pétrir

 

définitions

pétrir ​​​ verbe transitif

Presser, remuer fortement et en tous sens (une pâte consistante). ➙ malaxer, travailler. Le boulanger pétrit la pâte (➙ pétrin). —  Pétrir de l'argile. ➙ façonner, modeler.
Palper fortement en tous sens. Il pétrissait son chapeau entre ses doigts.
littéraire, au figuré Donner une forme à, façonner.
au passif et participe passé Être pétri, ie de : formé(e), fait(e) avec. Être pétri d'orgueil, très orgueilleux.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je pétris

tu pétris

il pétrit / elle pétrit

nous pétrissons

vous pétrissez

ils pétrissent / elles pétrissent

imparfait

je pétrissais

tu pétrissais

il pétrissait / elle pétrissait

nous pétrissions

vous pétrissiez

ils pétrissaient / elles pétrissaient

passé simple

je pétris

tu pétris

il pétrit / elle pétrit

nous pétrîmes

vous pétrîtes

ils pétrirent / elles pétrirent

futur simple

je pétrirai

tu pétriras

il pétrira / elle pétrira

nous pétrirons

vous pétrirez

ils pétriront / elles pétriront

 

synonymes

pétri, pétrie adjectif

pétri de

plein de, gonflé de, gorgé de, rempli de, riche de, bouffi de (péjoratif), imbu de (péjoratif), infatué de (péjoratif, littéraire)

mélangé de, empreint de, pénétré de

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Comme alors surtout il aurait besoin de lie et de fange pour y pétrir tous ces bourreaux barbouilleurs de lois !Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Il a gardé le contentement profond, aussi vif qu'au premier jour, de modeler sur le papier, de pétrir la glaise ou de « reprendre » quelque statuette de plâtre.Gustave Coquiot (1865-1926)
Mais maintenant on a trouvé le moyen de manier et de pétrir les cerveaux comme on veut.Louis Ulbach (1822-1889)
Debout devant la glace de la cheminée, elle semblait vouloir pétrir le marbre du chambranle sous ses mains convulsives.Eugène Sue (1804-1857)
Il fit pétrir cent cinquante pains qu'il satura d'arsenic et mélanger du vitriol à l'eau-de-vie dans vingt barils.Gustave Aimard (1818-1883)
Quant aux boulangers pour pétrir et cuire le pain, on en avait suffisamment, grâce à ceux dont la garde et le 1er corps s'étaient pourvus.Adolphe Thiers (1797-1877)
Je trouve une joie amère à m'en souvenir et à pétrir cette pâte de douleur bête, en ce moment de récapitulation douloureuse.Jules Vallès (1832-1885)
Il est préférable de pétrir la chaux et l'argile de ses mains, que de joindre ses mains sur la poitrine en signe d'humilité.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Il est plaisant sous ses talons de voir la terre qui s'allonge et pétrir la chair du monde...Romain Rolland (1866-1944)
J'étais si heureux de le voir que je crus que je ne finirais jamais de lui pétrir la main.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Nous promenâmes les chevaux autour des corps et entre eux de façon à pétrir le sol, et à faire croire à une escarmouche de cavalerie.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Je veux aimer ma créature, la façonner, la pétrir à mon usage, afin de l'aimer comme un père aime son enfant.Honoré de Balzac (1799-1850)
Mères, sœurs, compagnes, amies, aimées, il dépend de vous, si vous le voulez, de pétrir l'âme de l'homme.Romain Rolland (1866-1944)
Il voulait qu'elle vînt près de lui et, auparavant, il voulait lui avoir procuré quelque plaisir, pour voir la reconnaissance pétrir son visage et modeler son sourire.Marcel Proust (1871-1922)
Quand tout fut moulu, il se mit à pétrir et à cuire, il pétrit et cuisit pendant cent vingt jours.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Robespierre regarde avec étonnement autour de lui ; il ne reconnaît plus cette assemblée qu'il est habitué depuis trois ans à pétrir sous sa main.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Son cœur était muet ; l'activité de l'artiste animait seule des mains faites pour pétrir le monde, et courbait seule des épaules faites pour le soulever.Gérard de Nerval (1808-1855)
Rien n'est tel que la musique pour pétrir un cœur et le préparer à l'amour.Jules Noriac (1827-1882)
Seulement les plus forts ou les meilleurs se redressent contre elle et la façonnent à leur gré, au lieu de se laisser pétrir par sa main capricieuse.Alfred de Vigny (1797-1863)
Il sait, de ses longs doigts souples et noueux, pétrir le corps humain d'une manière quasi miraculeuse, grâce à des connaissances anatomiques de premier ordre.Paul Bourget (1852-1935)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PAISTRIR » v. act.

Faire de la paste pour en faire ensuite du pain. On paistrit la farine avec de l'eau, en la remuant fortement plusieurs fois avec les pieds & les mains. Le moyen de faire du bon pain est de bien paistrir la paste. Il y a du petit pain qu'on paistrit avec du lait.
 
PAISTRIR, se dit figurément en parlant de ceux qui sont d'une bonne & forte complexion. Cet homme a été bien paistri, fait de bonne paste. L'homme a été paistri du limon de la terre.
 
PAISTRIR, se dit aussi des terres grasses & onctueuses qu'on remuë & qu'on presse avec les pieds pour les rendre plus fermes, & faire qu'elles resistent à l'eau. Quand on fait des ouvrages de terre, des pots, des tuilles, il faut bien paistrir l'argile. Les batardeaux, les chaussées des estangs se font d'argile bien paistrie.
 
PAISTRI, IE. part. pass. & adj. Ces mots viennent de pertritus.
Le mot du jour Soutien-gorge Soutien-gorge

Vague de froid sur le soutien-gorge… Elles sont nombreuses à clamer : « C’est fini, je n’en porterai plus ! », joignant le geste à la parole dans un nouveau mouvement de libération des seins.

Aurore Vincenti 24/04/2020