mysticisme

 

définitions

mysticisme ​​​ nom masculin

Croyances et pratiques se donnant pour objet une union intime de l'homme et du principe de l'être (divinité, nature, idée…). ➙ contemplation, extase ; mystique. Mysticisme chrétien, islamique.
Croyance, doctrine philosophique faisant une part essentielle au sentiment, à l'intuition.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il faut, en vérité, posséder un mysticisme spécial pour parler encore de la force éducative des langues anciennes, des idées générales et universelles qu'elles nous livrent.Gustave Le Bon (1841-1931)
Mais au milieu de ces ouragans elle conserva toujours un caractère de mysticisme, et l'amour de la contemplation domina l'esprit d'examen.George Sand (1804-1876)
Il est engraissé, épaissi, et du gros garçon sortent des esthétiques supérieures, des théories nébuleuses, qui le font ressembler à un toucheur de bœufs, attaqué de mysticisme...Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Le mysticisme qui chanta récemment dans la littérature et dans l'art était le concert de tous ces oiseaux.Remy de Gourmont (1858-1915)
Il y a dans ces dernières une forte dose de mysticisme, qui aurait pu avoir une influence fâcheuse sur un esprit faible.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Ce mysticisme, s'il faut le nommer ainsi, vaut bien la mythologie antique, qui fractionnait toutes les impressions, et mettait partout une fable ingénieuse à la place d'un mystère touchant.Alexandre Vinet (1797-1847)
Plongé à cette époque dans le mysticisme, il lui en coûtait moins, sans doute, d'exprimer une opposition si solennelle à l'autorité ecclésiastique.Jules Michelet (1798-1874)
Chose très singulière, dans ce milieu, sous ces influences, malgré mon imagination très vive, le mysticisme n'avait aucune prise sur moi.Judith Gautier (1845-1917)
L'influence qu'ils ont pu subir de la part de ces systèmes n'est guère sensible qu'en mysticisme.Bernard Carra de Vaux (1867-1953)
Mes sentiments entiers, confondus, s'exhalaient de moi avec ce mélange de passion et de mysticisme que les diversités de ma vie leur avaient donné, et me soulevaient.Louis Ulbach (1822-1889)
C'est le mysticisme dans sa fraîcheur la plus ingénue et dans son amour le plus éloquent.Remy de Gourmont (1858-1915)
Le caractère mystérieux, inexplicable de l'événement réveillait au fond des âmes une sorte de mysticisme apeuré.Jules Lermina (1839-1915)
Il tend à la perfection spirituelle jusqu'au mysticisme et dénonce le christianisme ; il cherche l'adoucissement de notre misère et adore la vie, qui est féroce.Marc Elder (1884-1933)
A la fois ardent et contemplatif, le mysticisme tournait chez lui à la passion véritable.Antoine-François Marmontel (1816-1898)
Le haut-le-cœur de son naturalisme l'a jeté au mysticisme ; mais on a cette impression qu'il demeure le même homme.Jules Lemaître (1853-1914)
Et c'est là son génie, l'expression de l'immatériel et de l'inexprimable : il inventa le mysticisme du style.Remy de Gourmont (1858-1915)
Mais la piété entraîne au mysticisme, et l'on sait que, du domaine de la foi au domaine des sciences occultes, la limite flotte indécise.Émile Bergerat (1845-1923)
La poésie du christianisme, c'est surtout le mysticisme, et il n'y a pas pour un sou de mysticisme dans ce livre.Jules Lemaître (1853-1914)
Cette méthode, d'un mysticisme trop délicat pour les siècles suivants, se matérialisa chez les historiens du moyen âge.Amédée Thierry (1797-1873)
Le pape n'a vaincu le mysticisme indépendant qu'en ouvrant lui-même de grandes écoles de mysticisme, je parle des ordres mendiants.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
Les mots du bitume Grailler Grailler

v. 1. Manger. 2. Dans la locution « ça graille » : c’est super, ça déchire.

Dérivés : graille, graillance.

Aurore Vincenti 11/05/2020