procuration

 

définitions

procuration ​​​ nom féminin

Document par lequel on autorise autrui à agir à sa place. ➙ mandat. Avoir la procuration sur le compte en banque de qqn. ➙ signature.
au figuré Vivre par procuration.
 

synonymes

procuration nom féminin

pouvoir, charge, délégation, mandat

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est un parent bien accommodant que celui qui se charge ainsi de la procuration de toutes les couronnes, et dont l'épée veille pour leur santé et pour leur gloire.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Les bonnes gens chez lesquels il résidait, et auxquels il payait une forte pension, munis de sa procuration, faisaient toutes ses affaires, et ne le contrariaient en rien.Sylvain Maréchal (1750-1803)
Vous me ferez donner, d'ici à un mois, la procuration générale de mon oncle, sous prétexte de vous débarrasser ainsi que lui des soins de la fortune.Honoré de Balzac (1799-1850)
Cinq heures sonnaient, quand, la procuration signée, les deux amis quittèrent l'étude de ce digne notaire.Émile Gaboriau (1832-1873)
Le blocage des actions va être aboli, le vote par procuration transfrontalier libéralisé et les moyens électroniques autorisés.Europarl
Je ne suis pas une tête couronnée, moi, pour épouser une femme sur un portrait et par procuration.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Que les patrons fassent une assemblée, et qu'ils envoient ici des fondés de procuration ; je leur ferai donner de l'argent pour la valeur de leurs marchandises.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Il y a une procuration générale grâce à laquelle on peut s'octroyer de nouvelles compétences.Europarl
Car, se dit-il en lui-même, il ne faut pas que la procuration soit à mon nom.Honoré de Balzac (1799-1850)
On se fiance par procuration, et on se croit obligé d'épouser ensuite la personne interposée.Marcel Proust (1871-1922)
Un écrivain célèbre qui souffre de la grande misère humaine en souffre surtout par procuration, songez-y.Jules Lemaître (1853-1914)
On eût dit du chancelier ouvrant par procuration une session du parlement anglais, en l'absence du souverain.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Il remit à mon oncle l'archevêque une procuration lui donnant le pouvoir de me marier selon qu'il le jugerait à propos.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Je laisse ma procuration pour vendre la maison où j'écris cette page pour ordre de date.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Comme vous m'avez laissé procuration et quittance en blanc, je vous envoie cette somme par lettre chargée.Léon Bloy (1846-1917)
La question du vote par procuration est un autre point important, tout comme les mesures visant à permettre aux intermédiaires d'agir plus facilement au nom des actionnaires.Europarl
J'ai profité de la procuration que tu m'as donnée à cette occasion pour placer en ton nom cinquante mille francs pris sur la fortune trop considérable que je possède.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Si je voulais faire acheter une charrue en fabrique, donnerais-je procuration au fabricant pour en fixer le prix ?Frédéric Bastiat (1801-1850)
Le salut s'était rencontré dans la procuration que le docteur lui avait remise un jour, sur sa demande, à l'effet d'employer tout ou partie de son argent en placements hypothécaires.Émile Zola (1840-1902)
Mon aïeul la mit en état de faire tout cela selon son caprice, par elle-même ou par procuration.Rudolph Erich Raspe (1736-1794) et Gottfried August Bürger (1747-1794), traduction Théophile Gautier (1836-1904)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PROCURATION » s. f.

Pouvoir, acte par lequel on donne charge à quelqu'un de faire quelque chose qui soit aussi valable, que si on la faisoit en personne. Quand on traite au nom d'autruy, la premiere chose est de monstrer & de faire examiner sa procuration. Il y a des procurations generales, d'autres speciales. Il faut des procurations speciales pour appeller, pour s'inscrire en faux, pour encherir, pour affirmer des voyages, &c.
 
On appelle Procuration ad resignandum, un acte par lequel on donne pouvoir à une personne, dont le nom est en blanc, de resigner une charge, un Benefice. On envoye en Cour de Rome les procurations ad resignandum des Benefices, que le Banquier remplit de son nom, en les affirmant veritables. Celuy qui traite sans être fondé de procuration, qui passe les bornes de sa procuration, est sujet à desaveu.
 
PROCURATION, dans les Titres Ecclesiastiques, se dit des repas qu'on donne aux Officiers qui viennent en visite dans les Eglises ou Monasteres, soit Evesques, Archidiacres, ou autres Visiteurs. On en devoit même aux Papes, quand ils venoient en France : & cette charge est encore comprise dans les Bulles qu'ils accordent. Les Moines font payer aux Abbés Commendataires les droits de visite & de procuration.
 
PROCURATION, se dit quelquefois de la charge du Procureur. La Procuration Generale est vacante. Ce Praticien brigue la Procuration Fiscale de son bourg. Il ne faisoit rien dans sa profession d'Advocat, il s'est mis dans la Procuration. Dans la Loy IV. au Digeste De Decurionibus, on appelle la Procuration, servilis & infamissima vilitas.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive

Difficile d’échapper aux polémiques sur « l’écriture inclusive » qualifiée tour à tour de « péril mortel », de « procédé à visée totalitaire », de « négationnisme vertueux »…

27/01/2021