prestige

 

définitions

prestige ​​​ nom masculin

Attrait particulier de ce qui impose le respect ou l'admiration. ➙ ascendant, séduction. Le prestige de l'uniforme. Le prestige d'un artiste.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ils n'ont que faire de la force et du prestige national, ils demandent plutôt des possibilités de sortir de la pauvreté et d'accéder à la formation et à l'instruction.Europarl
Au reste, je comprends le prestige qu'exercent sur l'imagination ces petites solitudes battues des vagues.George Sand (1804-1876)
Le ministère y gagnait sans doute d'avoir moins d'embarras sur les bras, mais sans acquérir plus d'autorité et de prestige.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Cette nécessité pour le candidat de posséder du prestige, c'est-à-dire de pouvoir s'imposer sans discussion, est capitale.Gustave Le Bon (1841-1931)
Les promoteurs considèrent que le prestige d’un organisme indépendant est plus important que la réalité d’une transformation à tous les niveaux de la société.Europarl
C'est là une question qui détruit bien vite le prestige qui nous faisait illusion, en nous amenant à juger les choses à leur juste valeur.François-Xavier Garneau (1809-1866)
Par quel prestige peut-on se flatter d'être puissant dans une nation où il n'y a plus de liberté ?Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Par le passé, de nombreux pays ont eu recours à la guerre pour accroître leur prestige et leur puissance sur la scène internationale, mais ce temps est révolu.Europarl
Il en est de même aujourd'hui, car nous estimons votre personne et car le prestige de votre fonction l'exige.Europarl
Il nous valut plusieurs milliers de prisonniers, beaucoup de matériel, et le prestige d'une grande victoire, remportée avec soixante-dix mille hommes sur près de cent mille.Adolphe Thiers (1797-1877)
Il revêt alors, tant il se spiritualise en un accord et une unité supérieurs, une expression presque uniquement morale, une noblesse, un prestige, qui inspirent une sorte de respect.Auguste Angellier (1848-1911)
Un site magnifique comme le site qui devant nous se déploie, reçoit je ne sais quel prestige nouveau des souvenirs qu'il réveille.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Le nom de votre mari exerce un certain prestige, je ne le nie point, sur les populations rurales, principalement dans les cantons où il est peu connu.Anatole France (1844-1924)
Il continuait aussi à visiter les provinces et ne perdait pas une occasion d'éprouver son prestige.Albert Vandal (1853-1910)
Peut-être mon état intérieur ajouta-t-il au prestige de ces lieux ; peut-être nul homme n'a-t-il éprouvé à leur aspect tout ce que j'ai senti.Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
Enorgueillis du reste par leur supériorité numérique et le prestige militaire qu'ils exerçaient, ils n'avaient pas douté de la victoire.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
C'était un grand changement dans ma vie que la perte de ce prestige qui m'avait environnée jusqu'alors !Claire de Duras (1777-1828)
Et puis, ne devait-il pas quelque chose à son rang, à sa situation, au prestige qui était une des obligations de sa charge ?Gaston Maugras (1850-1927)
À cette adhésion sont en effet liés une question de prestige et toute une série d'autres avantages.Europarl
L'une donne son bras et le prestige de sa virginité, l'autre donne son or : le royaume est sauvé.Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Confinement existait depuis le XVe siècle. Déconfinement, lui, s’est pointé comme une fleur, un 1er avril, pour offrir, dès le début de la période, une perspective de sortie.

Aurore Vincenti 29/04/2020