Email catcher

enfermer

Définition

Définition de enfermer ​​​ verbe transitif

Mettre en un lieu d'où il est impossible de sortir. Enfermer un oiseau dans une cage. Enfermer qqn dans une pièce (➙ cloîtrer, séquestrer); un malfaiteur dans une prison (➙ incarcérer, interner). Il est bon à enfermer : il est fou. au figuré Enfermer qqn dans un rôle, ne pas l'en laisser sortir.
pronominal S'enfermer. Elle s'était enfermée dans son bureau. ➙ se barricader. au figuré S'enfermer dans son silence.
Mettre (qqch.) dans un lieu clos.
Entourer complètement (un terrain, un espace). ➙ enclore.
dans une course Serrer (un concurrent) à la corde, ou à l'intérieur du peloton, de façon à briser son élan.

Conjugaison

Conjugaison du verbe enfermer

actif

indicatif
présent

j'enferme

tu enfermes

il enferme / elle enferme

nous enfermons

vous enfermez

ils enferment / elles enferment

imparfait

j'enfermais

tu enfermais

il enfermait / elle enfermait

nous enfermions

vous enfermiez

ils enfermaient / elles enfermaient

passé simple

j'enfermai

tu enfermas

il enferma / elle enferma

nous enfermâmes

vous enfermâtes

ils enfermèrent / elles enfermèrent

futur simple

j'enfermerai

tu enfermeras

il enfermera / elle enfermera

nous enfermerons

vous enfermerez

ils enfermeront / elles enfermeront

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot enfermer

Donc la question ne se posait pas en termes d'y enfermer le discours analytique.Psychanalyse, 2004, Pierre Bruno, Isabelle Morin, Marie-Jean Sauret (Cairn.info)
Cette année, le temps était particulièrement favorable pour s'enfermer dans les salles obscures pour regarder un bon film.Ouest-France, 04/02/2013
Les managers féminins ne doivent surtout pas se laisser enfermer dans les qualités qu'on leur prête.Capital, 23/03/2021, « Les femmes de plus en plus prisées pour des postes… »
Elle avait eu juste le temps de s'enfermer dans sa chambre.Revue française de psychanalyse, 2005, Christian Delourmel (Cairn.info)
Pour ne pas s'enfermer entre militants, tout est ouvert, avec des ateliers et des animations pour le public.Ouest-France, 17/09/2015
Cet homme, un sans-domicile fixe d'origine polonaise, se serait laissé enfermer volontairement dans l'établissement.Capital, 07/04/2020, « Il se laisse enfermer dans un supermarché pour boire à… »
Face au danger qu'il représente, l'on serait tentés d'enfermer le petit mammifère : grossière erreur, car le ratel est aussi féroce que futé.Géo, 11/10/2021, « Qui est le ratel, cet animal connu pour être le… »
Ici, plus question de s'enfermer dans un univers 100 % virtuel : le jeu consiste à plaquer sur un environnement réel des éléments de réalité virtuelle.Capital, 13/05/2016, « La réalité virtuelle va bouleverser vos loisirs »
Il faut le vouloir pour s'enfermer une journée près d'une urne alors que le soleil appelle vers les plages et les balades.Ouest-France, Éric de GRANDMAISON, 16/06/2021
Je l'enfermerais, qu'elle ne ferait qu'à sa tête.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Faut-il les enfermer à perpétuité ou leur permettre, au bout de cette longue peine, d'être libérés ?Ouest-France, Pierrick BAUDAIS, 29/01/2016
Elle a fini par enfermer le système pénal français dans une logique antagonique qui associe, contre tout bon sens, productivisme, improductivité et contre-productivité.Le débat, 2007, Jean de Maillard (Cairn.info)
Avec une limite néanmoins : on risque de s'enfermer dans des automatismes de pensée et de ne plus faire preuve d'esprit critique ou créatif.Ça m'intéresse, 22/05/2021, « Le cerveau s'use si l'on ne s'en sert pas ! »
Confondre cependant les catégories de pensée avec des normes gouvernant la réalité signifie enfermer la vie dans une camisole de force.Cahiers du Genre, 2016, Viola Klein, Eve Gianoncelli (Cairn.info)
Il se rendait au bistrot puis se laissait enfermer à la fermeture.Capital, 27/08/2020, « Enfermé dans les bureaux de tabac, il faisait main basse… »
Il ne faut pas les traiter comme de simples vieillards et les enfermer dans un placard.Europarl
Accordant une grande importance aux recherches et aux expérimentations, il refuse de s'enfermer dans une production picturale linéaire et répétitive.Ouest-France, 06/08/2021
Pensez à bien enfermer votre nourriture pour éviter que l'odeur ne l'attire, et ne la gardez pas avec vous sous votre tente.Ça m'intéresse, 13/02/2022, « Que faire en cas de rencontre avec un loup ? »
Mais loin de s'enfermer avec ce matériau, il délite le schiste, intègre le verre, ne refusant pas le bois.Ouest-France, 30/11/2016
Le modus operandi était bien rôdé : un homme se faisait enfermer dans les tabacs parisiens pour voler ensuite des jeux à gratter.Capital, 27/08/2020, « Enfermé dans les bureaux de tabac, il faisait main basse… »
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ENFERMER v. act.

Mettre dans un lieu d'où on ne puisse sortir. Ceux qui sont enfermez dans les prisons ont de la peine d'en sortir. Les Religieux qui sont enfermez dans un Cloistre n'en sortent point sans congé du Superieur. Il faut prendre garde que les ennemis ne nous enferment dans ces montagnes, dans des lieux difficiles. On a fait clorre ce parc, afin d'y enfermer des bestes fauves. La loy veut que les femmes adulteres soient enfermées entre quatre murailles. La terre enferme de grands tresors dans ses entrailles. On dit, Enfermer quelqu'un dehors, ou l'enfermer dedans à la clef.
 
ENFERMER, signifie aussi, Serrer quelque chose dans un lieu qui ferme. J'ay enfermé mon manteau dans mon coffre.
 
ENFERMER, signifie aussi, Engager, presser. Il ne faut pas laisser enfermer ses doits entre le bois & l'écorce. Ce sont des eaux enfermées entre cuir & chair qui causent l'hydropisie.
 
On le dit aussi avec le pronom personnel. Il s'est enfermé luy-même dans sa chambre, il luy faut aller ouvrir. Il s'est enfermé dans ce chasteau, où il tiendra bon quelque temps.
 
ENFERMER, signifie aussi, Contenir, comprendre. Les paroles de l'Escriture enferment plusieurs sens. Cette action enferme, attire aprés elle de grandes consequences.
 
ENFERMÉ, ÉE. part. L'Hospital des pauvres enfermez est un membre de l'Hospital general, où on a mis plusieurs pauvres pour les empêcher d'estre faineants & vagabonds.
 
On dit aussi, qu'un homme est enfermé, pour dire, qu'il ne veut voir personne, soit qu'il travaille, soit qu'il soit bourru. On dit aussi, qu'une terre, qu'une maison est enfermée, lors qu'elle est bornée, qu'on ne s'y peut estendre, soit qu'elle soit entre des rivieres & des montagnes, soit que les terres voisines soient occupées par de puissans voisins. On dit aussi, Cela sent l'enfermé, pour dire, est gasté pour n'avoir pas esté à l'air.
 
On dit proverbialement, qu'il ne faut pas enfermer le loup dans la bergerie, pour dire, qu'il ne faut pas guerir une playe par dehors, & laisser dedans des semences de corruption.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Faut-il réformer l’orthographe des consonnes doubles ? Faut-il réformer l’orthographe des consonnes doubles ?

Parmi les principales difficultés qui rendent l’exercice de la dictée si périlleux pour les francophones, on retrouve immanquablement la question des...

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 25/01/2023