Email catcher

reculer

Définition

Définition de reculer ​​​ | ​​​ verbe

verbe intransitif
Aller, faire mouvement en arrière. ➙ rétrograder. Reculer d'un pas. Voiture qui recule.
locution, au figuré Reculer pour mieux sauter : attendre pour avoir plus de chances de réussir ; éviter une difficulté qu'il faudra de toute façon affronter.
au figuré (choses) Perdre du terrain. L'épidémie a reculé. ➙ régresser.
au figuré Se dérober (devant une difficulté) ; revenir à une position plus sûre. ➙ renoncer. Il s'est trop avancé pour reculer. Reculer devant le danger. Il ne recule devant rien.
Hésiter (à faire qqch.). Aller au fait sans reculer.
verbe transitif
Porter en arrière. Reculez un peu votre chaise. pronominal Se reculer pour mieux voir.
Reporter plus loin. Reculer les frontières d'un pays. ➙ repousser.
Éloigner dans le temps. ➙ ajourner, différer. Reculer une décision.

Conjugaison

Conjugaison du verbe reculer

actif

indicatif
présent

je recule

tu recules

il recule / elle recule

nous reculons

vous reculez

ils reculent / elles reculent

imparfait

je reculais

tu reculais

il reculait / elle reculait

nous reculions

vous reculiez

ils reculaient / elles reculaient

passé simple

je reculai

tu reculas

il recula / elle recula

nous reculâmes

vous reculâtes

ils reculèrent / elles reculèrent

futur simple

je reculerai

tu reculeras

il reculera / elle reculera

nous reculerons

vous reculerez

ils reculeront / elles reculeront

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot reculer

De plus, la naissance récente d'un petit-fils bouscule l'équilibre du système familial en faisant reculer chacun d'un rang générationnel.THÉRAPIE FAMILIALE, 2007, Pierre Fossion, Mari-Carmen Rejas (Cairn.info)
En outre, je m'inquiète de la recommandation, qui se trouve dans le rapport, de reculer l'âge de la retraite en fonction de l'espérance de vie.Europarl
Elle a ici un sens spécifique, puisqu'elle signifie que la révolution fait reculer la barrière de l'impossible et du possible.Présence Africaine, 2018, Jean Vladimir Gustinvil (Cairn.info)
Dans les sociétés où l'individu s'impose comme instance centrale de référence, rien ne réussira à faire reculer les désirs et les stratégies de séduction.Le débat, 2018, Gilles Lipovetsky (Cairn.info)
Comme la chancelière, elle sait reculer et se taire quand il le faut.Allemagne d'aujourd'hui, 2014, Catherine Teissier (Cairn.info)
Ce qui, pour autant, ne devra pas faire reculer l'analyste devant le travail analytique avec ces nouvelles subjectivités.Figures de la Psychanalyse, 2013, Didier Lauru (Cairn.info)
Une maîtrise des visiteurs et des locaux plus dans l'attente avec un bloc évitant de trop reculer.Ouest-France, 29/01/2017
Or à quoi bon reculer l'âge de départ à la retraite si l'on ne permet pas aux actifs âgés de conserver plus longtemps leur travail ?Capital, 29/11/2010, « Retraite : les nouvelles règles du jeu et comment s'y… »
Il ne suffit pas de brandir les valeurs et les droits de l'homme pour faire reculer la poussée souverainiste.Ouest-France, 14/08/2018
Le pouvoir d'achat reculerait de 0,6 %, en moyenne, cette année et de 1,2 % si l'on mesure par unité de consommation (voir explication plus bas).Ça m'intéresse, 27/06/2012, « Comment calcule-t-on le pouvoir d’achat ? »
Il n'est jamais bon, pour un gouvernement, de reculer sous la peur de la rue.Ouest-France, Michel URVOY, 04/02/2014
Ce mouvement avait fait brusquement monter les prix et reculer les taux.Ouest-France, 11/06/2018
On a beau en savoir de plus en plus sur les roux, cela ne fait pas reculer les préjugés.Ça m'intéresse, 28/03/2020, « Pourquoi les roux sont-ils moqués ? »
Ce qui reculerait l'apparition de notre famille de plus de 100 000 ans.Ça m'intéresse, 16/07/2020, « Quelle est l’origine de l’espèce humaine ? »
L'objectif premier de cette loi qui ne donne pas de réel poids au vote blanc, était de faire reculer l'abstention.Ça m'intéresse, 21/06/2021, « Vote blanc, nul ou abstention, quelles différences ? »
Ce point ne fait pas débat chez les constitutionnalistes, mais des affaires récentes ont chaque fois fait reculer le principe du secret des décisions gouvernementales.Médium, 2013, Pierre Conesa (Cairn.info)
L'application des gestes barrières reste donc nécessaire pour faire reculer l'épidémie.Ouest-France, 15/08/2021
Maintenant que je suis ici, je ne reculerai pas.Gustave Aimard (1818-1883)
L'attentisme des producteurs d'énergie avait fait reculer cet indicateur clé pendant la première moitié de l'année.Capital, 28/10/2009, « Quatre poids lourds de la cote à l'épreuve du feu… »
Ensuite on a bien rectifié, on les a fait reculer.Ouest-France, 31/05/2021
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de RECULER v. act.

Esloigner quelque chose d'un lieu où on est, soit en le poussant en arriere, ou à costé. Il faut faire reculer tout ce peuple qui nous presse, qui nous eschauffe. Ce bastiment est trop prés de la riviere, il le falloit reculer de cinq ou six toises. Le canon recule, quand on le tire.
 
RECULER, se dit aussi du mouvement du Soleil & des astres, quand ils semblent aller en arriere, lors qu'ils s'éloignent de nous, ou ne venir pas à point nommé, quand nous les attendons. Le Soleil commence à reculer dans le Signe du Cancer. Dans la supputation des temps on insere tous les quatre ans un jour bissexte dans l'année, parce que le Soleil recule d'environ cinq ou six heures par chacun an.
 
RECULER, signifie à la guerre, S'ébranler, fuir, tourner le dos. Les braves soldats ne reculent jamais. Quand on fait un deffi à ce brave, il ne recule point, il accepte le combat.
 
RECULER, signifie encore, Esloigner. Ce Prince étoit heritier presomptif de la Couronne, mais il est né des enfans au Roy qui l'ont beaucoup reculé. Un Noble qui s'est mesallié recule beaucoup ses enfans des Prelatures & dignitez où il faut faire preuve de Noblesse. Ces gens-là sont parens, mais c'est en un degré fort reculé. Il s'est allé loger en un endroit de la ville fort reculé, fort éloigné du coeur de la ville, du commerce.
 
RECULER, se dit figurément en choses morales. Ce Courtisan étoit bien auprés du Roy, mais par quelque rapport il a été bien reculé. Il a laissé passer sa cause au rolle, voilà le jugement de son affaire bien reculé. Bien loin que cet escolier profite, il recule, au lieu d'avancer. On n'a point envoyé le fonds des rentes, les payements sont reculez de trois mois.
 
RECULER, signifie encore en ce sens, Refuser, eviter la dispute. Quand on deffie un Ministre à la controverse, il recule, il n'accepte pas le party. Quand on presse cet homme-là de payer, il recule toûjours. On a mis garnison chez luy, il ne peut plus reculer.
 
On dit aussi figurément, qu'un Capitaine a reculé les bornes de l'Empire, pour dire, qu'il a fait des conquestes qui l'ont aggrandi.
 
On dit proverbialement, qu'il faut reculer pour mieux sauter, pour dire, qu'il faut differer une entreprise, quand on ne voit pas des conjonctures favorables pour la faire reüssir, & attendre un autre temps. On dit aussi en beaucoup d'occasions, Quand on n'advance pas on recule.
 
RECULÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
À RECULONS. adv. A rebours, d'un sens contraire. Il a retenu cent noms propres, & les repete tous de suite & à reculons sans broncher. Ce mot vient de re & culus.
 
Il signifie aussi, En retournant en arriere. Les escrevices marchent à reculons. On dit que quand on saluë le Grand Seigneur, il s'en faut retourner à reculons, & sans luy tourner le dos.
 
Il signifie encore, De mal en pis, à rebours de bien. Depuis qu'il a chassé ce Facteur, tout son negoce va à reculons.
 
On dit proverbialement de ceux qui sont mal en leurs affaires, qu'ils sont comme des Cordiers, qu'ils gagnent leur vie à reculons.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Se porter comme un charme Se porter comme un charme

D’un vieillard alerte, d’un rescapé ou d’un ancien malade on dit qu’il se porte comme un charme. 

Alain Rey 22/04/2022