mont

 

définitions

mont ​​​ nom masculin

vieux ou dans des locutions Montagne. Du haut des monts. —  locution Par monts et par vaux : à travers tout le pays ; partout. Promettre monts et merveilles, des avantages considérables.
au figuré, Anatomie Petite éminence charnue. —  Mont de Vénus. ➙ pénil.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un mont reflète, hu- mide, les dernières étoiles, et les animaux bleus boivent l'herbe d'argent.Remy de Gourmont (1858-1915)
Tous les effets qui sont au mont-de-piété et qui ont une valeur moindre de 50 fr.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Un officier hollandais, qui s'était placé sur la pente du mont, le tira d'assez près, et le blessa au-dessus de l'œil.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Il demanda seulement en plus quelques-uns de ces délicieux surmulets qu'on pêche autour du mont solitaire.Guy de Maupassant (1850-1893)
Toute une vallée à gauche était remplie par l'ombre d'un mont ; les grillons sonores des pays chauds commençaient à jeter leur cri.Guy de Maupassant (1850-1893)
Seuls, les yeux de cette foule étaient sombres ; ils envoyaient, fixement, des regards aigus comme des javelots vers la cime du mont, d'où quelque grande nouvelle était attendue.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Les rochers broussailleux proéminaient sur la grève, et la base du mont, excavée d'une arche béante, semblait s'ouvrir vers le ventre de la terre.Victor Segalen (1878-1919)
Mais, du moins, la rémunération était proportionnée à l'ouvrage, le milieu plus humain, plus sain, moins triste que celui du mont-de-piété.Ernest Daudet (1837-1921)
Il assembla les garnisons voisines et, avec une artillerie puissante, arriva devant les murs du mont incendié.Henry de Graffigny (1863-1934)
Pendant ce temps, je remonterai jusqu'au delà des sources du creek rouge et j'examinerai l'état du mont sur sa pente septentrionale.Jules Verne (1828-1905)
Le mont-de-piété sera maintenu, et le commissaire du gouvernement pour voira à son organisation nouvelle.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
En effet, couronnée par un mont altier, la montagne se dressait à deux cents pas du lieu ou se trouvaient les sauvages cavaliers.Ivan Tourgueneff (1818-1883), traduction Michel Delines (1851-1914)
Ce mont a rarement, pendant le siècle actuel, donné signe de son origine volcanique, et la « montagne qui fume » a presque perdu son titre à cette appellation.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Le sol se mouvoit souterrainement, se crevassoit et craquetoit comme la crête d'un mont volcanique à l'approche d'une éruption.Pétrus Borel (1809-1859)
Décide qui pourra ; car tout ce que la science a découvert dans ses recherches, c'est – que ce sont des murailles ; – contemplez le mont impérial !George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Son seul objectif, c'était ce mont qu'il prétendait gravir, et il y allait tout droit.Jules Verne (1828-1905)
Comme je sortais du fossé septentrional, qui s'est changé en un ravin très-épineux, le mont voisin, le tombeau du géant, s'est brusquement présenté à moi.Victor Hugo (1802-1885)
Sur le sommet du mont, dont on a suivi le pied pour aller au temple, on trouve les ruines du théâtre.Guy de Maupassant (1850-1893)
La force du mont était conquise, depuis le ciel clair jusqu'au bruit du ruisseau tout crépitant des fusillades répétées, tout rouge de reflets d'incendies, tout enfumé.Paul Adam (1862-1920)
Du moins, l'égueulement du nord-est, qui était en partie visible, ne versait aucun torrent sur le talus septentrional du mont.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MONT » subst. masc.

Grande élevation de terre ou de roche au dessus du niveau ordinaire de la terre, du rez de chaussée. Les monts fameux dans l'Ecriture sont le mont Sinai, Oreb, le mont Liban, le mont Thabor, & d'Olivet : chez les Poëtes, le mont Parnasse ou le mont jumeau, au double sommet, le sejour des Muses ; le mont Olympe, que les Poëtes prennent souvent pour le Ciel : chez les Geographes, le mont Athlas, dont ils ont emprunté le nom pour faire un recueil des descriptions des parties de la terre, comme si de son sommet on la descouvroit toute entiere. Chez les Pilotes, Teneriffe est le mont le plus haut & la table qu'on descouvre de 50. lieuës en mer, quoy qu'il soit 50. lieuës dans les terres vers le Cap de Bonne esperance.
 
MONT, se dit aussi collectivement d'une suite & enchaisnement de plusieurs de ces monts particuliers. En ce sens on dit, Passer les Monts, pour dire, aller en Italie. De-là les Monts, au de-là, des Monts, pour dire, au decà & au de-là des Alpes.
 
On appelle en Italie Monts de pieté, certains lieux où on preste de l'argent à ceux qui en ont besoin, en donnant quelques nantissements, ou à des conditions honnestes. On en avoit establi & crée en France par un edit du mois de Fevrier 1626. qui en donnoit la direction aux Commissaires aux saisies réelles ; mais il fut revoqué par une declaration suivante de 28. Juin 1627. Cet edit portoit permission de prester de l'argent au denier seize sur nantissements.
 
On appelle à la guerre le mont Pagnotte, un lieu éminent hors de la portée du canon, d'où l'on peut considerer sans danger tout ce qui se passe dans un camp.
 
MONT, en termes de Chiromance, se dit de certaines petites Éminences qui sont dans la paulme de la main à la racine des doits, auxquelles on donne le nom des Planetes sans raison ni fondement. Le mont de Mars est celuy qui est au dessous du pouce ; le mont de Jupiter, celuy qui est au dessous du doit indice ; le mont de Saturne, celuy qui est au dessous du doit du milieu ; le mont du Soleil, celuy qui est ou dessous du doit annulaire ou medecin ; le mont de Venus, celuy qui est au dessous du petit doit ; le mont de Mercure, celuy qui est dans l'espace qui est entre le pouce & l'indice, qu'on appelle Thenar ou souris ; & le mont de la Lune, celuy qui luy est opposé dans le lieu qu'on appelle hypothenar.
 
MONT, se dit proverbialement en ces phrases. Je l'ay cherché par monts & par vaux, pour dire, en toutes sortes de lieux. Il m'a promis monts & merveilles. Il m'a fait esperer des monts d'or, pour dire, il m'a fait de belles promesses, il ma donné de belles esperances.
Vidéos Le boulon, par Karim Duval Le boulon, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

05/03/2020