rugueux

 

définitions

rugueux ​​​ , rugueuse ​​​ adjectif

Dont la surface présente de petites aspérités, et qui est rude au toucher. ➙ raboteux, râpeux, rêche, rude. Écorce rugueuse.
au figuré Rude, âpre.
 

synonymes

rugueux, rugueuse adjectif

râpeux, accidenté, bosselé, irrégulier, inégal, raboteux, rêche, rude, âpre (vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Comme il paraissait avoir chaud, il se décoiffa et s'épongea salement le front, un front bas, rugueux, bosselé, que mangeaient, telle une lèpre, de courts cheveux, rares et collés.Octave Mirbeau (1848-1917)
À chaque pièce, l'aide-pointeur tenait en main la ficelle, prêt à tirer le rugueux, la lame en dents de scie qui allumait le fulminate.Émile Zola (1840-1902)
Ses flancs épais, à vertèbres de chêne, étaient éraillés, rugueux, imprégnés d'humidité et de saumure ; mais sains encore et robustes, exhalant les senteurs vivifiantes du goudron.Pierre Loti (1850-1923)
Il écrivait en un style cahoté, rugueux, tourmenté, chargé de scories, fruste comme son esprit, des articles à l'emporte-pièce, remplis d'aperçus neufs, d'une rare originalité.Ernest Daudet (1837-1921)
Il étreignit le pied rugueux de l'éléphant, et en un clin d'œil, sans daigner se servir de l'échelle, il arriva à la crevasse.Victor Hugo (1802-1885)
Le bois jaune-brun des bancs est troué par les mites d'une infinité de trous ; le petit banc pour les genoux est rugueux au toucher.Albert Delpit (1849-1893)
Ses cheveux drus se dressaient sur son front rugueux, comme les rejetons d'un saule étêté.Anatole France (1844-1924)
Le sommet est plus ou moins haut, plus ou moins rugueux et difficile à monter ; mais il existe également pour tous, pour les puissants et pour les humbles.Alphonse Daudet (1840-1897)
Salcède poussa un rugissement quand il sentit autour de ses chevilles le rugueux contact des cordes, qu'un nœud coulant serrait autour de sa chair.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et combien un peintre aurait lieu de regretter ces vieux rochers, rugueux comme une peau d'éléphant, dont le ressac caresse les goémons et les varechs à la marée montante !Jules Verne (1828-1905)
L'omnibus, lui aussi, gémit des leit-motivs sur les lents et rugueux pavés qui montent, contre le chemin de fer : c'est lourd, pesant et triste comme il convient.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
C'était un caillou ovoide, rugueux, tout constellé de paillettes jaunes, qui étincelaient aux rayons du soleil, malgré la fange dont il était souillé.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Ce n'étaient que de simples morceaux, arrachés à quelque ice-field, dont les brisures, nettement coupées, ne se relevaient pas en bourrelets rugueux.Jules Verne (1828-1905)
À l'extérieur, il est légèrement rugueux, d'aspect assez grossier ; mais en dedans la paroi est glacée d'un fin vernis.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Pourtant, des anciens arbres, il restait deux pruniers énormes, aux vieux troncs rugueux, ainsi qu'un gros bouquet de lilas, d'une vigueur extrême, qui se couvraient de fleurs au printemps.Émile Zola (1840-1902)
Il était resté un paysan inculte et rugueux ; son cerveau avait acquis des connaissances sans en être modifié.Auguste Angellier (1848-1911)
Par endroits, des coulées de sable fin, d'une éblouissante blancheur, sillonnent un sol rugueux ; ça et là croissent de maigres bouleaux.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Ne suis-je pas, en réalité, comme mon père, type maigre et rugueux, un descendant direct de la vieille souche américaine ?Louis Mullem (1836-1908)
C'était une société de rudes buveurs, tous hommes intelligents, mais plus rugueux et plus âpres, d'une jovialité parfois grossière.Auguste Angellier (1848-1911)
Le drap du manteau devenait lui-même moins rugueux sous les phalanges ; il se polissait, il coulait comme une eau douce et molle.Paul Adam (1862-1920)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019