mécréant

 

définitions

mécréant ​​​ , mécréante ​​​ adjectif et nom

Qui ne professe pas la religion considérée comme vraie.
littéraire ou par plaisanterie Qui n'a aucune religion. ➙ athée, irréligieux. —  nom Un mécréant (s'oppose à croyant).
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un énorme scapulaire couvrait cette poitrine de mécréant, écriteau de sauvegarde contre l'accusation, toujours suspendue sur sa tête, de paganisme et de magie noire.George Sand (1804-1876)
Il hurla comme un mécréant, et, effrayé, je me sauvai.Charles Des Écores (1852-1905)
Il ne manquoit ni d'esprit, ni de littérature ; mais c'étoit un vrai mécréant.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
La hart, la hart pour le mécréant ; et puisse-t-il aller au grand diable d'enfer.Émile Souvestre (1806-1854)
Une fois sorti de ses domaines et dépourvu de toute protection, c'était comme une brebis égarée, la proie du premier mécréant qui voulait tondre sa toison.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Qu'avais-tu besoin, mécréant, de te mêler à la bagarre ?Michel Zévaco (1860-1918)
Je vous avais dit de viser ce mécréant au-dessous de la ligne blanche de son front, et votre balle a passé deux pouces au-dessus.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
C'était plus qu'en peintres et en statuaires vibrants, même plus qu'en acrobates et en lutteurs de carrefour qu'ils appréciaient la supérieure plastique de ce mécréant.Georges Eekhoud (1854-1927)
L'incrédulité y est rare et secrète ; de sorte qu'on peut y vivre jusqu'à un âge très-avancé sans y avoir à souffrir de la présence d'un athée ou d'un mécréant.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
On voit bien que vous n'êtes qu'un impur mécréant.Henry Gréville (1842-1902)
De quelle omelette et de quel poète mécréant est-il ici question ?Eugène Muller (1826-1913)
Assurément, c'est qu'il ne voulait pas la ramasser, le mécréant !Michel Zévaco (1860-1918)
Ce fut à son vieux mécréant d'ami qu'elle demanda le service de lui avancer de quoi payer le propriétaire.René Boylesve (1867-1926)
Si ce mécréant avait l'art d'éterniser la vie de l'homme ?Jules Michelet (1798-1874)
Il est bien dur à un homme de ma sorte, qui a vécu comme un mécréant, de mourir sans confession...Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MESCREANT » s. m.

Celuy qui ne croit point les verités éternelles revelées aux Chrestiens. Les libertins sont pires que les Idolâtres, les Turcs & les mescreans. Ce mot vient de minus credentes.
Les mots du bitume Daron Daron

n. m. : père. Dérivé : n. f. daronne

Aurore Vincenti 15/04/2020