redire

 

définitions

redire ​​​ | ​​​ verbe transitif

Dire (qqch.) de nouveau. Redites-moi votre nom.
Dire (qqch.) plusieurs fois. ➙ répéter. Elle redit toujours la même chose. ➙ rabâcher, ressasser.
Dire (ce qu'un autre a déjà dit). ➙ répéter. Redites-le après moi.
(transitif indirect) Avoir, trouver à redire à qqch. : trouver qqch. à critiquer dans. Trouver à redire à tout. —  C'est parfait, il n'y a rien à redire.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je redis

tu redis

il redit / elle redit

nous redisons

vous redites

ils redisent / elles redisent

imparfait

je redisais

tu redisais

il redisait / elle redisait

nous redisions

vous redisiez

ils redisaient / elles redisaient

passé simple

je redis

tu redis

il redit / elle redit

nous redîmes

vous redîtes

ils redirent / elles redirent

futur simple

je redirai

tu rediras

il redira / elle redira

nous redirons

vous redirez

ils rediront / elles rediront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je ne voudrais pas ici redire – mes collègues le savent – ce que j’ai déjà dit plusieurs fois à ce propos.Europarl
Il trouva à redire à tout ce qui était proposé ; à peine admettait-il l'augmentation du nombre des députés ; d'accroître le nombre des électeurs, il ne voulait pas entendre parler.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Sûre que ses secrets ne peuvent être mieux confiés à qui que ce soit qu'à vous-même, je vais vous redire les confidences qu'elle m'a faites.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Je ne me lasse pas de le redire, comme je ne me lasserais pas de raconter un miracle dont j'aurais été le témoin et l'objet.Edmond Biré (1829-1907)
Et il n'y a rien à redire lorsque, en la matière, sont avant tout considérés des aspects sanitaires.Europarl
Au moment d'évaluer les candidats proposés, certains pourraient trouver à redire à leur âge, relativement avancé.Europarl
On finit par éprouver quelque fatigue et quelque honte à redire sans cesse les mêmes choses.Émile Zola (1840-1902)
Je n'ai rien à redire à cela, ni d'ailleurs la commission des droits de la femme.Europarl
Et je veux redire ma conviction que cette réforme des institutions n'est en aucun cas, à nos yeux, un prétexte pour retarder l'élargissement : c'est la condition pour le réussir.Europarl
Je trouve que vous avez raison de garder le silence ; il est vraiment impossible de redire avec des paroles terrestres les secrets du ciel !Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
Je me suis vu obligé de redire à chacun mon nom, personne n'ayant le moindre souvenir de ma figure ni de ma personne.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Encore y aurait-il bien à redire à ces restrictions, car nombre de ces livres sont d'une haute curiosité.Alcide Bonneau (1836-1904)
Or je ne puis trop le redire, les arts du dessin sont muets ; ils n'ont que les corps pour représenter les âmes.Stendhal (1783-1842)
On observait tout ce qui se passait pour l'écrire ou le redire ; on en faisait des plaisanteries.Maxime de La Rocheterie (1837-1917)
Dans son pays elle allait au bal chaque dimanche et jamais ses parents n'y avaient trouvé à redire.Marguerite Audoux (1863-1937)
Je ne puis trop vous redire, mon prince, combien le traité fait bonne mine ici et combien on vous admire pour l'avoir conclu.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Il alla promptement la redire au roi pour le réjouir ; il en rit en effet, et commanda qu'on les fît venir devant lui.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
On ne peut s'attendre à ce que chaque rapport soit écrit comme on l'aurait fait soi-même, mais il y a beaucoup à redire à celui-ci.Europarl
Mais d'autre part, cela ne signifie pas que tout va bien et qu'il n'y a rien à redire.Europarl
Je voudrais, pour terminer, redire qu'en effet nous avons besoin d'une stratégie européenne sur les mouvements migratoires.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REDIRE » v. act.

& redupl. Dire une seconde fois. On luy a dit & redit cent fois qu'il se corrigeast d'un tel vice. Il signifie aussi, Repeter aprés un autre. Ce perroquet redit nettement tout ce qu'on luy apprend. Cet echo redit tout ce qu'on chante.
 
REDIRE, signifie aussi, Rapporter aux autres ce qu'on a dit. Il ne faut rien dire devant un indiscret, il va tout redire aussi-tost.
 
REDIRE, signifie aussi, Trouver mauvais, reprendre. On ne trouve point à redire qu'on se divertisse, mais il ne faut pas pour cela perdre sa fortune. Un livre a beau estre parfait, un Critique y trouve toûjours à redire.
 
REDIT, ITE. part.
Drôles d'expressions À la bonne franquette À la bonne franquette

À la bonne franquette : sans façon, sans cérémonie. 

Alain Rey 16/02/2020