand (1804-1876)
Le sentier longe un ruisseau qui sort du plus sombre et du plus lugubre des étangs de montagne.Hippolyte Taine (1828-1893)
Nous étions alors engagés dans une rue qui longe les fortifications, et par laquelle il était impossible d'attaquer l'ennemi avec avantage.Paul de La Gironière (1797-1862)
Il prend la gauche dans une allée à perte de vue qui longe la forêt et la belle plaine ; avec trois minutes de retard, nous étions pincés.Jean-Roch Coignet (1776-1865)
Elle lui faisait l'effet d'un de ces petits chemins détournés qu'on longe aux jours de fête, pour fuir la joie des autres...Fernand Vandérem (1864-1939)
A cet anneau on attache la longe pour le conduire, comme la bride sert à diriger le cheval.Paul de La Gironière (1797-1862)
On prend à gauche le chemin qui longe cette belle côte, qui est cultivée en amphithéâtre, ce ne sont que des murs jusqu'au sommet qui sont garnis d'espaliers.Jean-Roch Coignet (1776-1865)
Les perdrix éperdues claquent des ailes, les lièvres courent essoufflés,– tandis que le cheval tire, se cabre, fou de peur, et rompt la longe qui le retenait au pieu fixé.Félix Nadar (1820-1910)
Il longe les montagnes et arrive le lendemain au jour naissant, après une marche pénible à travers le désert.Jean-Louis-Ebenézer Reynier (1771-1814) et Alexandre Berthier (1753-1815)
Un instant après, la petite caravane s'élançait vers la route qui longe la rive gauche du détroit.Jules Verne (1828-1905)
Des cortèges interminables de chevaux pris aux uhlans, piaffaient, piétinaient, s'affolaient parmi les injures et les coups des dragons à pied les menant par la longe.Paul Adam (1862-1920)
Il longe le fossé et, sur le trottoir, qui de ce côté-là n'est pas pavé, pétrit la boue jaune sous ses pieds.Judith Gautier (1845-1917)
On longe une haie, on grimpe un petit chemin, on entre sous un porche tout ouvert qui s'est enfoncé dans le sol jusqu'aux deux tiers de son ogive.Gustave Flaubert (1821-1880)
Vis-à-vis d'eux, on aperçoit la route royale qui longe la côte et une belle magnanerie dont les plantations vont en s'élevant par étages.Henri Durand-Brager (1814-1879)
Ils s'écartent ; la jeune fille voit que le sentier longe un précipice, elle se laisse tomber à terre, vaincue par l'émotion.Émile de Laveleye (1822-1892)
Puis, un portage définitif de 25 kilomètres, et permettant d'éviter complètement toute la chaîne des rapides, fut pratiqué dans la forêt qui longe la rive gauche.Pierre Duchaussois (1878-1940)
Un chemin le longe, passe d'une rive à l'autre sur des ponts de troncs d'arbres.Marcel Prévost (1862-1941)
On écoute le pas d'un homme en sabots qui longe le mur, ou les gouttes de la pluie tomber du toit par terre.Gustave Flaubert (1821-1880)
La tête du cheval est garnie d'un licol en cuir dont la longe est passée à l'arçon, et d'une têtière sans sous-gorge.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Je la vois qui, de son pas en roulis, s'éloigne, longe, énorme, le mur puis la haie... et brusquement s'enfonce dans un chemin où elle disparaît...Octave Mirbeau (1848-1917)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LONGE » subst. fem.

Laniere de cuir estroite & longue, qui sert à divers usages. Elle sert à attacher les oiseaux de proye sur la perche, à mettre au licou ou aux guides des chevaux pour les gouverner, ou pour les attacher dans l'escurie. Dans les maneges on attache quelquefois deux longes à la testiere du cheval, & quelquefois on fait des longes de corde. Ce mot vient de longa, eò quòd in longum extendatur.
 
On appelle aussi en termes de Fauconnerie longe ou filiere, une cordelette qu'on attache aux pieds de l'oiseau quand il n'est pas asseuré.
 
LONGE DE VEAU, est la partie du veau qui est depuis les costez jusqu'à la queuë, & où le rognon est attaché. Au boeuf c'est toute la partie qui est depuis les aloyaux jusques vers la cuisse, qu'on divise en plusieurs morceaux, où sont le flanchet, la piece parée, &c. Ce mot vient de lumbus, Menage ; ou plustost de l'Italien lonza.
Le mot du jour Fenêtre Fenêtre

Une pièce aveugle est une chambre sans fenêtre. À en croire ces mots, une fenêtre serait donc un œil ouvert sur le monde.

Aurore Vincenti 21/04/2020