Email catcher

contrecoup

Définition

Définition de contrecoup ​​​ nom masculin

Évènement qui se produit en conséquence indirecte d'un autre. ➙ réaction. Subir le contrecoup d'un désastre. Par contrecoup.

Synonymes

Synonymes de contrecoup nom masculin

conséquence, choc en retour, contrechoc, effet, incidence, réaction, répercussion, suite, [néfaste] séquelle

Synonymes de par contrecoup

indirectement, par ricochet

Exemples

Phrases avec le mot contrecoup

Était-ce le contrecoup d'un troisième match en six jours ?Ouest-France, 24/09/2021
Entre les remises sur les adhésions pour la saison tronquée, le chômage partiel des salariés et l'annulation des événements, le contrecoup a été rude.Ouest-France, Cyrille CALMETS, 03/09/2021
Dans les deux cas se trouve minoré par contrecoup le rôle de la période augustéenne.Dialogues d'histoire ancienne, 2020, Arnaud Suspène (Cairn.info)
Je crains, je vous l'avoue, que mes amis ne reçoivent le contrecoup de ma disgrâce.Émile Zola (1840-1902)
Mais les plus jeunes vivent le contrecoup pour la première fois.Ouest-France, 11/05/2020
Cette particularité aurait un contrecoup direct sur le travail de la lentille, obligée d'éblouir ensuite plus longuement l'amalgame jaune pour compenser les pertes d'hydrogène.Raymon Roussel (1877-1933)
Comme la plupart des manifestations sportives, ils vont subir les contrecoups de l'évolution politique de cet espace géographique.Confluences Méditerranée, 2004, Sylvain Adami (Cairn.info)
Ces dernières sont d'autant plus fébriles qu'elles doivent déjà faire face à un sacré contrecoup depuis le début de cette année.Capital, 05/07/2018, « Réduction d'impôt sur les dons : l'effet pervers du prélèvement… »
Se produirait-il une circonstance, un contrecoup qui « l'extérioriserait », pour employer un mot assez exact, c'était improbable, mais ce n'était pas impossible.Jules Verne (1828-1905)
Contrairement au sceau, le poinçon mobile a pour fonction première d'obtenir par contrecoup une frappe nette au droit.Communication & langages, 2010, Michel Béguin, Annette Béguin-Verbrugge (Cairn.info)
Les aspérités d'un sol fait de roches de formation primitive se trahissaient par des chocs multipliés qui secouaient les traîneaux, et, par contrecoup, les voyageurs.Jules Verne (1828-1905)
De telles considérations amènent en effet certains délégués à mettre en œuvre des stratégies de distanciation, afin de se protéger des contrecoups d'une implication excessive.Critique internationale, 2020, Angelo Moro (Cairn.info)
Cette place laissée à la liberté des praticiens est vivement critiquée, comme le contrecoup d'un excès de formulations vagues dans le travail du législateur.Déviance et Société, 2003, Grégory Salle*- (Cairn.info)
Une femme de 37 ans, ayant un problème relationnel avec l'alcool, et par contrecoup avec son compagnon, se dispute avec ce dernier.Ouest-France, Sylvie RIBOT, 21/04/2013
Mais une seule secousse se produisit, qui fut plutôt un contrecoup qu'un coup direct.Jules Verne (1828-1905)
Mais le contrecoup de la pandémie inquiète désormais le monde médical.Ouest-France, Éric de GRANDMAISON, 16/06/2020
Nous subissons ici le contrecoup de l'absence d'une politique structurelle du sport, d'une approche structurelle.Europarl
Ce sont des moments difficiles car il y a le contrecoup de l'opération.Ouest-France, Léo DUBOIS, 19/05/2021
D'où, en contrecoup, un désengagement qui a dépassionné les débats mais qui a aussi réduit les vocations.Revue d'Histoire Moderne et Contemporaine, 2005, Claude Liauzu (Cairn.info)
A la vérité, le contrecoup de cette grande résolution avait été de la vieillir de dix ans.Stendhal (1783-1842)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CONTRE-COUP s. m.

Coup dont on ressent la douleur dans la partie opposée à celle qui a receu le coup. Dans les blessures du crane il faut prendre garde au contre-coup, c'est là où se forme l'absés.
 
CONTRE-COUP, se dit aussi de la reflexion des corps solides & offençans. On tira un coup de canon contre le rocher, & le contre-coup vint donner sur luy, & le tua.
 
CONTRE-COUP, se dit figurément d'un malheur qui retombe par reflexion sur une personne, quoy qu'il soit arrivé d'abord sur une autre. Quand un favory est disgracié, toutes ses creatures s'en ressentent par un contre-coup.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.