ménager

 

définitions

ménager ​​​ , ménagère adjectif

vieux Qui emploie avec économie.
moderne (choses) Qui a rapport aux soins du ménage, à l'entretien de la maison. Travaux ménagers. —  Appareils* ménagers (➙ électroménager).
Qui provient du ménage, de la maison. Eaux, ordures ménagères.

ménager ​​​ verbe transitif

Employer (un bien) avec mesure, avec économie. ➙ économiser, épargner ; ménage (I, 1). Ménager ses vêtements. Ménager ses forces, son temps.
Dire avec mesure. Ménagez vos expressions !
Employer ou traiter (un être vivant) avec le souci d'épargner ses forces ou sa vie.
Traiter (qqn) avec égard, prudence ou modération, avec indulgence. Il cherche à ménager tout le monde. Ménager la susceptibilité de qqn.
Régler avec soin, habileté. Ménager ses effets. Ménager une entrevue à, avec qqn. ➙ arranger.
S'arranger pour réserver, laisser. Ménager, se ménager du temps pour faire qqch.
Installer, disposer. ➙ aménager. Ménager un passage, une ouverture.

se ménager ​​​ verbe pronominal

Avoir soin de sa santé, ne pas abuser de ses forces. Vous devriez vous ménager.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je ménage

tu ménages

il ménage / elle ménage

nous ménageons

vous ménagez

ils ménagent / elles ménagent

imparfait

je ménageais

tu ménageais

il ménageait / elle ménageait

nous ménagions

vous ménagiez

ils ménageaient / elles ménageaient

passé simple

je ménageai

tu ménageas

il ménagea / elle ménagea

nous ménageâmes

vous ménageâtes

ils ménagèrent / elles ménagèrent

futur simple

je ménagerai

tu ménageras

il ménagera / elle ménagera

nous ménagerons

vous ménagerez

ils ménageront / elles ménageront

 

synonymes

ménager, ménagère adjectif

domestique, familial

se ménager verbe pronominal

se garder, se réserver

se soigner, se dorloter, s'écouter, se chouchouter (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous ne devons ménager aucun effort pour garantir la stabilité macroéconomique et la viabilité des finances publiques.Europarl
Elle était comme sa malade, celle qu'un rien blesse, celle qu'il faut distraire et ménager.Fernand Vandérem (1864-1939)
D'autres prirent le parti de s'agenouiller pour ménager d'une manière plus certaine encore le ridicule édifice dont elles étaient surchargées.Alfred Franklin (1830-1917)
Mercy craignait tout de gens « atroces » qui, n'espérant rien de l'avenir, croiraient n'avoir rien à ménager dans le présent.Maxime de La Rocheterie (1837-1917)
Si je suis ravi que nous ayons trouvé un moyen de ménager en partie le transport ferroviaire, une certaine rigueur reste apparente.Europarl
Elle n'a pas moins de grâces dans l'attendrissement ; mais soit qu'on l'amuse ou qu'on l'intéresse, il faut ménager son beau naturel, et lui épargner les convulsions.Jacques Cazotte (1719-1792)
C'était un jeune homme qui appartenait à une famille riche, et par conséquent il fallait le ménager.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
La faiblesse de l'inflation et la modération salariale permanente permettent de ménager des marges de manœuvre sur le front monétaire.Europarl
Toutefois, la reconversion ne peut évidemment pas être réalisée d'un coup, nous ne pouvons supprimer cette pratique de pêche brusquement, nous devons ménager un certain temps.Europarl
Cette première épreuve m'ayant si mal réussi, je veux lui en ménager une seconde, plus propre à le mettre sur la voie.Jean-Paul Marat (1743-1793)
Ne devait-il pas éviter soigneusement toute dépense inutile et ménager ses ressources en vue de l'enfant qui allait naître ?Daniel Lesueur (1854-1921)
Nous ne voulons pas qu'ils s'en dispensent ; nous voulons faire tout ce qui se peut pour ménager la susceptibilité espagnole, et prévenir ces impressions populaires dont a parlé l'honorable préopinant.François Guizot (1787-1874)
De chaque côté on conserve son indépendance ; il n'y a ni réputation à ménager, ni faux scrupules à combattre, ni convenances à respecter.Émile Souvestre (1806-1854)
Il me semble que je ne vous ai point assez embrassée en partant ; qu'avais-je à ménager ?Madame de Sévigné (1626-1696)
Il est donc bien essentiel, en crayonnant son dessin, de ménager les situations de manière qu'elles deviennent toujours plus frappantes, plus intéressantes, plus terribles.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Comme elle voulait tout ménager et tout adoucir, elle donnait de bonnes paroles à tout le monde, et ces bonnes paroles étaient prises comme des encouragements tacites.Victor Cousin (1792-1867)
Toujours grave, pensif, préoccupé, il méditait et écrivait, lisant peu, soit pour ménager sa vue, soit qu'il se persuadât avoir parcouru, dans ses études, tout le cycle des connaissances humaines.Gustave Baguenault de Puchesse (1843-1922)
Le principal amendement vise à reporter la première transmission de données au 31 décembre 2003 pour ménager le temps nécessaire à l’adoption de cette proposition.Europarl
Aussi ne faut-il ménager aucun effort pour augmenter l'efficacité et la rentabilité des systèmes d'aide et pour respecter les engagements contractés.Europarl
Cependant, nous devons aussi nous ménager une certaine marge de manœuvre dans l’autre direction.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MESNAGER, ERE » subst. masc. & fem.

Bon oeconome de son bien, qui ne fait point de despense superfluë, qui fait bien valoir ce qu'on luy donne à manier. Les mauvais mesnagers sont bientost ruinez. On devient souvent avare, pour vouloir estre trop bon mesnager. Ce Metayer est bon mesnager, il paye bien, & fait bien valoir les terres de son Maistre.
 
MESNAGÉRE, est la femme ou la servante qui conduit le mesnage.

Définition de « MESNAGER » v. actif. & n.

Conduire son bien, sa fortune avec raison & jugement, sans profusion. Il est honnête de mesnager sur les grosses despenses. C'est estre mesquin, de mesnager sur les petites. Cet homme a besoin de mesnager son fait, il n'a que ce qu'il luy faut pour vivre.
 
MESNAGER, se dit figurement en choses morales. Il y a de certains esprits qu'il est fort difficile de mesnager. C'est un estourdi qui ne se mesnage avec personne, qui ne sçait pas mesnager ses amis. Ce brave ne mesnage point sa vie. Ce Capitaine sçait bien mesnager les trouppes, mesnager les occasions. Un habile homme sçait mesnager son temps. Un bon Musicien doit sçavoir mesnager sa voix. Un Peintre mesnage ses couleurs. Cette affaire est delicate, & doit estre mesnagée bien adroitement. Cet homme vit de regime pour mesnager sa santé.
 
MESNAGER, signifie aussi, Pratiquer, tailler, ou déssiner une chose, ensorte qu'on en tire quelque avantage. Un Ingenieur qui fortifie une place doit sçavoir bien mesnager son terrein ; un Architecte mesnager une veuë sur le voisin, un escalier, une cheminée dans l'espaisseur du mur. Mon Tailleur m'a mesnagé une paire de bas en me taillant mon habit.
 
MESNAGÉ, ÉE. part. & adj.
Le mot du jour Tendresse Tendresse

Tendre renvoie, dès son apparition en français, à ce qui est jeune et plein de fraîcheur. Pensez à l’âge tendre ou au vert tendre des jeunes pousses à l’arrivée du printemps.

Aurore Vincenti 28/04/2020