prêche

 

définitions

prêche ​​​ nom masculin

Discours religieux prononcé par un pasteur protestant. —  Sermon. ➙ prédication.
familier et vieilli Discours moralisateur et ennuyeux.
 

synonymes

prêche nom masculin

sermon, discours, exhortation, harangue, homélie, prédication, prône (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il les fit enterrer un jour de prêche sans aucune solennité, ni sans qu'on pût dire qu'on y étoit allé pour eux.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
La droite nous prêche l’austérité en prétendant défendre les générations à venir contre les charges contractées par notre génération.Europarl
On voyait bien cependant que les plus arriérés, les plus durs, étaient attrapés par la beauté sévère de ce prêche civique.Eugène Le Roy (1836-1907)
Pourquoi l’industrie pharmaceutique, qui prêche finalement toujours pour la responsabilité personnelle, n’a-t-elle pas été par le passé capable de mener ces études elle-même ?Europarl
Vous devinez aisément qu'il y a un point où je ne puis me servir de la résignation que je prêche aux autres.Madame de Sévigné (1626-1696)
Il suffirait que quelque médicastre de province passât, pour qu'on dise que je ne prêche pas d'exemple.Marcel Proust (1871-1922)
Quant aux huguenots peu honnêtes, qui, pour toucher la prime d'abjuration, mettaient leur signature ou leur croix au bas d'une quittance, ils retournaient ensuite tranquillement au prêche comme auparavant.Charles Alfred de Janzé (1822-1892)
Demandez à mes élèves si je ne leur prêche pas la morale par mes paroles et par mon exemple ?Willem Geertrudus Cornelis Byvanck (1848-1925)
Tu vois que je raisonne mes petites affaires aussi bien qu'un vieux rebbe qui prêche à la synagogue.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Le lieu de la conférence était moins une salle qu'un salon, où trente personnes environ étaient assises comme au prêche.Émile Bergerat (1845-1923)
À peine au régiment, il prêche, à la tête des troupes ; on ne parvient à le faire taire qu'en le mettant en morceaux.Jules Michelet (1798-1874)
Qu'il prêche lui-même le peuple partout où il va, et qu'il agisse comme il conseille d'agir.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Elle prêche la haine des peuples, le respect du soudard, la sanctification de la guerre, la glorification du carnage...Georges Darien (1862-1921)
Tout y respire la pudeur et l'honnêteté ; tout prêche l'abstinence, jusqu'à son visage, dont la tournure, quoique assez piquante, n'a cependant aucun de ces détails qui inspirent la tendresse.Honoré-Gabriel de Riqueti de Mirabeau (1749-1791)
Ils s'étaient remis à instruire le peuple, qui n'avait le plus souvent couru au prêche que par manque de bons prônes.Jean Hippolyte Mariéjol (1855-1934)
Mais comme il faudra bien qu'il prêche et comme il ne montre pas jusqu'ici grande éloquence, cette comédienne lui donnera des leçons de déclamation.George Sand (1804-1876)
Malheureusement, depuis une heure que je prêche ces deux statues, il ne leur est pas sorti quatre paroles du gosier.Paul de Musset (1804-1880)
On arbore des drapeaux blancs ; on prêche ; on remue toutes les passions : dans un instant la population entière est sur pied.Jean-Louis-Ebenézer Reynier (1771-1814) et Alexandre Berthier (1753-1815)
Je prêche le mien du matin au soir en votre faveur ; mais a beau prêcher qui n'a envie de bien faire.Denis Diderot (1713-1784)
Le pasteur prêche la vertu à ses paroissiens et la leur enseigne par son exemple.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PRESCHE » s. m.

Sermon d'un Ministre de la Religion pretenduë Reformée. Les Ministres font le prêche chacun à leur tour une fois ou deux la semaine. Ce mot vient par metathese de l'Hebreu parasch, qui signifie exposuit, parce qu'il s'y fait une explication de la Bible.
 
PRESCHE, se dit aussi du lieu où s'assemblent les Huguenots pour entendre le presche. Les Ambassadeurs Protestans tiennent un presche chez eux. On a demoli plusieurs presches établis au prejudice des Edits. La plus-part des Huguenots vont au presche plustost par promenade que par devotion.
Les mots du bitume Scred Scred

adj. : discret

Aurore Vincenti 10/06/2020