maudit

définitions

maudit ​​​ , maudite ​​​ adjectif et nom

Qui est rejeté par Dieu. —  Condamné, repoussé par la société. ➙ réprouvé. Les poètes maudits. —  nom Les maudits, ceux qui sont condamnés, rejetés. ➙ paria.
(avant le nom) Dont on a sujet de se plaindre. ➙ détestable, exécrable ; familier damné, fichu, sacré. Cette maudite histoire le tracasse beaucoup.

synonymes

maudit, maudite adjectif

réprouvé, damné

infortuné, malheureux

détestable, exécrable, haïssable, mauvais, damné (familier), fichu (familier), foutu (très familier), sacré (familier), sale (familier), satané (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est un monde de nature et d'art que l'ignorance avait maudit, mais qui, maintenant, avance pour conquérir ses conquérants, dans une douce guerre d'amour et de séduction maternelle.Jules Michelet (1798-1874)
Si le guerrier qui outrage son ennemi désarmé perd l'estime des braves, quel sentiment doit-il inspirer celui qui maudit, insulte et menace son ami, son bienfaiteur, son prince malheureux ?Pierre Alexandre Fleury de Chaboulon (1779-1835)
Puissé-je être brûlé comme un chien maudit pendant toute l'éternité, si tu n'as pas ton habit avant même de l'avoir désiré !Arthur de Gobineau (1816-1882)
Elle le considérait comme un bas intrigant, comme l'artisan maudit de l'affreuse trame où elle se débattait.Daniel Lesueur (1854-1921)
Docteur, vous m'avez dit que, sans la scélératesse de ce maudit chat, vous auriez pu recoudre mon nez tout chaud à la figure.Edmond About (1828-1885)
Ce maudit passage nous allarma, nous fûmes près d'une heure occupez, avant que d'avoir découvert comment il en falloit ouvrir les portes.Simon Tyssot de Patot (1655-1727)
Exécré et maudit par son père, subi par celle qu'il aimait, comme un mercenaire que l'on dédaigne quand il a triomphé, n'eût-il pas mieux valu pour lui disparaître ?Georges Ohnet (1848-1918)
Que de fois j'ai maudit le ciel de nous avoir faits ainsi, d'avoir permis le mensonge éternel en cachant l'être sous le paraître.Émile Zola (1840-1902)
L'anecdote sur le jeu de son père m'aurait fait une peine horrible en 1817 à cause de ce maudit espagnolisme de mon caractère, dont je me plaignais naguère.Stendhal (1783-1842)
Il s'en allait maudit et béni, maudit par le passé, béni par l'avenir, et ce sont là, messieurs, les deux formes superbes de la gloire.Victor Hugo (1802-1885)
J'ai sujet de le penser en considérant cette époque d'orage et d'affaiblissement, que le scepticisme dévore, et qui maudit son mal sans vouloir en guérir.Charles Secrétan (1815-1895)
L'ouvrier maudit se leva en menaçant ses camarades, qui s'écartèrent devant lui, non pas à cause des menaces qu'il avait proférées, mais à cause de la profanation qu'il avait commise.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Après avoir été si charmé, si ravi, si enthousiasmé de me trouver seul dans ce maudit palais (ce n'était plus le palais des fées), je n'en pourrai donc pas sortir !Alfred de Musset (1810-1857)
Ni un médicament, ni un médecin ne peut guérir cette maladie ; la nature et une forte constitution seules peuvent triompher de ce mal maudit.Mark Twain (1835-1910), traduction François de Gail (1874-1947)
Elle va porter des robes de soie, elle va avoir plus d'argent qu'il ne lui en faut, aussi vrai que j'espère bien quitter ce lit maudit.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Je vais prendre vos habits, et dans un moment je vous débarrasse de ce maudit général.Denis Diderot (1713-1784)
Un homme, un peuple ont invoqué mon nom inutilement, une famille me maudit à présent !Alfred de Vigny (1797-1863)
Je vous l'ai dit : le tirer de ce souterrain est possible ; mais ensuite il faudra sortir de ce maudit couvent...Eugène Sue (1804-1857)
Vivant, il avait terriblement vexé le peuple et avait été bien souvent maudit par lui.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Albert avait résolu de garder la lettre pour lui seul, l'horrible lettre, le secret maudit !Léon de Tinseau (1842-1921)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MAUDIT »

signifie un meschant, un scelerat, une chose dont on ne sçauroit rien faire de bon. C'est un homme maudit qui ne songe qu'à faire du mal ; un esprit maudit : une terre maudite, qui est sterile, quelque culture qu'on y fasse : une ville maudite, où on se couppe la gorge : une affaire maudite, qui reüssit tout à rebours.
Le dessous des mots En selle, Gisèle ! En selle, Gisèle !

La grande boucle est l’un des événements sportifs majeurs en France.

Marie-Hélène Drivaud 17/09/2020