enfermer

 

définitions

enfermer ​​​ verbe transitif

Mettre en un lieu d'où il est impossible de sortir. Enfermer un oiseau dans une cage. Enfermer qqn dans une pièce (➙ cloîtrer, séquestrer); un malfaiteur dans une prison (➙ incarcérer, interner). —  Il est bon à enfermer : il est fou. —  au figuré Enfermer qqn dans un rôle, ne pas l'en laisser sortir.
pronominal S'enfermer. Elle s'était enfermée dans son bureau. ➙ se barricader. —  au figuré S'enfermer dans son silence.
Mettre (qqch.) dans un lieu clos.
Entourer complètement (un terrain, un espace). ➙ enclore.
dans une course Serrer (un concurrent) à la corde, ou à l'intérieur du peloton, de façon à briser son élan.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'enferme

tu enfermes

il enferme / elle enferme

nous enfermons

vous enfermez

ils enferment / elles enferment

imparfait

j'enfermais

tu enfermais

il enfermait / elle enfermait

nous enfermions

vous enfermiez

ils enfermaient / elles enfermaient

passé simple

j'enfermai

tu enfermas

il enferma / elle enferma

nous enfermâmes

vous enfermâtes

ils enfermèrent / elles enfermèrent

futur simple

j'enfermerai

tu enfermeras

il enfermera / elle enfermera

nous enfermerons

vous enfermerez

ils enfermeront / elles enfermeront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce serait bien peu comprendre la liberté conquise que de vouloir nous enfermer dans une nouvelle tradition.Émile Zola (1840-1902)
Son intention était d'enfermer les gardes dans la tour et de prendre les champs, mais le portier la vit et l'arrêta.Anatole France (1844-1924)
Quand il vit les mails devant l'hôte, après le repas, se garnir de robes et d'ombrelles claires, il se leva, courut s'enfermer dans sa chambre, et là, rêva.Marcel Prévost (1862-1941)
Elle n'entendait pas la politique, la pauvre, et elle ne comprenait pas comment on pouvait enfermer un si brave homme ; tous les jours elle descendait voir si on l'avait lâché.Eugène Le Roy (1836-1907)
Il ne faut pas les traiter comme de simples vieillards et les enfermer dans un placard.Europarl
Mais, d'autre part, à chaque instant, il se contient et s'arrête, craignant de dépasser le cadre où il voudrait s'enfermer.Jules Michelet (1798-1874)
Vous ne m'aimiez plus, je n'avais qu'à m'enfermer dans le silence, ce que j'ai fait.Hector Malot (1830-1907)
Cela m’attriste de voir que certaines personnes ici présentes veulent enfermer des citoyens et des femmes dans l’ignorance.Europarl
Nos conventions ne me le permettent pas, et je sais qu'il est dangereux de tirailler sans cesse le cadre dans lequel on a cru devoir enfermer sa vie.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Tout son bonheur, quand il avait été forcé de figurer, c'était de s'enfermer le soir pour faire sa soupe.Jules Michelet (1798-1874)
Sur cette décision, le tuteur n'a pas manqué de faire enfermer ici la pupille, qui, suivant les apparences, y demeurera le reste de ses jours.Alain-René Le Sage (1668-1747)
Et, en vérité, c'est à peine si le square lui-même eût suffi à enfermer la foule empressée des actionnaires.Jules Verne (1828-1905)
Kasbeck était resté enfermé dans la chambre des trésors et avait dû, sans le savoir s'y enfermer lui-même !...Gaston Leroux (1868-1927)
Émile alla s'enfermer dans sa chambre et y passa deux heures en proie aux plus violentes agitations.George Sand (1804-1876)
Vous mentez, comme le maire et les deux notables que je viens de faire enfermer dans le pavillon du jardin.Émile Blémont (1839-1927)
La preuve, ajouta-t-elle, c'est que tous les jours elle va s'enfermer dans le souterrain du pavillon auprès d'une tombe de marbre qu'elle y a fait secrètement construire, et...George Sand (1804-1876)
Jacques avait fait enfermer le bois tout entier, de sorte que l'on passait sans s'en apercevoir du jardin dans la forêt.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
C'était dans cette île enchantée qu'avant d'avoir un moulin j'allais m'enfermer quelquefois, lorsque j'avais besoin de grand air et de solitude.Alphonse Daudet (1840-1897)
De retour chez lui, il commença par s'enfermer dans sa chambre, ensuite il procéda fiévreusement à ses préparatifs de départ.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Les hommes de garde le traînèrent dans une chambre destinée pour y enfermer tous ceux de son espèce que l'on arrêtait à chaque instant ; enfin, je n'en entendis plus parler.Adrien Bourgogne (1785-1867)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENFERMER » v. act.

Mettre dans un lieu d'où on ne puisse sortir. Ceux qui sont enfermez dans les prisons ont de la peine d'en sortir. Les Religieux qui sont enfermez dans un Cloistre n'en sortent point sans congé du Superieur. Il faut prendre garde que les ennemis ne nous enferment dans ces montagnes, dans des lieux difficiles. On a fait clorre ce parc, afin d'y enfermer des bestes fauves. La loy veut que les femmes adulteres soient enfermées entre quatre murailles. La terre enferme de grands tresors dans ses entrailles. On dit, Enfermer quelqu'un dehors, ou l'enfermer dedans à la clef.
 
ENFERMER, signifie aussi, Serrer quelque chose dans un lieu qui ferme. J'ay enfermé mon manteau dans mon coffre.
 
ENFERMER, signifie aussi, Engager, presser. Il ne faut pas laisser enfermer ses doits entre le bois & l'écorce. Ce sont des eaux enfermées entre cuir & chair qui causent l'hydropisie.
 
On le dit aussi avec le pronom personnel. Il s'est enfermé luy-même dans sa chambre, il luy faut aller ouvrir. Il s'est enfermé dans ce chasteau, où il tiendra bon quelque temps.
 
ENFERMER, signifie aussi, Contenir, comprendre. Les paroles de l'Escriture enferment plusieurs sens. Cette action enferme, attire aprés elle de grandes consequences.
 
ENFERMÉ, ÉE. part. L'Hospital des pauvres enfermez est un membre de l'Hospital general, où on a mis plusieurs pauvres pour les empêcher d'estre faineants & vagabonds.
 
On dit aussi, qu'un homme est enfermé, pour dire, qu'il ne veut voir personne, soit qu'il travaille, soit qu'il soit bourru. On dit aussi, qu'une terre, qu'une maison est enfermée, lors qu'elle est bornée, qu'on ne s'y peut estendre, soit qu'elle soit entre des rivieres & des montagnes, soit que les terres voisines soient occupées par de puissans voisins. On dit aussi, Cela sent l'enfermé, pour dire, est gasté pour n'avoir pas esté à l'air.
 
On dit proverbialement, qu'il ne faut pas enfermer le loup dans la bergerie, pour dire, qu'il ne faut pas guerir une playe par dehors, & laisser dedans des semences de corruption.
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020