moribond

définitions

moribond ​​​ , moribonde ​​​ adjectif et nom

Qui est près de mourir. ➙ agonisant, mourant. —  nom Être au chevet d'un moribond.

synonymes

moribond, moribonde adjectif

agonisant, mourant, à l'agonie, à l'article de la mort, expirant, qui a un pied dans la tombe (familier), qui sent le sapin (familier), subclaquant (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
N'importe, le moribond celtique a écrit que ce n'était pas assez que cela ne fût pas, qu'il fallait encore qu'on ne le dît pas.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Grisart s'approcha du moribond et lui fit avaler quelques gouttes, non pas de la potion qui était dans le verre, mais du contenu d'un flacon qu'il portait sur lui.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le moribond m'empoigna avec sa main osseuse, et fit un horrible effort pour se soulever.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
C'est même une demande qui termine la vie ; et les yeux, quand la bouche du moribond ne peut plus parler, ont encore la force de s'entr'ouvrir pour une dernière interrogation.Georges Darien (1862-1921)
J'ordonnai de le faire entrer, et il me supplia de venir auprès d'un moribond qui désirait absolument me voir.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le moribond était couché, et de chaque main, il tenait un tronçon de sa traversière d'argent.Émile Bergerat (1845-1923)
Le moribond s'arrêta et prit dans un flacon placé à côté de lui un cordial dont il avala quelques gouttes.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Elle se croyait toujours dans la chambre de son cousin, auprès d'un enfant moribond ; elle avait des mouvements adoucis, des silences, des placidités, des paroles bégayées de vieille femme.Émile Zola (1840-1902)
Je vous écrirais mille folies, si le ton de votre lettre n'eût été un peu triste : vous m'y parlez, à la façon d'un moribond, des éventualités cholériques...Hector Berlioz (1803-1869)
Les yeux du moribond, effrayants de fixité, n'avaient point en son absence quitté cette porte par laquelle il devinait instinctivement qu'un secours allait lui venir.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
On chantait toujours dans la chambre voisine, et chaque vers de ces joyeux couplets, comme une flèche de gaieté acérée, s'enfonçait dans le cœur moribond du jeune homme.Henry Murger (1822-1861)
Il revoyait, dans les plus obscures profondeurs de ses souvenirs, une physionomie d'homme jeune encore, sur laquelle ce masque de vieillard et de moribond se juxtaposait.Paul Bourget (1852-1935)
La nuit maintenant s'était répandue dans la chambre, comme un deuil hâtif qui serait tombé sur ce moribond.Guy de Maupassant (1850-1893)
A chaque coup de tonnerre, il survenait, sur la grasse et rubiconde figure du moribond, une épouvante d'un caractère particulier.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Et, à la moindre plainte poussée par le moribond, elle commandait impérieusement aux deux hommes de s'arrêter, ce que ceux-ci faisaient, malgré les regards terribles du commissaire.Émile Zola (1840-1902)
Le temps se passait lentement ; aucun autre bruit que celui causé par la respiration saccadée du moribond, ne troublait le silence qui régnait dans toute la demeure.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
C'était une rude tâche pour une femme que de soulever le lourd morceau de bois qui pesait sur le moribond.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Comme l'enfant, effrayé, reculait, elle le maintenait d'un bras, elle attendait un sourire sur la face décomposée du moribond.Émile Zola (1840-1902)
André le voyait inquiet et il cherchait à deviner ; il se pencha jusqu'auprès des lèvres du moribond, l'interrogeant du regard.Augustine Fouillée (1833-1923)
Le petit homme se fâchait et parlait avec un ton impératif qui n'admettait pas de réplique ; en conséquence, je le conduisis à la chambre du moribond.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MORIBOND, ONDE » adj.

Homme valetudinaire ou infirme qui est menacé de mourir bientost. Cet homme a une fievre interne qui le mine, il est tout moribond.
Top 10 des mots Top 10 des mots venus du japonais Top 10 des mots venus du japonais

Sushi, sashimi, maki, chirashi, gomasio, gyoza, teriyaki, yakitori, mochi, tataki… Avec l’engouement pour la cuisine nippone, nos dictionnaires...

Édouard Trouillez 28/06/2021