Email catcher

mont

Définition

Définition de mont ​​​ nom masculin

vieux ou dans des locutions Montagne. Du haut des monts. locution Par monts et par vaux : à travers tout le pays ; partout. Promettre monts et merveilles, des avantages considérables.
au figuré, Anatomie Petite éminence charnue. Mont de Vénus. ➙ pénil.

Synonymes

Synonymes de mont nom masculin

butte, colline, élévation, hauteur, mamelon, massif, montagne, monticule

Exemples

Phrases avec le mot mont

Entre déplacements par monts et par vaux et production pour reconstituer les stocks, elle ne trouve guère de temps pour expérimenter.Ouest-France, 01/04/2021
En son élan irrépressible, la femme récemment élue promet monts et merveilles.Sigila, 2017, Marie-Françoise Vieuille (Cairn.info)
Comme je sortais du fossé septentrional, qui s'est changé en un ravin très-épineux, le mont voisin, le tombeau du géant, s'est brusquement présenté à moi.Victor Hugo (1802-1885)
Cet homme, on ne peut y échapper sur le mont costarmoricain.Ouest-France, Lisa GUINIC, 13/08/2021
Pas une figure humaine dans cette immensité, pas un être vivant dans l'air ni sur les monts.George Sand (1804-1876)
Une scolarité par monts et par vaux, mais marquée par un fil rouge.Ouest-France, Élisabeth PETIT, 24/04/2019
En effet, par un renversement de représentation, ses abris naturels, nombreux et peu accessibles, font de lui un mont protecteur.Sociétés & Représentations, 2018, Philippe Tétart (Cairn.info)
Tu m'appartiens, comme les soleils, les peuples, les villes, les rois, la neige des monts, l'herbe des champs.Gustave Flaubert (1821-1880)
La comptabilité nous livre aussi une série d'informations sur les administrateurs des monts frumentaires, par exemple les majordomes (mayordomos), appelés aussi dépositaires publics (depositarios).Archives de sciences sociales des religions, 2020, Marie-Lucie Copete (Cairn.info)
La rase savane fait révérence devant la seigneurie des monts.Présence Africaine, 2005, Roger Little (Cairn.info)
Ils montèrent jusqu'au sommet du mont et s'engagèrent à la recherche de nouveaux passages.Jules Verne (1828-1905)
Il se nourrit du sentiment d'avoir été floués par ceux qui laissaient entrevoir monts et merveilles pour tous.Ouest-France, Michel Wieviorka, 10/12/2020
Le robot submersible permettra notamment de filmer et de prélever des échantillons d'animaux sous-marins dans l'environnement des pentes abruptes encore inexplorées des monts sous-marins.Ouest-France, 14/02/2018
Nous tenions particulièrement à ce sujet car nous entendons monts et merveille sur ce qu'elle pourrait prétendument révolutionner dans ce secteur.Capital, 28/10/2019, « Comment la blockchain va-t-elle transformer l’immobilier ? »
Ils se répartissent le long du talus continental ou autour des monts sous-marins.Europarl
Un officier hollandais, qui s'était placé sur la pente du mont, le tira d'assez près, et le blessa au-dessus de l'œil.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
La lune, dont le quartier se lève sur les monts boisés, m'attendrit et me retient là jusqu'à ce que le froid me chasse.Eugène Delacroix (1798-1863)
Et sur le mont, le petit garçon, parti se cacher de son père sur les conseils du médecin, est introuvable.Études, 2006 (Cairn.info)
Dès lors, la prévalence de l'opération urbanistique par rapport à l'utilité publique du mont n'est pas démontrée.Revue Juridique de l'Environnement, 2014, Marta Franch i Saguer (Cairn.info)
La descente du mont permet de se retrouver dans une autre époque.Ouest-France, 06/08/2016
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de MONT subst. masc.

Grande élevation de terre ou de roche au dessus du niveau ordinaire de la terre, du rez de chaussée. Les monts fameux dans l'Ecriture sont le mont Sinai, Oreb, le mont Liban, le mont Thabor, & d'Olivet : chez les Poëtes, le mont Parnasse ou le mont jumeau, au double sommet, le sejour des Muses ; le mont Olympe, que les Poëtes prennent souvent pour le Ciel : chez les Geographes, le mont Athlas, dont ils ont emprunté le nom pour faire un recueil des descriptions des parties de la terre, comme si de son sommet on la descouvroit toute entiere. Chez les Pilotes, Teneriffe est le mont le plus haut & la table qu'on descouvre de 50. lieuës en mer, quoy qu'il soit 50. lieuës dans les terres vers le Cap de Bonne esperance.
 
MONT, se dit aussi collectivement d'une suite & enchaisnement de plusieurs de ces monts particuliers. En ce sens on dit, Passer les Monts, pour dire, aller en Italie. De-là les Monts, au de-là, des Monts, pour dire, au decà & au de-là des Alpes.
 
On appelle en Italie Monts de pieté, certains lieux où on preste de l'argent à ceux qui en ont besoin, en donnant quelques nantissements, ou à des conditions honnestes. On en avoit establi & crée en France par un edit du mois de Fevrier 1626. qui en donnoit la direction aux Commissaires aux saisies réelles ; mais il fut revoqué par une declaration suivante de 28. Juin 1627. Cet edit portoit permission de prester de l'argent au denier seize sur nantissements.
 
On appelle à la guerre le mont Pagnotte, un lieu éminent hors de la portée du canon, d'où l'on peut considerer sans danger tout ce qui se passe dans un camp.
 
MONT, en termes de Chiromance, se dit de certaines petites Éminences qui sont dans la paulme de la main à la racine des doits, auxquelles on donne le nom des Planetes sans raison ni fondement. Le mont de Mars est celuy qui est au dessous du pouce ; le mont de Jupiter, celuy qui est au dessous du doit indice ; le mont de Saturne, celuy qui est au dessous du doit du milieu ; le mont du Soleil, celuy qui est ou dessous du doit annulaire ou medecin ; le mont de Venus, celuy qui est au dessous du petit doit ; le mont de Mercure, celuy qui est dans l'espace qui est entre le pouce & l'indice, qu'on appelle Thenar ou souris ; & le mont de la Lune, celuy qui luy est opposé dans le lieu qu'on appelle hypothenar.
 
MONT, se dit proverbialement en ces phrases. Je l'ay cherché par monts & par vaux, pour dire, en toutes sortes de lieux. Il m'a promis monts & merveilles. Il m'a fait esperer des monts d'or, pour dire, il m'a fait de belles promesses, il ma donné de belles esperances.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots La naissance du « cool » La naissance du « cool »

C’est en écoutant le dernier album d’Orelsan, et plus particulièrement la chanson Casseurs Flowter Infinity, que l’on s’est fait la réflexion simple,...

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 13/07/2022