sauveur

définitions

sauveur ​​​ , sauveuse ​​​ nom

nom masculin Religion chrétienne Le Sauveur : Jésus-Christ. ➙ Messie, rédempteur.
Personne qui sauve (qqn, une collectivité). Elle a été notre sauveuse. Le sauveur de la patrie.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'ai peut-être ajouté à l'espérance qu'il fallait, mais il fut le sauveur, lui, j'y tiens !Hector Bernier (1886-1947)
Être ce prêtre, ce grand réformateur, ce sauveur des sociétés modernes, quel rêve énorme, quel rôle de messie espéré, appelé par les peuples en détresse !Émile Zola (1840-1902)
Je vous supplie, je vous implore à genoux : laissez-moi mourir, et mon dernier soupir sera une bénédiction pour mon sauveur.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il avait du reste ordonné, en outre, que les bustes de ces quatre chiens, nés de son sauveur, fussent sculptés aux quatre coins de son tombeau.Eugène Muller (1826-1913)
A peine affranchie de ce rôle extraordinaire de confidente et de sauveur, tout à coup elle se transforma.Eugène Fromentin (1820-1876)
La jeune fille tendit la main à son sauveur, tandis que le chef royaliste la contemplait en souriant avec bonté.Ernest Capendu (1826-1868)
Dès qu'il s'est vu libre, grâce à moi, oubliant aussitôt que j'étais son sauveur, il a voulu traîtreusement m'arracher cette vie que je venais de lui rendre.Gustave Aimard (1818-1883)
Ils y furent le lendemain et ils reçurent de bonnes nouvelles ; ils me retrouvèrent et me prirent les mains et me dirent que j'étais leur sauveur.Jean-Roch Coignet (1776-1865)
Des princes, des princesses s'établissent près du nouveau sauveur, et quand on a essayé de son remède, l'eau devient une passion.Astolphe de Custine (1790-1857)
Le soir même, sur la foi de ce conseil de paysanne, il partit, envahi d'un immense espoir sûr, certain que le sauveur était là.Maurice Level (1875-1926)
Va, tu seras à moi ; je veux être le sauveur de ton père, pour mériter de devenir son fils.Victor Hugo (1802-1885)
La foule n'était pas éloignée maintenant de voir en cet homme, atteint et convaincu naguère de vampirisme, un héros de roman ou même un ange sauveur.Paul Féval (1816-1887)
Prends-le, sois-lui bon et ferme, et tu seras son sauveur, et tu en feras ton chef-d'œuvre.Victor Hugo (1802-1885)
Mais après le sauvé, on pensa au sauveur, et ce fut naturellement le major qui eut l'idée de regarder autour de lui.Jules Verne (1828-1905)
Volant était arrivé en sauveur, et devant ces inénarrables misères, ce dernier comprit toutes les précautions dont il fallait user.Narcisse-Henri-Édouard Faucher de Saint-Maurice (1844-1897)
Donc, le grand bateau sauveur qui va être envoyé là-bas, on travaille en hâte pour le faire partir.Pierre Loti (1850-1923)
Aouda, un peu fatiguée, remonta dans son appartement, après avoir « à l'anglaise » serré la main de son imperturbable sauveur.Jules Verne (1828-1905)
Il est l'un des architectes de la crise économique actuelle, et non un sauveur de l'humanité.Europarl
Masséna, l'un de nos plus grands généraux, n'avait pas encore acquis la gloire d'être notre sauveur.Adolphe Thiers (1797-1877)
Comment quelqu'un qui s'y est opposé pendant dix ans peut-il aujourd'hui passer pour notre sauveur ?Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SAUVEUR » s. m.

Qui sauve. Il se dit par excellence du Verbe incarné qui a rachetté le genre humain. Mon Dieu mon Sauveur. On dit par exclamation, Sauveur du monde ! St. Sauveur !
 
SAUVEURS, en termes de Marine, se dit de ceux qui ont sauvé ou pesché les marchandises perduës en mer, soit par le naufrage, soit par le jet arrivé pendant la tempeste, auxquels en appartient le tiers.
 
On le dit abusivement des choses terrestres. Un yvrogne dira d'un bon vin, Aprés Dieu voilà mon Sauveur.
Les deux font la paire Figue et foie Figue et foie

La cuisine française mélange volontiers gastronomie et anatomie, en accommodant divers organes ou autres abats… et cela se retrouve dans l’étymologie.

Dr Orodru 15/09/2021