retentissement

définitions

retentissement ​​​ | ​​​ nom masculin

littéraire Fait de retentir ; bruit, son répercuté.
Effet indirect ou effet en retour ; série de conséquences. ➙ contrecoup, répercussion.
Fait de susciter l'intérêt ou les réactions du public. Cette œuvre a eu un grand retentissement.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cependant un événement se préparait, qui devait avoir un grand retentissement dans le pays, et exercer sur la destinée du marquis une influence considérable.Georges Ohnet (1848-1918)
Il convient de noter qu'un simple mouvement, une simple idée, peuvent acquérir une grande portée et trouver un retentissement dans l'opinion.Europarl
Derrière nous s'élève le murmure des âges à venir, le retentissement de la forge, le bruit des pas des agriculteurs rapportant la moisson dans leur demeure future !Charles Gailly de Taurines (1857-1941)
Il fallait un metteur en scène de cette trempe pour donner au coup de théâtre tout l'éclat, tout le retentissement possibles.Daniel Lesueur (1854-1921)
Notre siècle, il y a moins de trente ans, a institué de grandes discussions littéraires, dont le retentissement n'a point encore tout à fait cessé.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Un silence se fit ensuite ; puis on entendit derrière la toile un retentissement pareil à celui de morceau de bois tournés qu'on secouerait dans un sac.Gérard de Nerval (1808-1855)
Ceci dit, personne ne s'étonnera du retentissement que provoqua l'accident arrivé à l'un de ses plus beaux steamers.Jules Verne (1828-1905)
Mais les idées sont aussi des faits, et, quand elles ont du retentissement, des faits sociaux.Émile Durkheim (1858-1917)
Cela a eu du retentissement, de sorte qu'on me regarde un peu ici comme un phénomène.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Les jours derniers, il y a eu un appel de la part de sept juges européens, lequel a eu un grand retentissement.Europarl
Cependant cet observateur sagace, ce profond praticien crut apercevoir que les troubles avaient eu quelque retentissement dans le moral.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ce fut un événement plus riche en conséquences que bien des révolutions dont le retentissement demeura plutôt local.Alfred Schalck de La Faverie (1857-1921)
Que ce livre ait eu un tel retentissement et une telle influence, voilà une des plus fortes démonstrations qu'on ait vues de la bêtise humaine.Jules Lemaître (1853-1914)
Un ruissellement d'eau lointaine, un remuement léger de feuilles, le saut d'un insecte, devenaient énormes de retentissement.Émile Zola (1840-1902)
Me faudra-t-il faire entendre les conversations immondes, ou le retentissement des lèvres qui se collent sur les chairs palpitantes, mêlés au bruit écœurant des hoquets ?Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Une occasion va se présenter à nous, unique dans l'histoire, d'accomplir un acte dont le retentissement sera immortel.Stéphen Coubé (1857-1938)
Cela n'était pas, et si cela eût été, le retentissement de ma situation ainsi proclamée m'eût-il rendue beaucoup plus mariable au gré de mes cousins ?George Sand (1804-1876)
L'accusé, malgré sa force de volonté, ne put cacher son trouble, à la lecture de cette pièce, la première d'un procès qui allait sans doute avoir du retentissement.Pamphile Le May (1837-1918)
Mais, au retentissement des détonations, le sous-chef facteur accourt avec quelques employés restés au fort.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Votre discours est beau autant qu'il est bon, et, dans votre bouche, ces choses sont grandes et durables en retentissement.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RETENTISSEMENT » s. m.

Redoublement ou reflexion de son. Il y a des lieux sourds & sans retentissement.
So British... ou pas ! Spoil Spoil

Emblématique de la culture populaire contemporaine (séries, littérature…), ce terme issu du verbe anglais to spoil « gâcher » s’est imposé en français pour désigner le « dévoilement » d’un élément clé d’une intrigue, gâchant l’effet de surprise.

Dr Orodru 07/04/2021