poule

 

définitions

poule ​​​ nom féminin

Femelle du coq, oiseau de bassecour, à ailes courtes et arrondies, à queue courte, à petite crête dentelée. La poule picore ; glousse, caquette. Poule pondeuse. Œuf de poule. —  Poule au pot, poule bouillie. Poule au riz. ➙ aussi poularde.
locution Quand les poules auront des dents, jamais. Tuer la poule aux œufs d'or, détruire par avidité ou impatience la source d'un profit important. Se coucher comme (avec) les poules, très tôt. —  Mère poule : mère qui « couve » ses enfants. Papa poule : père affectueux et protecteur. —  Poule mouillée : personne poltronne. —  Bouche en cul-de-poule. ➙ cul-de-poule.
Femelle de gallinacés. Poule faisane, faisan femelle.
(autres espèces) Poule d'eau : petit échassier.
familier Ma poule : terme d'affection (pour les filles, les femmes). ➙ cocotte, poulet, poulette.
familier Fille de mœurs légères. ➙ grue.
(avec un possessif) vieux, péjoratif Maîtresse (d'un homme).

poule ​​​ nom féminin

(aux Cartes) Enjeu déposé au début de la partie ; somme constituée par le total des mises qui revient au gagnant. ➙ pot.
Sports Groupe d'équipes destinées à se rencontrer, dans la première phase d'un championnat. Poule A, poule B.
 

synonymes

poule nom féminin

volaille, poularde, cocotte (langage des enfants), géline (vieux), [petite] poulette

[au jeu] enjeu, cave, mise

[familier] prostituée

[familier] maîtresse

poule mouillée

peureux

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Rappelez-vous qu'une poule en colère fait fuir un chien, et ne craignez pas de résister à l'injustice, quoiqu'elle ait la force pour elle en ce moment.Eugène Le Roy (1836-1907)
Aussitôt, avec le zèle de la poule qui rassemble ses poussins, il se rendit auprès de ses enfants égarés.Anatole France (1844-1924)
Il va demander l'hospitalité dans une autre maison et met sa poule avec les oies.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Je jetai à peine un coup d'œil sur cette mère poule très large, très ronde, avec une face de pleine lune qu'encadrait un chapeau enrubanné.Guy de Maupassant (1850-1893)
Toutefois, chaque poule doit disposer d'au moins 800 cm2 de surface et les cages doivent avoir une hauteur d'au moins 50 cm en tout point.Europarl
Si je croyais aux augures, comme tant d'autres, je sentirais bien un peu de chair de poule à mon courage.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Mais ces paysans ne les regardaient pas trop, soit que ce voisinage leur donnât la chair de poule, soit qu'ils fussent résolus de dissimuler leur dépit ou leur stupeur.René Boylesve (1867-1926)
On se moquait de ma démarche virile et saccadée, de mes coudes pointus qui remuaient dans la marche comme des pattes de poule.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Pour le coup, je trouvai un peu fort qu'après avoir perdu deux jours, on s'arrêtât par un bon vent pour une poule noyée.Gérard de Nerval (1808-1855)
Mais il y avait deux ou trois maisons où, comme chez la poule, elle s'invitait à l'improviste quand il n'y avait personne.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Elle ne cachait point son aise, faisait reluire ses coquins d'yeux noirs, et relevait sa petite tête et sa grosse coiffe comme une poule huppée.George Sand (1804-1876)
Je veux bien vous aider à chercher votre lait de poule, quoique ce soit difficile à trouver.Olga de Pitray (1835-1909)
Parmi les œufs que couve la poule, est-ce bien toujours le plus vieux qui éclôt le premier ?Jean-Henri Fabre (1823-1915)
La poule était entrée à son tour avec son troupeau de poussins ; les deux femmes s'amusaient à lui jeter des miettes.Guy de Maupassant (1850-1893)
Les fripons faiseurs ou faiseuses des tours qu'on y voit consignés s'appellent les plumeurs de poule sans crier, à cause du succès qui les suit toujours.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Les denrées de première nécessité étaient hors de prix : une livre de mauvais pain coûtait trente francs ; la livre de viande, six francs ; une poule, trente-deux francs.Gaspard Gourgaud (1783-1852)
Une poule, qui lui tomba sur le derrière dans l'affolement de la fuite, reçut un instinctif et prompt coup de mâchoire qui l'allongea net sur le carreau.Louis Pergaud (1882-1915)
Quelques cages à poule caquetaient en passant, et les marchandes de beurre causaient entre elles.Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
Venez, avec moi, voir une poule d'eau de ma connaissance ; elle doit jouer, dans ce drame, un rôle de premier ordre.Henri de La Blanchère (1821-1880)
Mais je ne vous le cache pas, ces plaisanteries-là quelquefois me font peur, me donnent la chair de poule.Eugène Sue (1804-1857)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « POULE » s. f.

Oiseau domestique fort connu, qui pond des oeufs & les couve pour faire éclorre des poulets. Une poule glousse, quand elle veut couver. Il y a des poules de Loudun qui sont grosses & belles ; des poules huppées, patuës ; des poules de Guinée, qui sont blanches & noires, & hautes en jambe ; des poules d'Inde, qui sont de tres-grosses poules venuës de l'Amerique ; des poules d'eau, qui sont des especes d'oiseaux de riviere qui ont un goust sauvagin, & si fort, qu'il prend au gosier. Il y a à la Chine une sorte de poule qui vomit le coton par longs filets, & qui le ravale derechef, si on n'y prend garde. Les poules mangent les scorpions & les araignées, & cependant leur chair ne fait point de mal, si ce n'est à la longue. Menage derive ce mot de pullus, qui s'est dit des poules de toute sorte d'âge, suivant le témoignage de St. Augustin.
 
POULE, se dit aussi au jeu des cartes, des enjeux accumulez de plusieurs bestes mises ensemble. Il a gagné la poule, tout ce qui étoit au jeu : ce qui se dit particulierement au Reversis. Il y a aussi un jeu de la Poule & du Renard, quand une seule Dame qui est le Renard, combat contre douze pions qui sont les Poules.
 
POULE, se dit proverbialement en ces phrases. Un bon renard ne mange jamais les poules de son voisin, pour dire, que quand on veut faire quelque chose de mal, il ne faut pas estre en pays de connoissance. On dit d'un pillard, ou concussionnaire, qu'il faut qu'il plume la poule sans crier, pour dire, adroitement, & sans donner sujet de se plaindre. On dit pour se mocquer d'un lasche, d'un sot qui se mesle du mesnage des femmes, que c'est une poule mouillée, une poule laitée, un taste poule ; que c'est un jocrisse qui mene les poules pisser. On dit, Faire le cul de poule, quand on joint le poulce & les doigts de la main ensemble. On dit aussi d'une bouche dont les levres avancent trop, qu'elles font le cul de poule. On dit aussi de celuy qui s'embarrasse de peu de chose, qu'il est empesché comme une poule à trois poussins.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020