magie

 

définitions

magie ​​​ nom féminin

Art de produire, par des procédés occultes, des phénomènes inexplicables ou qui semblent tels. ➙ alchimie, astrologie, sorcellerie. Pratiquer la magie. —  Magie noire : magie qui ferait intervenir les démons pour produire des effets maléfiques. Magie blanche, sans maléfices. —  locution (Comme) par magie, d'une manière inexplicable, incompréhensible.
Impression forte, inexplicable (que produisent l'art, la nature, les passions). ➙ charme, prestige, puissance, séduction. La magie de l'art.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'était là le règne de ce qu'on a depuis appelé magie, ou l'art d'opérer des prodiges, et ces prodiges n'étaient pas tous de pures fables ou illusions.Volney (1757-1820)
A cette date cependant, sous la pression des études scientifiques, la magie et la sorcellerie elle-même tentèrent de se manifester sous des formes nouvelles.Charles Louandre (1812-1882)
Ce qui fait, pour le plus grand nombre des curieux, l'attrait principal de la magie, c'est qu'ils y voient un moyen extraordinaire de satisfaire leurs passions.Éliphas Lévi (1810-1875)
Quant aux talismans fabriqués, ils appartiennent de plein droit à la magie et souvent à la magie la plus noire.Charles Louandre (1812-1882)
Nous ne sommes pas dans le domaine de la magie et de la poudre de perlimpinpin, nous sommes dans le sordide.Europarl
Alors la magie ne sera plus une science occulte que pour les ignorants, mais elle sera pour tous une science incontestable.Éliphas Lévi (1810-1875)
A part une ressemblance parfaite, l'éclat de sa beauté, la pureté de ses sentiments, le bonheur de l'amour, y étaient rendus avec une sorte de magie.Honoré de Balzac (1799-1850)
La seconde branche de la qabalah est purement la pratique de la magie, au moyen des vertus et forces supposées inhérentes à certaines paroles.Volney (1757-1820)
Par sa magie, il était non seulement l'effroi des noirs, mais il y avait beaucoup de blancs qui lui croyaient quelque pouvoir surnaturel.Pétrus Borel (1809-1859)
La magie s'allie encore avec la philosophie et la science antiques, en même temps qu'elle cherche à opposer ses mensonges aux miracles de la foi nouvelle.Charles Louandre (1812-1882)
Tout ce qu'il y avait en elle de forces, génie, passion, magie du style, elle employa tout pour saper les bases éternelles sur lesquelles repose la famille.Clarisse Bader (1840-1902)
Qu'on ne dise point qu'ici tout est illusion et magie ; tout y est devenu réalité, du moins dans les sentiments.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Ces oracles partaient de divinités qui n'avaient jamais existé que dans l'imagination des poètes, et les opinions sur la magie dans l'imagination des sots ou dans l'adresse des imposteurs.Paul Thiry d'Holbach (1723-1789)
Faust a abjuré la magie ; il ne poursuit plus qu'un but humain par des moyens humains.Marie d'Agoult (1805-1876)
La magie ne saurait être ce que la font ceux qui ne la connaissent pas.Éliphas Lévi (1810-1875)
Nous touchons à l'époque où les sciences exactes de la magie vont se revêtir de leur forme naturelle : la beauté.Éliphas Lévi (1810-1875)
La magie noire d'ailleurs était la folie générale de cette malheureuse époque : les juges, à force d'étudier les questions de sorcellerie finissaient quelquefois par se croire sorciers eux-mêmes.Éliphas Lévi (1810-1875)
Mais le cœur des femmes a plus de mystères que la magie elle-même n'en peut expliquer.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
On cria au sortilége, à la magie, et plusieurs prêtres usèrent de toute leur influence pour propager cette opinion.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Il y a encore une telle magie autour de ce nom, que nos yeux se voilent...Pierre Loti (1850-1923)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MAGIE, » subst. fem.

Science qui apprend à faire des choses surprenantes & merveilleuses. Jean Baptiste Porta, a escrit de la Magie naturelle, des secrets pour faire des choses qui sont produites extraordinairement par des causes naturelles,
 
MAGIE BLANCHE, est un art qui fait les mêmes effets par l'invocation des bons Anges.
 
MAGIE NOIRE, est un art detestable, qui emploie l'invocation des Demons, & se sert de leur ministere pour faire des choses au-dessus des forces de la nature. Le Pape Sylvestre II. en 1202. fut accusé de magie, dont il est justifié par Bzovius : c'est parce qu'il sçavoit les Mathematiques.
 
MAGIE, se dit figurément en Morale, des choses dont on ne peut avoir pleine connoissance, tant elles sont cachées. Les affaires de cet homme sont si brouillées, que c'est de la Magie noire ; La despence de la marine, de l'artillerie est une Magie noire, on ny voit goutte.
 
On dit proverbialement d'une chose facile à faire, il ne faut point de magie pour faire cela ; il n'y a non plus de magie, qu'à manger un cent de prunes.
Drôles d'expressions Avoir la science infuse Avoir la science infuse

Avoir la science infuse : prétendre tout savoir.

Alain Rey 10/06/2020