rabat

 

définitions

rabat ​​​ nom masculin

Large cravate formant plastron, portée par les magistrats, etc.
Partie rabattue ou qui peut se replier. Poche à rabat.
 

synonymes

rabat nom masculin

pli, fronce, ourlet, revers

jabot, cravate

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'examinai avec intérêt leurs uniformes bleus passementés de rouge, leurs képis à rabat, leurs molletières, la veste verte d'un carabinier, la culotte amarante d'un guide.Louis Dumure (1860-1933)
En un moment, elle s'affuble d'un long manteau, rabat un grand chapeau sur ses yeux, & sort de ma chambre.Antoine Hamilton (1664-1720), Jacques Cazotte (1719-1792) et Henriette-Julie de Castelnau de Murat (1670-1716)
Un simple rabat nommé cuello, garni de perles ou simplement bordé d'un liséré blanc, suffit pour distinguer un membre du clergé.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
On devine quel air les dissertations classiques ont dans ce pêle-mêle ; la solide raison rabat coup sur coup l'imagination sur le pavé.Hippolyte Taine (1828-1893)
Et il partit en courant, son rabat sale volant sur l'épaule, sa grande soutane graisseuse arrachant les chardons.Émile Zola (1840-1902)
Et tout à coup quelque chose claqua, comme fait, au passage d'un train, le disque d'un signal qui s'ouvre et se rabat.Maurice Leblanc (1864-1941)
L'œil rabat de lui-même ce qu'il y a de trop dans ce qu'il voit et suppose le reste.Gaston Maspero (1846-1916)
Elle rappelle trop ces chasses décoratives où d'augustes invités, tranquillement assis sur une chaise, tirent à bout portant les grosses pièces qu'on rabat devant eux.Francis Chevassu (1861-1918)
C'est du reste une bonne leçon ; cela rabat notre orgueil, en nous apprenant ce que nous deviendrons après nous.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
En un moment, elle s'affuble d'un long manteau, rabat un grand chapeau sur ses yeux, et sort de ma chambre.Jacques Cazotte (1719-1792)
Mais les cours iront au pair après-demain ; et, de ce bruit, qui nous rabat les oreilles, il restera moins que rien...Paul Adam (1862-1920)
Le roi a besoin de voir vos dentelles, vos broderies, votre chapeau, vos plumes, votre rabat, votre perruque.Hippolyte Taine (1828-1893)
Il avait la taille haute et la tête belle ; il portait le rabat, et ses bottes étaient éperonnées.Jules Janin (1804-1874)
La partie intérieure dépasse la partie extérieure d'une certaine longueur, qui se rabat et s'attache à deux boutons.Charles Des Écores (1852-1905)
La lumière qui donnait en plein sur son visage, avivait le bleu cru du rabat.René Boylesve (1867-1926)
En ce moment l'un d'eux aperçut le cuello, le rabat de notre ami : sa figure rébarbative s'adoucit aussitôt d'un sourire.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Je serai bien fâchée s'il ne peut pas, dimanche, présenter son neveu ; cette goutte est un étrange rabat-joie.Madame de Sévigné (1626-1696)
C'est un petit volume de 33 feuillets de parchemin cousus sous une peau épaisse et grossière qui se rabat sur la tranche.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Et comme un homme menacé de recevoir un bolide sur la tête serre les épaules et tend le dos, il se rabat au sol.Michel Corday (1869-1937)
Les filles nobles n'étant guère dotées pour la plupart, on se rabat sur les filles de la robe, on descend jusqu'aux filles de la finance.Clarisse Bader (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RABAT » s. m.

Piece de toile que les hommes mettent autour du collet de leur pourpoint, tant pour l'ornement que pour la propreté. Un rabat à dentelles, un rabat de point, un rabat tout uni, un rabat empesé. On attache un rabat avec des glands. Les Jesuïtes ne portent point du tout de rabat.
 
RABAT. Terme de Teinture, est une legere façon de teinture qu'on donne aux estoffes de peu de valeur. Ainsi on dit, Donner un rabat de suye de cheminée à des couleurs brunes, comme aux couleurs d'olive passées en verd on leur donne un rabat de suye.
 
RABAT, au jeu de quilles, signifie le coup qu'on jouë en revenant, aprés qu'on a poussé sa boule au delà du quillier. Il a abbatu tant de quilles de venuë, & tant de rabat.
 
RABAT, se dit aussi du toit d'un jeu de paume qui rejette & repercute la balle.
 
RABAT, est aussi un vieux mot François, qui signifioit un Lutin, un Esprit qui revient la nuit, & qui fait du bruit dans la maison.
 
RABAT, est aussi une sorte de chasse. Voyez Chasse.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010 Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010

Les mots qui apparaissent ou se répandent à une période donnée sont toujours le reflet de l’esprit de cette époque et des mutations de la société. Sans surprise, ceux de la décennie qui vient de s’achever concernent avant tout les technologies numériques, mais aussi la vie quotidienne, l’économie et la politique. Voici une rétrospective des années 2010 à travers le top des néologismes qui nous ont le plus marqués.

Édouard Trouillez 11/05/2020