ajourner

 

définitions

ajourner ​​​ verbe transitif

Renvoyer à une date indéterminée. ➙ différer, remettre. Ajourner des élections.
Renvoyer (un candidat) à une autre session d'examen.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'ajourne

tu ajournes

il ajourne / elle ajourne

nous ajournons

vous ajournez

ils ajournent / elles ajournent

imparfait

j'ajournais

tu ajournais

il ajournait / elle ajournait

nous ajournions

vous ajourniez

ils ajournaient / elles ajournaient

passé simple

j'ajournai

tu ajournas

il ajourna / elle ajourna

nous ajournâmes

vous ajournâtes

ils ajournèrent / elles ajournèrent

futur simple

j'ajournerai

tu ajourneras

il ajournera / elle ajournera

nous ajournerons

vous ajournerez

ils ajourneront / elles ajourneront

 

synonymes

ajourner verbe transitif

reporter, différer, reculer, remettre, renvoyer, repousser, retarder, surseoir à (Droit ou littéraire)

éliminer, refuser, coller (familier), recaler (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est pourquoi il ne me semble pas qu'il y ait une quelconque justification pour ajourner ce rapport, qui affecte de toute évidence le fonctionnement normal des institutions impliquées.Europarl
En outre, il ne nous semblent pas non plus qu'il soit possible d'ajourner certains projets visant la création d'emploi, qui supposent eux aussi des moyens supplémentaires, .Europarl
La facilité même avec laquelle cette dernière laissait contredire ses idées, ajourner ses réformes, paraissait suspecte aux conservateurs.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
À partir du moment où le processus d'élargissement est en route, il est même dangereux d'ajourner le règlement d'une question institutionnelle d'un enjeu vital.Europarl
Il est clair que nous devons faire des réformes dans le domaine de la politique agricole, mais ces réformes ne doivent pas être présentées comme un alibi pour ajourner l'élargissement.Europarl
Il allait continuer, quand le pitoyable état d'abattement où il me vit le désarma sans doute et lui fit ajourner ses explications.Eugène Fromentin (1820-1876)
D'ailleurs, en apprenant la maladie de sa tante, elle n'a pas hésité à ajourner ses projets de retraite et d'indépendance pour venir la voir et la soigner.George Sand (1804-1876)
Il ne peut y avoir aucune raison valable pour ajourner l'élargissement, car cela ne serait pas compris par les pays candidats.Europarl
L'accord stipule en outre certaines conditions dans lesquelles les parties devront ajourner, voire suspendre leurs enquêtes ou leurs mesures d'application.Europarl
Je mets aux voix la demande du groupe socialiste tendant à ajourner jusqu'au mois d'avril le débat sur la question orale relative à la crise dans le secteur du riz.Europarl
Peu de temps après, il lui arriva une aventure encore plus plaisante, dont il faut ajourner le récit.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Il a renouvelé sa demande, que j'avais réussi à faire ajourner à cause du jeune âge de ma fille.George Sand (1804-1876)
Le premier consul fut vivement contrarié de cette rupture qui l'obligeait à ajourner tous ses projets d'améliorations intérieures pour se livrer de nouveau à des combinaisons de guerre.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Le petit nombre d'individus qui étaient dans le secret laissèrent alors percer que l'on voulait régénérer l'état, en améliorant la constitution, et ajourner les conseils.Gaspard Gourgaud (1783-1852)
Je dirai plus tard par quels moyens et à quelle époque on comptait opérer le débarquement, les motifs qui firent successivement ajourner l'entreprise et qui forcèrent enfin d'y renoncer.Raymond Aimery de Montesquiou-Fezensac (1784-1867)
Il fallait dissimuler, il fallait gagner la confiance du peuple ; c'était le seul moyen d'arrêter, ou tout au moins d'ajourner le mal et de préparer le mieux.Maxime de La Rocheterie (1837-1917)
Il voulait s'épargner une controverse ou tout au moins l'ajourner en bloc jusqu'après la lecture imminente des deux autres journaux.Fernand Vandérem (1864-1939)
Partout, au dedans et au dehors, loin de se retirer, ils avancent ; loin d'ajourner, ils décident.François Guizot (1787-1874)
Ceci devrait être considéré comme une tentative superficielle de couler ce rapport et il serait inutile de l'ajourner.Europarl
Il espéra un instant qu'il manquerait quelque chose à sa toilette, qu'un fournisseur lui offrirait un prétexte honorable pour ajourner cette visite au lendemain.Edmond About (1828-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ADJOURNER » v. act.

Assigner quelqu'un pour comparoir en justice, & deffendre à quelque demande qu'on fait contre luy. Il a été adjourné à quinzaine, au mois, au Parlement, au Conseil. on n'adjourne point les témoins pour deposer ; on ne fait que les assigner : & en Cour Ecclesiastique on dit citer.
 
Menage derive ce mot de adjurnare, comme qui diroit, diem dicere, qui se trouve en cette signification dans les Capitulaires.
 
Adjourner à trois briefs jours, c'est Crier à son de trompe, ou à cry public, qu'il y a un decret contre quelqu'un aprés qu'on a fait perquisition de sa personne, afin qu'il ait à comparoir dans les trois jours en justice : à faute de quoy on luy doit faire son procés par contumace.
 
ADJOURNÉ, ÉE. part. & adj.

Définition de « READJOURNER » v. act.

Assigner une seconde fois celuy qui n'a point comparu sur le premier adjournement. On ne readjourne plus maintenant, on juge sur le premier defaut, si ce n'est en matiere criminelle.
 
READJOURNÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020