rattraper

 

définitions

rattraper ​​​ verbe transitif

Attraper de nouveau (ce qu'on avait laissé échapper). ➙ reprendre. Rattraper un prisonnier évadé. —  Rattraper une maille.
Attraper (ce qui allait tomber, s'en aller).
au figuré Réparer (une imprudence, une erreur). Rattraper une phrase malheureuse.
S'activer pour compenser (une perte de temps). Rattraper un retard. —  Rattraper un cours.
Rejoindre (qqn ou qqch. qui a de l'avance). ➙ atteindre. Partez devant, je vous rattraperai. —  au figuré Être rattrapé par son passé, par une affaire.

se rattraper ​​​ verbe pronominal

Se rattraper à (qqch.), se raccrocher à. Se rattraper à une branche.
Agir pour combler un retard, pallier une insuffisance. Je me rattraperai à l'oral.
sans complément Réparer (une maladresse). Se rattraper à temps.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je rattrape

tu rattrapes

il rattrape / elle rattrape

nous rattrapons

vous rattrapez

ils rattrapent / elles rattrapent

imparfait

je rattrapais

tu rattrapais

il rattrapait / elle rattrapait

nous rattrapions

vous rattrapiez

ils rattrapaient / elles rattrapaient

passé simple

je rattrapai

tu rattrapas

il rattrapa / elle rattrapa

nous rattrapâmes

vous rattrapâtes

ils rattrapèrent / elles rattrapèrent

futur simple

je rattraperai

tu rattraperas

il rattrapera / elle rattrapera

nous rattraperons

vous rattraperez

ils rattraperont / elles rattraperont

 

synonymes

rattraper verbe transitif

récupérer, regagner, reprendre, retrouver

compenser, atténuer, racheter, réparer, ravoir (familier)

atteindre, rejoindre, serrer de près

ressaisir, retenir (au vol)

il n'y en a pas un pour rattraper l'autre

il n'y en a pas un pour racheter l'autre

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je vais néanmoins faire de mon mieux pour rattraper le retard, sans aller trop vite.Europarl
Nous supposons qu'avant de pouvoir les rattraper il a dû faire un bon bout de chemin, et voilà pourquoi nous n'avons rien entendu.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Il n'avait pu rattraper à temps ce cri peu aimable, qui était le cri même de la vérité.Émile Zola (1840-1902)
On peut se demander s'il ne faudrait pas compenser cette différence de compétitivité par un type quelconque de programme de développement destiné à l'industrie européenne afin de rattraper l'avance américaine.Europarl
À quelle vitesse faut-il développer l'énergie éolienne pour rattraper en trente ans une consommation globale qui croît de 2 % par an ?Europarl
Il y eût un mouvement d'hésitation chez les pontes ; plus que jamais il fallait se rattraper : le vent allait tourner.Hector Malot (1830-1907)
Nous devons par conséquent rattraper le temps perdu, compte tenu du fait que nous sommes à mi-chemin de l’échéance fixée pour atteindre ces objectifs.Europarl
Nous n'avons pas encore réussi à rattraper tous les retards, mais l'année 2001 sera meilleure que l'année 2000, et 2002 sera meilleure que l'année 2001.Europarl
Il faut des moyens financiers – comme c'est partout le cas quand on veut atteindre un but et qu'on a des choses à rattraper.Europarl
Et comme la victoria bleue avait marché pendant ce temps, il prit son élan pour la rattraper.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il me sembla qu'il eut alors un mouvement pour rattraper les mots de sa colère.Gaston Leroux (1868-1927)
Nous sommes en train de nous rattraper et devons, à l'avenir, poursuivre sur cette voie même après cette présidence qui se terminera dans quelques jours.Europarl
Pour rattraper le retard, et il s'agit d'un problème important, nous le reconnaissons, les contrats et engagements dépassés seront éliminés.Europarl
Mais ici également nous avons les meilleures chances de rattraper le retard, surtout pour l'objectif 2.Europarl
Tu sais bien que tu as déjà perdu bien plus d'argent à vouloir rattraper celui-là !Robert Louis Stevenson (1850-1894), traduction Téodor de Wyzewa (1862-1917)
Nous sommes un peu en retard aujourd'hui, mais nous irons bon train pour rattraper le temps perdu.Élise de Pressensé (1826-1901)
Aussi, malgré les avertissements qu'il avait reçus et le danger qui l'avait menacé, ne pouvait-il s'empêcher de laisser échapper des imprudences qu'il essayait de rattraper ensuite.Auguste Angellier (1848-1911)
Oui, un jour, ce dernier devra être complètement libéralisé, mais pour ce faire, nous devons rattraper notre retard dans d'autres domaines également.Europarl
Reste une crainte : que les banques utilisent leur liberté tarifaire pour augmenter leurs prix internes afin de rattraper le manque à gagner sur la zone euro.Europarl
Cependant, afin de rattraper le temps perdu, nous devons nous concentrer davantage sur un aspect en particulier : la motivation sous-tendant le processus.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RATTRAPER » v. act.

Courir aprés quelqu'un pour le rejoindre, ou le saisir. Un criminel qui se sauve par la poste est bientost rattrapé. Il a rattrapé la balle au bond. Un courier qui a trois postes d'avance ne laisse pas d'estre rattrapé par un second.
 
RATTRAPER, signifie aussi, Regagner, reprendre. On avoit enlevé à ce Gentilhomme ses bestiaux, mais il en a rattrapé la meilleure partie. Il a rattrapé aujourd'huy l'argent qu'il avoit perdu hier. Il s'étoit sauvé des mains des Sergents, mais à la fin ils l'ont rattrapé. Ce bon mot étoit échappé de ma memoire, mais enfin je l'ay rattrapé.
 
RATTRAPER, signifie aussi, Tromper celuy qui nous a trompé. Il m'a attrapé pour cette fois, mais je le rattraperay en une autre occasion. Si on m'y rattrape, je veux qu'on me pende.
 
RATTRAPÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Confiance Confiance

Il faut suffisamment de confiance pour se confier à quelqu’un ou lui confier ses enfants. C’est un acte de foi, à ceci près qu’il ne repose pas sur une croyance mais sur un contrat, un contrat dit « de confiance ».

Aurore Vincenti 04/05/2020