mou

 

définitions

mou ​​​ ou mol ​​​ devant voyelle ou h muet, molle ​​​ adjectif, adverbe et nom

adjectif
Qui cède facilement à la pression, au toucher ; qui se laisse entamer sans effort (s'oppose à dur). Substance molle. Rendre mou. ➙ amollir, ramollir. —  Qui s'enfonce (trop) au contact. locution Un mol oreiller. ➙ moelleux.
Qui plie, se déforme facilement (s'oppose à rigide). ➙ souple. Tige molle. ➙ flexible. Chapeau mou. —  Avoir les jambes molles, faibles.
De molles ondulations de terrain, arrondies, douces ou imprécises.
(personnes) Qui manque d'énergie, de vitalité (s'oppose à actif, énergique). ➙ amorphe, apathique, avachi, mollasse, nonchalant. —  De molles protestations. —  Faible, lâche. Il est trop mou avec ses enfants.
(style, exécution d'une œuvre) Qui manque de fermeté, de vigueur. Dessin mou.
Qui manque de rigueur, de précision. Sciences* molles (s'oppose à dures).
adverbe familier Doucement, sans violence. Vas-y mou. ➙ familier mollo.
nom
familier Homme, femme faible. C'est un mou, une molle.
nom masculin (corde, fil) Avoir du mou, n'être pas assez tendu. Donner du mou.

mou ​​​ nom masculin

Poumon des animaux de boucherie (abats). Mou de veau.
locution, familier Bourrer le mou à qqn, lui en faire accroire, lui mentir.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il cachait sous ses manières patelines, sous un extérieur presque mou, la ténacité, l'ambition du prêtre et l'avidité du négociant dévoré par la soif des richesses et des honneurs.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il jeta au milieu de la salle son chapeau mou aux bords graillonneux, qui, en moins de deux minutes, fut rempli de billon lancé à la volée.Fernand Kolney (1868-1930)
Le soufre mou devient peu à peu dur et cassant, en repassant à l'état de soufre ordinaire.Eugène Muller (1826-1913)
Le roi fut excédé, comme on l'est par les résistances de ce que l'on a cru mou.Jules Michelet (1798-1874)
Il ne s'agit pas simplement d'être mou pour être habile, ou d'être dynamique pour être maladroit.Europarl
Le vent était mou et ne se fixait à aucun point de l'horizon, passant quelquefois dans la même journée par tous les rhumbs du compas.Jules Verne (1828-1905)
Pendant quelques secondes une fine sonnerie de verres heurtés chanta dans l'ombre ; puis ce fut une sorte de rampement de corps mou sur le pavé, puis plus rien.Guy de Maupassant (1850-1893)
À trop vouloir parvenir à un consensus mou qui ne débouche finalement sur rien, on ne fait que renforcer l’euroscepticisme.Europarl
Quand un effort est consenti à l'occasion, il est d'habitude bien trop mou et arrive bien trop tard.Europarl
Il portait un chapeau de feutre mou, une veste de grosse bure, un pantalon de drap effiloqué.Amédée Achard (1814-1875)
Celui-ci arriva à une seconde porte vitrée sans s'être aperçu qu'il était suivi, le sable mou amortissant le bruit des pas de ses deux accompagnateurs.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les traces se mêlaient maintenant en tous sens ; chaque pas formait un trou arrondi dans ce sable mou et prompt à s'affaisser.Paul Féval (1816-1887)
Je n'ai jamais vu un homme aussi mou et avec le souffle en pareille condition.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
On le rend mou d'une manière plus durable en y mettant un peu de chlore ou d'iode.Eugène Muller (1826-1913)
Le vent était mou, les étoiles brillaient, l'énorme charretée de foin oscillait devant eux ; et les quatre chevaux, en traînant leurs pas, soulevaient de la poussière.Gustave Flaubert (1821-1880)
On enjambe cette dépouille glacée, visqueuse et claire comme le ventre d'un vague saurien échoué – et cela est ardu à cause du terrain mou et glissant.Henri Barbusse (1873-1935)
Mais il finit par devenir vieux et mou et tendre et compatissant, ressemblant plus à un grand-père qu'à un père, mais ressemblant davantage encore à une vieille grand'mère chancelante.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Comonfort est un gros bonhomme tirant à l'obésité, un peu mou, m'a-t-on dit, mais plein de cœur et trop clément.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Nous sommes las de n'entendre que des déclarations d'intention au contenu mou, au lieu de décisions aux conséquences éclatantes.Europarl
Ne croyez pas cependant que je sois mou, et que je trahisse la patrie dans cette portion essentielle de mes fonctions.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MOL, ou Mou » adj. masc. « MOLLE » adj. fem.

Qui n'est pas dur, qui obeit quand on le presse. La terre est molle, quand il a bien pleu. Les personnes maigres ont la chair molle. Du fromage mou. On le dit aussi des fruits qui sont trop murs qui commencent à se corrompre, & à perdre leur dureté. Des nefles molles.
 
Cire Molle est de la cire propre à faire des scellez, qui reçoit facilement l'impression d'un cachet.
 
En Musique on dit B mol, expliqué en son ordre.
 
Dents molles, sont celles qui ne sont pas fermes dans les gencives, quand les fibres & ligaments qui les tiennent sont relaschez, ce qui fait qu'elles ont de la peine à mascher.
 
MOL, se dit figurément en choses morales, de ce qui est flasque & sans vigueur, tant à l'égard du corps que de l'esprit. C'est un homme mol & effeminé, qui n'est pas capable de grande fatigue, qui n'a point de coeur ni de fermeté. On se doit deffier d'un Rapporteur qui est mol, qui ne sçait pas soûtenir son advis, qui se laisse aisément entraisner par les autres. On dit aussi, la molle oisiveté.
 
On dit aussi du langage, qu'il est mol & affecté, quand on choisit certains mots doucereux, & quand on les prononce d'un ton languissant & effeminé.
 
MOU, au substantif, se dit des poulmons du boeuf que des tripieres vendent pour nourrir des chats.
 
MOU, se dit proverbialement en ces phrases. On dit des gens qui se contrarient, que quand l'un veut du mou, l'autre veut du dur. On dit d'un homme qui menace, qu'il ne promet pas poires molles. On dit que Mars mou est signe d'une bonne année, c'est à dire, quand il pleut beaucoup au mois de Mars.
Le mot du jour Bamboche Bamboche

« La bamboche, c’est terminé ! » (Pierre Pouëssel, préfet de la région Centre-Val de Loire, 22 octobre 2020, sur France 3 Centre-Val de Loire).

Laélia Véron 10/11/2020