Email catcher

mignard

Définition

Définition de mignard ​​​ , mignarde ​​​ adjectif

vieux Gentil, mignon. Affecté.

Synonymes

Synonymes de mignard, mignarde adjectif

affecté, maniéré, mièvre, précieux

Exemples

Phrases avec le mot mignard

Salvator savait bien que cette petite gaieté mignarde et persifleuse de son ami n'était pas le signe d'un grand contentement.George Sand (1804-1876)
Elles ne sont ni mignardes, ni vaporeuses ; elles ont senti qu'on ne s'y tromperait point : le sentiment a un signe distinct qui ne peut être imité.Pierre Gallet (1698-1757)
Les débagouleurs se font chattemiteux et presque mignards.Georges Eekhoud (1854-1927)
La bouche est comme celle de sa fille, légèrement rentrée et un peu mignarde.Victor Cousin (1792-1867)
Les grâces mignardes de femmes accortes et dodues valent bien les langueurs de cérébrales mal nourries.Revue d'Histoire Littéraire de la France, 2006, Frédéric Martinez (Cairn.info)
Avide d'agrément, elle recherche partout l'agréable, le plaisant, le mignard, le joli.Revue d'Histoire Littéraire de la France, 2006, Frédéric Martinez (Cairn.info)
Ses goûts et ses habitudes étaient en parfaite harmonie avec l'exiguité mignarde de sa personne.George Sand (1804-1876)
Il lui faut ses dix heures de pucier, tout comme à un mignard.Henri Barbusse (1873-1935)
Elle-même conçue comme un ornement mignard, l'œuvre d'art trouve un équivalent dans l'élaboration d'une description qui vient orner, à l'intention d'autres spectateurs, la sculpture des prestiges de la mythologie ovidienne.XVIIe siècle, 2009, François de Laage de Meux (Cairn.info)
Elle fait, presque aussi bien que sa vieille, du romantisme mignard et de la rêverie précieuse.Han Ryner (1861-1938)
Sa bouche est petite, mignarde, enfantine, et presque toujours égayée d'un frais sourire.Judith Gautier (1845-1917)
On se jurait une amitié qui devait durer toute la vie ; et que de mines, que d'embrassades, que de tendresses, que de transports mignards, que de chuchotages !Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Il avait éteint l'éclat métallique de ses yeux, fixé sur ses lèvres un perpétuel sourire et donné à sa voix ces inflexions mignardes que prennent les nourrices.Émile Gaboriau (1832-1873)
Que d'applaudissements pour ses premiers vers, si mignons que quelques-uns les trouvent mignards !Pierre Véron (1833-1900)
Son amitié avec l'alouette, qui la réveille en lui trempant la tête dans la rosée et lui annonce le matin, est d'une grâce mignarde.Auguste Angellier (1848-1911)
Il oppose de façon irréconciliable sa posture de poète à un style, le mignard, et à ses consommateurs.Dix-septième siècle, 2020, Hervé Baudry (Cairn.info)
Mais tout cela prend chez lui la même forme mignarde, entortillée, tarabiscotée, et cette forme est bien réellement son tout.Jules Lemaître (1853-1914)
Sont-elles mignardes dans les momens où elles veulent obtenir ce qu'elles désirent ?Pierre Gallet (1698-1757)
La peinture mignarde et coquette...Eugène Delacroix (1798-1863)
Il a la même délicatesse mignonne, presque un peu mignarde.Hippolyte Taine (1828-1893)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de MIGNARD, ARDE adj.

Qui a une beauté delicate, qui a les traits doux & agreables. On appelle une femme mignarde, celle qui est de menuë taille, qui a un teint delicat, une petite bouche : ce qui ne se dit pas des femmes pleines & en bon point.
 
MIGNARD, se dit aussi, des bastiments & des autres ouvrages qui sont taillez ou construicts delicatement. Cette Eglise est bien mignarde. Les tours de l'Eglise de Rheims sont bien mignardes, bien delicates : ce tableau est un ouvrage fort mignard, sa bordure est fort mignarde. Voilà une montre fort mignarde.
 
MIGNARD, se dit aussi d'un langage doux, poli & affecté. Cet Auteur a un stile, un langage mignard, qui est bon pour des amourettes, mais qui n'est pas solide pour escrire l'Histoire, ou traiter des sciences.
 
MIGNARD, est aussi une epithete qu'on donne aux enfans pour les flatter & les caresser. On le dit ironiquement aux grandes personnes.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots de la musique Top 10 des mots de la musique

Le 21 juin, nous célébrons la musique sous toutes ses formes, de la danse au chant en passant par une myriade d’instruments. J’ai donc voulu...

Dr Orodru 20/06/2022