repentant

 

définitions

repentant ​​​ | ​​​ , repentante ​​​ | ​​​ adjectif

Qui se repent de ses fautes, de ses péchés. ➙ contrit. Un pécheur repentant.
 

synonymes

repentant, repentante adjectif

contrit, confus, gêné, honteux, pénitent, marri (vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je m'aperçus alors que j'avais manqué tout le jour à mon service, et je retournai au palais confus et repentant de ma faute.George Sand (1804-1876)
Aurait-il dû aveuglément se plier à leurs ordres comme un coupable repentant, au lieu d'y opposer la fermeté de l'innocence ?Fernand Vandérem (1864-1939)
J'ajouterai que l'auteur, repentant des infortunes de ce jeune homme, m'a chargé expressément d'être auprès des siens l'interprète de la vérité...Léonce de Larmandie (1851-1921)
Je me méprise de vous avoir fait une peine si légère soit-elle, et je vous demande pardon à genoux, comme un enfant repentant, bien triste du chagrin qu'il a causé.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Vingt fois je voulus m'arrêter, me repentant de n'avoir pas assez prévu ce qu'il y avait de trop douloureux dans cet écrit ; il me conjurait, mais avec calme, de continuer.Madame de Krudener (1764-1824)
Je me sentais si repentant de lui avoir jamais fait tort, même par une pensée passagère, que je fus sur le point de le lui avouer.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Et de le voir si marri, si repentant, le bon prieur en était tout ému lui-même.Alphonse Daudet (1840-1897)
Le roi se repentant des galantises de sa jeunesse, tourné maintenant vers la dévotion et l'austérité, entendait que tout le monde fît comme lui.Albert Robida (1848-1926)
Il ne m'aime plus, mais il est toujours tendre et repentant après la colère... et je me retrouverai tout à coup l'aimant et ayant travaillé en vain à me détacher.Paul Mariéton (1862-1911)
Mais dès que je l'ai su malheureux, dès que je l'ai vu repentant à mes pieds, dès que j'ai entendu sa voix, dès que j'ai rencontré ses regards... oh !Eugène Sue (1804-1857)
Le coupable repentant ne se sentait- il pas encore pardonné, soit à ses propres yeux, soit aux yeux des autres ?Jules Verne (1828-1905)
Pour tout le reste, il se montra humble et repentant, et je ne l'entendis jamais se plaindre.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Il y aura plus de joie au ciel pour le visage en larmes d'un pécheur repentant que pour la robe blanche de cent justes.Victor Hugo (1802-1885)
Mais, à sa mine basse, confuse, il était facile de voir qu'il était profondément humilié et repentant.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il n'avait pas voulu sortir à demi de cette situation, et se contenter de se montrer bon et repentant : il voulait se montrer grand, et changer notre pitié en admiration.George Sand (1804-1876)
Elle avait deux mouvements, en toute occasion, dont le premier était hargneux, et le second repentant et attendri.René Bazin (1853-1932)
Je vous assure que vous ne l'auriez pas reconnu, tant il avait l'air soumis, humble, respectueux, contrit, repentant.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Est-ce le cœur humilié et repentant, la tête courbée par la douleur et couverte d'un voile ?Albert le Roy (1856-1905)
Ebranlé dans son scepticisme, effrayé, sinon repentant, il se flattait sans doute, à force de générosité et de dévouement, d'apaiser ses grandissantes et atroces terreurs.Charles Barbara (1817-1866)
Changarnier la supporta avec une fierté silencieuse, ne pardonnant pas, ne se repentant pas, mais dédaignant de récriminer.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REPENTANT, ANTE » adj.

Qui est marri, qui a regret d'avoir fait quelque chose. Pour avoir absolution de ses pechez, il faut être bien contrit & repentant. Quand on espouse une femme par amourette, on en est bientost repentant.
Les mots du bitume Grailler Grailler

v. 1. Manger. 2. Dans la locution « ça graille » : c’est super, ça déchire.

Dérivés : graille, graillance.

Aurore Vincenti 11/05/2020