prêcher

 

définitions

prêcher ​​​ verbe

verbe transitif
Enseigner (la révélation religieuse).
Conseiller, vanter (qqch.). ➙ préconiser, prôner. Prêcher l'indulgence.
verbe intransitif Prononcer un sermon. Le curé a bien prêché (➙ prédicateur).
verbe transitif Prêcher qqn : lui enseigner la parole de Dieu. ➙ évangéliser. Prêcher les infidèles. —  vieilli Essayer de convaincre, faire la morale à (qqn). ➙ sermonner. Vous prêchez un converti*.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je prêche

tu prêches

il prêche / elle prêche

nous prêchons

vous prêchez

ils prêchent / elles prêchent

imparfait

je prêchais

tu prêchais

il prêchait / elle prêchait

nous prêchions

vous prêchiez

ils prêchaient / elles prêchaient

passé simple

je prêchai

tu prêchas

il prêcha / elle prêcha

nous prêchâmes

vous prêchâtes

ils prêchèrent / elles prêchèrent

futur simple

je prêcherai

tu prêcheras

il prêchera / elle prêchera

nous prêcherons

vous prêcherez

ils prêcheront / elles prêcheront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Permettez-moi dès lors d'indiquer clairement que nous sommes ambitieux, que nous entendons exercer un leadership au niveau mondial et prêcher par l'exemple, et que notre objectif est réellement ambitieux.Europarl
A ses camarades il ne cesse de prêcher la probité, la décence, la sobriété, toutes les vertus.Ernest Hamel (1826-1898)
Dès qu'ils entrèrent, ces pauvres petits se mirent à les prêcher, à vouloir guérir l'âme de ceux qui prétendaient guérir les corps.Jules Michelet (1798-1874)
Nul besoin de modifier sa tactique ; elle n'a qu'à prêcher aujourd'hui ce qu'elle prêchait hier, sans concession aux goûts du jour.Charles Turgeon (1855-1934)
Nous pouvons prêcher la morale du haut de notre chaire d'ivoire mais nous devons bien prendre conscience que cela ne fonctionne pas ainsi.Europarl
Entre ces chapelles, des échafaudages de planches semblent destinés à un étalage forain ; c'est là que des capucins viennent prêcher pendant le carême.George Sand (1804-1876)
Mais j'ai déjà observé que la morale de la résignation est toujours excellente à prêcher aux hommes, bien entendu que le mal est sans remède.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Si c'est pour prêcher, ce que vous faites, regardez d'abord dans le miroir, balayez devant chez vous, et commençons par le désastre que représente la politique commune de la pêche.Europarl
Alors avant d'aller prêcher la bonne parole au reste du monde, il serait temps que nous réglions nos propres problèmes.Europarl
Elle voulait prêcher pour son saint, la chère femme, car elle ne secouait volontiers son indolence que pour assister à une fête, à un concert, à un dîner.Roger Dombre (1859-1914)
Celles qui avaient choisi la chair, à bout d'arguments, trouvèrent plus commode de prêcher d'exemple.Émile Zola (1840-1902)
J'aime mieux laisser les hommes comme ils sont que de me donner la peine de les prêcher.George Sand (1804-1876)
Quelle gloire, quel avantage peut-il y avoir pour moi à prêcher, à signer même cette paix, si toutefois on parvient à la faire ?Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Non, chère amie, vous avez beau prêcher la sobriété, vous ne m'ennuierez point ; je verrai toujours l'intérêt que vous prenez à ma santé, et je ne m'en corrigerai pas davantage.Denis Diderot (1713-1784)
Il fallait entendre, à ce sujet, les riches fabricants de toiles peintes, qui, soir et matin, s'enrouaient au café, à prêcher l'égalité.Stendhal (1783-1842)
Un autre, un fou béarnais, se mit à prêcher sur les places contre les huguenots.Jules Michelet (1798-1874)
Méfiez-vous des brebis galeuses qui sont parmi vous, qu'on pourrait prêcher tous les jours, à user une langue d'acier, sans les détourner du monde.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Déçus et contristés, ils apprirent enfin que défense de prêcher avait été faite au bon frère.Anatole France (1844-1924)
Cela se résume en quelques mots : prêcher la protection des données climatiques, encourager le gaspillage d'énergie.Europarl
Je n'ai cessé de prêcher cette politique dans mes écrits et dans mes discours ; mais les passions du moment ne voulaient pas m'entendre et me prenaient pour un ennemi.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PRESCHER » v. act.

Annoncer en public la parole de Dieu, l'Evangile. JESUS-CHRIST a envoyé ses Apôtres prescher l'Evangile à toutes les nations ; il leur a enjoint de prescher sur les toits ce qu'il leur avoit enseigné en particulier. St. Paul a presché dans l'Areopage. Le moyen de parvenir à l'Episcopat, c'est de bien prêcher. C'est un tel qui nous presche cet Advent, ce Caresme. Ce Missionnaire presche l'Evangile tout pur. Ce Docteur presche la controverse en un tel lieu ; celuy-là presche une bonne morale.
 
PRESCHER, signifie aussi, Dire & repeter plusieurs fois la même chose. Il y a long-temps qu'on le presche de s'appliquer à l'étude ; tous ses amis ne luy preschent autre chose ; son Maistre se tuë de luy prescher son devoir, d'avoir soin de sa fortune. Les vieillards ne font autre chose que prescher la jeunesse. Un avare ne presche que de l'argent, un goulu que la mangeaille.
 
PRESCHER, se dit figurément en Morale, des choses muettes qui nous semblent dire quelque chose. Les cieux preschent la gloire de Dieu, ils l'annoncent, comme dit le Psalmiste. La sainte vie d'un Prelat presche toute seule, elle edifie ses citoyens. Le visage d'un Capucin mortifié presche la modestie, la vertu. On dit d'un homme fort maigre, qu'il presche la famine.
 
PRESCHER, se dit proverbialement en ces phrases. Il nous a presché sept ans pour un Caresme, pour dire, Il nous a fort importuné en nous repetant la même chose. On dit aussi, On a beau prescher à qui n'a cure de bien faire. On dit aussi, Prescher sur la vendange, quand on s'amuse à parler ayant le verre à la main.
Les mots du bitume Daron Daron

n. m. : père. Dérivé : n. f. daronne

Aurore Vincenti 15/04/2020