Email catcher

outrance

Définition

Définition de outrance ​​​ nom féminin

Chose ou action outrée. ➙ excès. Une outrance de langage.
Démesure, exagération.
À outrance locution adverbiale : avec excès.

Synonymes

Synonymes de outrance nom féminin

démesure, abus, exagération, excès, extravagance, exubérance, hypertrophie

emphase, enflure

Synonymes de à outrance

à l'excès

Exemples

Phrases avec le mot outrance

Cette séparation autorise un rapprochement avec la pensée anglo-saxonne dans laquelle domine la formalisation mathématique à outrance.Nouvelle Fondation, 2006, Quynh Delaunay (Cairn.info)
Faire la politique de l’autruche à outrance et oublier que nous sommes sur un marché international ne nous permettra pas de régler cette situation.Europarl
Dans son outrance, aurait-il voulu (contre)faire l'original, alors même qu'il ne saisit pas le concept d'originalité ?Littérature, 2012, Laurence Mall (Cairn.info)
Leurs danses, leurs présences, subtiles, ridicules ou travaillées à outrance, ont, à la fois, l'impact du réel et la force de la fiction.Ouest-France, Frédérique GUIZIOU, 05/03/2016
La course à la productivité à outrance doit-elle absolument être menée dans tous les secteurs ?Capital, 28/11/2013, « Les clés pour comprendre la productivité et ses enjeux »
Comment faire en sorte que la prévention n'entraîne pas une déresponsabilisation à outrance des parents ?Le Carnet PSY, 2004 (Cairn.info)
À mon avis, le protectionnisme à outrance est une erreur colossale pour l'évolution des choses.Ouest-France, 25/11/2020
Rencontre qui ne me surprit pas, car je savais que ces animaux, chassés à outrance, se sont réfugiés dans les bassins des hautes latitudes.Jules Verne (1828-1905)
Mais contrairement à une certaine idée reçue, les champions qui ont pratiqué un sport à outrance restent en bonne santé.Ça m'intéresse, 30/03/2021, « Santé : se soigner par le sport »
Cette cristallisation, presque à outrance, de la forme de propriété retenue par tel ou tel système juridique ne doit pas étonner.Droit et ville, 2012, Laurent Izac (Cairn.info)
Depuis leur chute, la nécessité de la répression à outrance n'avait-elle point grandi avec l'audace des conspirateurs ?Alphonse Esquiros (1812-1876)
Depuis des mois, l'establishment du parti républicain hésitait à lancer une guerre à outrance contre l'homme d'affaires.Ouest-France, 02/03/2016
Cette hyper interprétativité serait repérable à travers les attributions de sens et d intentions à outrance.Revue de psycholigie clinique et projective, 2007, Emmanuelle Chaillet-Ballif (Cairn.info)
Mais à ce petit jeu (de mots), évitez d'en faire trop ou de chercher la personnalisation à outrance.Capital, 13/04/2021, « Entreprendre : voici comment faire de votre nom une marque… »
La tentation est alors grande de simplifier la situation à outrance, au risque de prendre une décision peu efficace.Capital, 13/07/2017, « Comment résoudre des problèmes complexes (au boulot) ? »
Ce qui permet d'éviter de mettre trop de paillis qui, utilisé à outrance, produit un sol trop riche.Ouest-France, Marianne DEUMIÉ, 12/01/2018
Il exagère, le sachant, mais avec moins d'outrance qu'il ne se l'imagine.Hector Bernier (1886-1947)
Cette spécialisation à outrance a consacré le malware comme pierre angulaire de la majorité des fraudes informatiques.Sécurité globale, 2008, Joël Rivière, Didier Lucas (Cairn.info)
La porte-parole de cette association évoque l'usage de psychotropes à outrance, de séances d'électrochocs, et d'internements de force.Ouest-France, Louise DELÉPINE, 12/08/2016
On peut regretter un mode de scrutin qui personnalise à outrance et enferme dans un choix binaire.Ouest-France, Michel Urvoy, 21/04/2017
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de A OUTRANCE Adverbial.

D'une maniere excessive. C'est un chaud ami qui vous a deffendu à outrance, à toute outrance. Les Allemands boivent à outrance. Il a poussé son cheval à outrance, à toute bride, il l'a crevé. On le dit particulierement des combats. On appelle combat à outrance, à fer esmoulu, celuy où on en veut à la vie de son ennemy. Il poursuit les ennemis à outrance, il les va chercher par tout où ils sont. On le dit aussi dans les disputes en fait de doctrine. Ces Docteurs & ces Ministres disputent à outrance sur l'Eucharistie. On dit aussi qu'un homme est plaideur à outrance, qu'il poursuit sa partie à outrance, pour dire, sans relache, sans misericorde, qu'il le pousse à bout, qu'il le veut perdre. Il m'a obligé à tout outrance de prendre son argent.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Faut-il réformer l’orthographe des consonnes doubles ? Faut-il réformer l’orthographe des consonnes doubles ?

Parmi les principales difficultés qui rendent l’exercice de la dictée si périlleux pour les francophones, on retrouve immanquablement la question des...

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 25/01/2023