procession

définitions

procession ​​​ nom féminin

Défilé religieux qui s'effectue en chantant et en priant. La procession des Rameaux.
Succession, file. Une procession de fourmis. —  au figuré Suite de personnes qui se succèdent à brefs intervalles. Une procession de solliciteurs.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Pour éviter la chaleur trop forte, la procession ne sortait qu'à cinq heures ; mais, dès midi, la ville faisait sa toilette.Émile Zola (1840-1902)
On partit en procession croix en tête, chacun ayant revêtu le costume : longue robe et capuche.Hector Malot (1830-1907)
Il aperçut, dans cette procession, le cercueil d'une jeune fille sur lequel était déposée une couronne de roses blanches.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Ces photographies ont été obtenues subrepticement par un touriste déguisé qui s'était joint à la procession et qui portait sur lui une caméra minuscule.Honoré Beaugrand (1848-1906)
J'ai vu là, le long du chemin, une procession de fourmis que je défie les naturalistes de m'expliquer.Eugène Delacroix (1798-1863)
Cependant le public ne se tint pas pour battu ; pendant plusieurs jours il y eut chez moi une véritable procession de gens qui venaient payer leur dette.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
À titre d'exemple, le 31 août, les participants à une procession ont fait l'objet de passages à tabac brutaux.Europarl
On la soutint et ceux qui l'environnaient craignirent un moment qu'on ne fût obligé d'arrêter la marche de la procession.Maxime de La Rocheterie (1837-1917)
C'était enfin une procession solennelle à l'effet de demander au ciel quelque peu d'eau ; car la sécheresse était effrayante en l'an de grâce 1829.Eugène Sue (1804-1857)
En effet, le long du petit sentier qui mène au cimetière, montait toute la procession des fantômes que j'avais vus pendant la nuit.Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
Mes paroissiens préparent un bûcher auprès duquel nous nous rendons en procession ; je bénis le bûcher et j'y mets le feu.Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
La jeune femme qui, devant lui, montée sur une chaise, applaudissait du bout des doigts la procession, comme un spectacle, se détourna, et, par-dessus l'épaule, lui dit quelques mots.René Bazin (1853-1932)
Dès lors, plus d'exclusion possible ; personne qui ne soit appelé à participer à cette procession.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Et la procession, tout-à-coup surprise comme par un vertige, croit achever à la nage une tournée commencée verticalement.Léon Gozlan (1803-1866)
Il m'apprit que son père était batelier et qu'il faisait tous les ans partie de la procession du lord maire avec un chapeau de velours noir sur la tête.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Toute la ville vint au-devant du roi en procession, et chacun mit pied à terre, dans l'espérance de trouver quelque repos après tant de fatigues.Richard de Bury (1730?-1794?)
Après la procession, ce magnifique seigneur a donné un repas de huit cents couverts, composé de prêtres, de chapiers et de paysans ses amis.Léon Gozlan (1803-1866)
La procession de la sainte croit3, car c'était le sujet de la querelle, devint commune à tous les citoyens.Émile Vincens (1764-1850)
Elles se sont concertées à l'instant pour voir s'il n'y avait pas moyen de tapisser avant que la procession passât.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Cette triste procession occupait presque toujours quatre lieues de longueur : c'était offrir une grande prise à l'ennemi ; il aurait pu sans cesse profiter du vice d'une pareille disposition.Marie-Louise-Victoire de Donnissan La Rochejaquelein (1772-1857)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PROCESSION » s. f.

En Theologie on dit la procession du St. Esprit, en expliquant le mystere de la Sainte Trinité.
 
PROCESSION, est aussi une ceremonie ecclesiastique, qui se dit des prieres que le peuple fait à la suite du Clergé qui va par devotion visiter quelque lieu saint, quelque Eglise. On fait des Processions generales dans les Jubilez & dans les autres devotions & necessitez publiques. La Procession de la reduction de Paris. Le Recteur fait sa Procession quatre fois l'année, où assistent les quatre Facultez. Les Processions du St. Sacrement sont fort solemnelles. On en fait souvent aussi autour de l'Eglise au Salut, à la Messe, &c. L'origine des Processions est fort ancienne, parce que Saint Ambroise en fait mention.
 
On appelle proverbialement Procession, une longue suite de gens qui vont à la file l'un de l'autre. Il y avoit tant de monde sur ce grand chemin, que c'étoient des Processions continuelles. On dit aussi, On ne peut pas sonner & aller à la Procession, pour dire, faire deux choses qui demandent la presence en des lieux differents.
Les mots de l’époque Candidater, présentiel, distanciel... Comment savoir si des mots sont vraiment des anglicismes ? Candidater, présentiel, distanciel... Comment savoir si des mots sont vraiment des anglicismes ?

L’accusation d’anglicisme est l’épouvantail favori que dressent les puristes de la langue française contre les innovations linguistiques qui leur...

Florent Moncomble 15/09/2021