murer

 

définitions

murer ​​​ verbe transitif

Entourer de murs.
Fermer, clore par un mur, une maçonnerie. Murer une porte. —  au participe passé Une fenêtre murée.
Enfermer (qqn) en bouchant les issues. ➙ emmurer.

se murer ​​​ verbe pronominal

S'enfermer (en un lieu), s'isoler. ➙ se cacher, se cloîtrer. Il s'est muré chez lui. —  au figuré Se renfermer. Se murer dans son orgueil.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je mure

tu mures

il mure / elle mure

nous murons

vous murez

ils murent / elles murent

imparfait

je murais

tu murais

il murait / elle murait

nous murions

vous muriez

ils muraient / elles muraient

passé simple

je murai

tu muras

il mura / elle mura

nous murâmes

vous murâtes

ils murèrent / elles murèrent

futur simple

je murerai

tu mureras

il murera / elle murera

nous murerons

vous murerez

ils mureront / elles mureront

 

synonymes

murer verbe transitif

emmurer

aveugler, boucher, condamner

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je ne me trompais pas : il travaillait à murer et à condamner pour jamais l'entrée du souterrain dans sa cave.George Sand (1804-1876)
Demain matin, vous ferez venir des maçons et vous ferez murer solidement cette porte.Michel Zévaco (1860-1918)
Les peintres trouveront bien, j'espère, une de vos bonnes têtes qui comprendra la peinture et qui ne fera pas murer les fenêtres des ateliers.George Sand (1804-1876)
On a l'intention de le fermer et de le murer, à ce qu'ils disent.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Toujours des fougues l'emportaient, des fautes se déclaraient, par des échappées imprévues, dans des coins d'âme qu'on avait négligé de murer.Émile Zola (1840-1902)
N'avons-nous pas inventé aussi de murer nos enfants, de neuf à dix-huit ans, dans des forteresses en pierre de taille ?Jules Legras (1866-1939)
Qu'eussiez-vous fait à ma place, cher cousin, vous qui vous êtes laissé murer dans l'appartement que vous occupez depuis quarante ans, plutôt que d'en chercher un autre ?Eugène Delacroix (1798-1863)
Je me déterminai à le murer dans la cave,– comme les moines du moyen âge muraient, dit-on, leurs victimes.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Après avoir fait murer les fenêtres de son appartement, il ordonna qu'on le tendît de noir et qu'on y suspendît une lampe.Sophie de Renneville (1772-1822)
Il la fait murer tout entière, à l'exception de la tête.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
L'œuf déposé, il sort et se retourne pour murer la porte.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Avec ces matériaux, et à l'aide de ma truelle, je commençai activement à murer l'entrée de la niche.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
La larve périra de ce coup de truelle intempestif ; n'importe : c'est le moment de murer la porte, et la porte est murée.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Qu'adviendrait-il si, la ponte faite, elle laissait le logis ouvert et s'en allait à la carrière de ciment chercher de quoi murer la porte ?Jean-Henri Fabre (1823-1915)
On pourrait aisément la murer avec un léger échaffaudage de terre grasse mêlée à des roches brisées et au besoin la rendre impénétrable.Gabriel de La Landelle (1812-1886)
Je connais assez ses habitudes pour savoir qu'en faisant murer l'ancien passage, il aura voulu en avoir un autre à sa portée, à l'abri des regards indiscrets !...Jules Verne (1828-1905)
Une seule fenêtre s'ouvrait sur la rue et il comptait la faire murer le second jour du mariage.Hector France (1837-1908)
Après eux, le réfectoire des dominicains fut un magasin à fourrages : ce ne fut que longtemps après que la ville obtint la permission de murer la porte.Stendhal (1783-1842)
Il y a une place évidemment destinée à murer les gens, car il n'y a qu'un seul passage pratiqué dans le mur, et fait pour être remuré sur le prisonnier.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Voilà de quoi me plaire ici et murer ma porte à tout ce qui se voit ailleurs.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MURER » v. act.

Entourer de Murailles. Cette ville n'estoit autrefois qu'un village, on ne la murée que depuis quelque temps.
 
MURER, signifie aussi, fermer une porte, une fenestre avec de la Maçonnerie, on a fait murer cette maison, à cause du scandale de ceux qui l'habitoient.
 
MURÉ, ÉE. part. Fermé de Murs. Ville murée ; Religieuses murées, enfermées dans un couvent.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020