poulet

 

définitions

poulet ​​​ nom masculin

Petit de la poule, plus âgé que le poussin (de trois à dix mois).
Jeune poule ou jeune coq (➙ coquelet) destiné à l'alimentation. ➙ chapon, poularde. Poulet de grain, poulet fermier. Poulet rôti. —  Manger du poulet.
Mon (petit) poulet, terme d'affection (pour les deux sexes). ➙ poule (II), poulette.
vieux Billet doux. —  familier Lettre.
familier Policier. ➙ flic.syn. (argot) poulaga nom masculin.
 

synonymes

poulet nom masculin

[mâle] poussin, coquelet

[Cuisine] chapon, poularde

[affectueux] poussin, poule (familier), poulette (familier), poussinet (familier), poulot (familier, vieux)

[familier] policier

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et le verre n'avait pas servi, le pain n'avait pas été touché, un blanc de poulet refroidissait au milieu de l'assiette.Émile Zola (1840-1902)
Briggs passa la moitié de son dîner à préparer les morceaux de la malade et à couper du poulet pour l'épagneul.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
On donna à l'enfant du poulet froid et du pain trempé dans du vin ; à mesure qu'il mangeait, ses larmes se séchaient, son visage reprenait un air riant.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Je lui donnerais encore, ajouta-t-il avec une solennité croissante, quelque chose de léger pour son souper, une aile de poulet rôti, par exemple.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
C'est pourquoi cette proposition s'avère contraire à la déontologie et inappropriée, et il s'agit d'une méthode indésirable de traitement du poulet.Europarl
Le repas se composait d'un poulet rôti, d'une tranche de bœuf et d'un plat de légumes : le tout excellent, et j'y fis honneur.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Si je n'étais le plus pacifique des merles, je t'aurais déjà cent fois mis à nu, ni plus ni moins qu'un poulet de basse-cour prêt à être embroché.Alfred de Musset (1810-1857)
Notons que ce sont les produits à base de poulet qui ont suscité le plus de critiques.Europarl
On vint dire à un autre homme de la cour, qui y étoit aussi, qu'un petit page le demandoit : c'étoit un poulet de la même.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Monsieur le marquis fera un bien modeste souper : des œufs, un poulet froid, du jambon et une salade...Paul Mahalin (1838-1899)
Elle ramena les mains sur ses yeux, et sa tête eut tout à coup les soubresauts de l'agonie d'un poulet auquel on a coupé la gorge.René Boylesve (1867-1926)
Je lui pris donc le poulet des mains le plus respectueusement que je pus, et j'allai l'enfoncer moi-même dans le liquide bouillant de son pot au feu.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
La demoiselle tira du bissac et posa sur la table, un pain blanc, une bouteille de vin, un poulet, de la bonne cassonnade, des fromages de chèvre et un verre.Eugène Le Roy (1836-1907)
Notre table est mise tout contre la haute cheminée où tourne et cuit, devant la flamme claire, un gros poulet dont le jus coule dans un plat de terre.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le chien s'enfuit donc, lesté d'un beau poulet destiné à quelque riche client et put, ce soir-là, dîner comme un roi.Michel Zévaco (1860-1918)
Le poulet souffrait, il était triste, il ne voulut pas manger ; il but seulement plusieurs fois de l'eau fraîche.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Au bout de trois jours les plaies du poulet furent guéries, et il se promenait devant le perron du jardin.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Il me proposa un poulet pour mon souper ; je lui rendis grâce, et lui dis qu'un reste de fruit de mon dîner me suffiroit.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Il y avait prix pour tout, vous comprenez ; tant pour les renseignements, tant pour l'adresse, tant pour le poulet ; on faisait son petit commerce, enfin, et l'on vivait honnêtement.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
En levant les yeux, elle vit avec surprise un gros oiseau au bec crochu qui s'était posé à trois pas du poulet.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « POULET » s. m.

Le petit de la poule. On estime à Pasques les poulets de grain. Quand on offre à des Dames une fricassée de poulets, c'est à dire une bonne collation, un repas.
 
On appelle les Dames campagnardes, des gardeuses de poulets d'Inde, parce qu'elles les menent paistre aux champs par trouppeaux.
 
POULET, signifie aussi un petit billet amoureux qu'on envoye aux Dames galantes, ainsi nommé, parce qu'en le pliant on y faisoit deux pointes qui representoient les aîles d'un poulet. Autrefois les prudes faisoient grand scrupule de recevoir des poulets ; maintenant elles en ont de pleines cassettes. On les appelle à present billets galants, billets doux. Menage aprés Saumaise dit que ce mot vient de puleticum ou polypticum, qui signifioit la même chose chez les Anciens. D'autres estiment qu'il vient du Latin pollicitatio.
 
POULET, est aussi un nom que donnent les Papetiers au petit papier couppé & doré, propre à écrire ces poulets, ou billets doux.
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020