Email catcher

patron

définitions

patron ​​​ , patronne nom

Saint, sainte dont on a reçu le nom au baptême, qu'un groupe reconnaît pour protecteur, à qui est dédiée une église. Saint Éloi, patron des orfèvres.
Personne qui commande à des employés, des domestiques. Patron de pêche. ➙ capitaine.
Personne qui dirige une maison de commerce. La patronne d'un café.
Chef d'une entreprise. Le (grand) patron. ➙ PDG, président ; directeur.
Employeur, employeuse. Rapports entre patrons et employés (➙ patronat).
familier Supérieur(e) hiérarchique. ➙ chef.
Professeur de médecine, chef de service.
Personne qui dirige des travaux intellectuels, artistiques. Patron de thèse.
nom masculin Antiquité romaine Patricien protecteur d'hommes de condition inférieure appelés « clients ».

patron ​​​ nom masculin

Modèle de papier ou de toile préparé pour tailler un vêtement. Le patron d'un manteau.
Modèle d'après lequel un objet artisanal ou industriel est fabriqué. ➙ forme. Des patrons de tapisserie. ➙ carton.
Carton ajouré pour le coloriage. ➙ pochoir.

synonymes

patron, patronne nom

employeur, boss (familier)

dirigeant, chef (d'entreprise), directeur, manager, PDG

gérant, tenancier, taulier (familier)

[Médecine] professeur, mandarin, (grand) manitou (familier), (grand) ponte (familier)

(saint) protecteur

patron nom masculin

forme, carton, dessin, modèle, pochoir

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Pourtant, pas un chat ne sortait de chez le patron.Émile Zola (1840-1902)
Les patrons pointent une volte-face de dernière minute du gouvernement sur ce dernier point.Ouest-France, 05/07/2021
La disposition ne lui serait pas applicable s'il était employé – mais comme il s'agit d'un patron – cela fait toute la différence !Europarl
Au milieu du repas, le patron de l'hôtel frappa à la porte et entra.Fernand Vandérem (1864-1939)
Ensuite seulement, il est revenu à ses premières amours, comme patron.Ouest-France, Philippe GAILLARD, 08/03/2013
Si vous vous en tirez bien, je demanderai pour vous au patron une augmentation de cinquante francs par mois.Maurice Level (1875-1926)
Son patron l'a transformé en épicerie pour tenter de s'adapter et de rebondir.Ouest-France, Laura DANIEL, 15/11/2020
Ce n'est pas sans difficulté que le patron y consentit.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Le patron et la patronne vont endosser les rôles de certains de leurs clients.Ouest-France, 04/05/2016
Il faut renforcer les contrôles, sanctionner les patrons en cas de manquements aux dispositions du règlement et renforcer la participation des partenaires sociaux.Europarl
Cependant, ce qui était incroyable était que beaucoup de nouveaux patrons avaient également travaillé pour ce système maléfique auparavant.Europarl
Le plus étonnant, c'est que les salariés n'en veulent pas à leur patron.Ouest-France, Thierry DUBILLOT, 16/06/2020
Lors des discussions entre patrons et syndicats, il est clair que les deux parties doivent prendre conscience de leurs responsabilités.Europarl
Mon patron alla le trouver, comme il me l'avait promis.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Et pour cause, le patron a laissé son magasin en plan, tout comme ses salariés, qui n'ont pas touché un centime depuis quatre mois.Ouest-France, Thierry DUBILLOT, 16/06/2020
Quid de son patron, dont il a fait parvenir une carte d'identité illisible et que personne n'a pu retrouver ?Ouest-France, 29/05/2019
Patron d'une agence de communication, il a eu l'idée de cette virée en rade pour l'un de ses clients.Ouest-France, Renée-Laure EUZEN, 27/05/2014
Au bout du rouleau, la patronne est allée chercher son poignard derrière le comptoir.Ouest-France, Thomas HENG, 28/03/2019
Je me levai, je saluai mon patron, qui me le rendit.Romain Rolland (1866-1944)
Malgré tout, quelques rares patrons ont décidé de tenter le coup.Ouest-France, 05/07/2021
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PATRON, ONNE » s. m. & f.

Saint ou Sainte dont on porte le nom, ou sous la protection desquels on s'est mis, qu'on a soin particulierement d'invoquer. La Sainte Vierge est la Patronne de tous les Chrestiens, nôtre Patronne, nôtre Advocate envers Dieu. St. Louïs est le Patron du Roy.
 
PATRON, se dit aussi des Saints sous le nom desquels les Eglises sont fondées, de ceux qui ont établi de certains Ordres, qu'on a choisi pour Protecteurs en des Confrairies, des Communautez. St. Vincent étoit le premier Patron de l'Eglise St. Germain des Prez, Saint Pierre & Saint Paul de Sainte Geneviefve. St. Denis est le Patron de la ville de Paris, & Ste. Geneviefve la Patronne. St. Benoist est le Patron des Benedictins ; St. Ignace des Jesuïtes ; St. Eloy des Orfevres & des Mareschaux ; St. Michel des Pâtissiers & des Maistres en fait d'armes ; St. Nicolas des gens de mer. St. Pierre est le Patron de Rome.
 
PATRON, se dit aussi à la Cour, d'un Seigneur sous la protection duquel on se met pour advancer sa fortune. Tout homme qui veut suivre la Cour, doit avoir un Patron, il n'y fera rien sans un Patron qui fasse valoir ses services. Les bourgeois Romains avoient des Grands Seigneurs pour Patrons, & ils s'appelloient leurs clients.
 
PATRON, se dit à Rome de celuy qui gouverne. Le Cardinal Patron. De là est venu qu'on dit en France, le Patron de la case, pour dire, le Maistre de la maison, ou le principal Officier qui gouverne toute la maison ; & on dit par civilité aux amis qu'on amene chez soy, Vous estes le patron, vous estes le maistre. On dit aussi à ceux à qui on veut accorder quelque grace qu'ils demandent, Vous estes patron de tout, je vous l'accorde.
 
PATRON, se dit aussi par amitié à un vieillard à qui on parle, Mon patron, enseignez moy le chemin ; comme on diroit en une autre occasion, Mon maistre.
 
PATRON, se dit aussi d'un Maistre à l'égard de son esclave. Ceux qu'on mene esclaves à Alger sont heureux quand ils tombent entre les mains d'un bon Patron. Patron chez les Romains étoit celuy qui avoit donné la liberté à un esclave. Budée appelle aussi Patrons, les Seigneurs à l'égard de leurs vassaux qu'il nomme clients.
 
PATRON, signifie aussi sur la mer de Levant, le Pilote qui gouverne le navire, qui commande aux matelots, & à la manoeuvre, qui a soin des voiles, de l'équippage. Galere patronne.
 
PATRON, en termes de Jurisprudence, est celuy qui est fondateur d'une Eglise, d'un Benefice, & qui s'est reservé le droit de Patronage. On ne peut conferer ni resigner un Benefice sans le consentement, ou nomination du Patron Laïque. Le Patron Laïque a droit de nommer au Benefice dans les quatre mois, & peut varier dans quatre autres mois. Le Patron Ecclesiastique a six mois pour presenter, & ne peut varier.
 
PATRON, chez les Artisans, signifie un modele sur lequel ils taillent, ils reglent leur besogne. Les Tailleurs ont des patrons de papier sur lesquels ils couppent les habits. Les Brodeurs, les Ouvriers en points & en dentelles ont des patrons qu'ils imitent ; ils font faire tous les jours de nouveaux desseins, de nouveaux patrons. Ce point de France est beau, mais il est d'un vieux patron.
 
PATRON, se dit aussi d'un modele, de l'idée que nous nous proposons d'imiter. Les Orateurs qui se sont formez sur Ciceron & Demosthene ont pris de bons patrons. Vous prendrez un mauvais patron, si vous imitez les Auteurs Italiens modernes.
Drôles d'expressions Être au septième ciel Être au septième ciel

Être au septième ciel, ou bien, pour le dire en québécois, être aux oiseaux, c’est être transporté de joie.

21/12/2021