sillon

 

définitions

sillon ​​​ nom masculin

Longue tranchée ouverte dans la terre par la charrue. —  au pluriel, poétique Les champs cultivés, la campagne.
Ligne, ride. Menton creusé d'un sillon. —  Anatomie Les sillons du cerveau, les rainures qui séparent les circonvolutions.
Trace produite à la surface d'un disque par l'enregistrement phonographique (➙ microsillon).
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
A chaque pas se relevait la plante ; on entendait dans le sillon le bœuf aspirer de ses naseaux la fraîcheur de ces belles ondées.Jules Janin (1804-1874)
Quatre bœufs maigres ouvrent avec peine le sillon dans une bonne terre de franche argile.Émile de Laveleye (1822-1892)
Il me sembla que sur les parois de ma poitrine, le liquide coulait en rapides gouttelettes, traçant dans la chair vive un sillon corrosif.Jules Lermina (1839-1915)
Il conduisait nos moissons comme chef dirige, c'est-à-dire tête de sillon, et par son ardeur, sa force et sa gaieté, il stimulait et charmait les autres moissonneurs.George Sand (1804-1876)
Et les pommes de terre, les saintes pommes de terre, qui gonflaient le sillon de leurs tubercules jaunâtres ou rougeâtres !Jules Verne (1828-1905)
Nous n’abandonnerons pas la lutte, convaincus que nous sommes de labourer le bon sillon, image que, étant moi-même agriculteur, je me plais à utiliser.Europarl
Comme ils marchaient en causant, ils virent un laboureur qui traçait un sillon en venant de leur côté.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Et ils veulent donner de l'éducation à tous les gens nés pour le travail, qui suivent tout bonnement leur sillon, pour en faire à leur tour des idéologues !...Eugène Delacroix (1798-1863)
Aussi, voyez-le, cet homme ; qu'il est sombre sur son sillon, et qu'il a la tête basse !...Jules Michelet (1798-1874)
Au fort de son succès (novembre), il pose, inquiet et léger, comme un lièvre au sillon, qui flaire, écoute aux quatre vents.Jules Michelet (1798-1874)
Pendant tout le tems que dura la brise ils n'osèrent pas quitter ce sillon, bien que la chaloupe fût trop chargée pour monter au sommet élevé des flots.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Le lendemain, c'était une moissonneuse égarée loin du sillon, ou une batelière endormie au fond de son bac.Léon Gozlan (1803-1866)
Alors, afin d'éviter des débats continuels dont ma mère souffrait, j'ai préféré quitter la maison et tracer mon sillon tout seul, sans le secours de personne...Alphonse Daudet (1840-1897)
Ainsi, plus nous suivions ce grand sage en son sillon lumineux, plus nous écoutions sa parole, et plus nous nous sentions voisins de ce roi juste, honorable et loyal.Jules Janin (1804-1874)
La faux des moissonneurs accomplit son fatal office et, dans un sillon, découvrit la retraite de ma chère couvée !Henri de La Blanchère (1821-1880)
Le soleil mûrit les fruits que la pluie a fait croître ; la nuit repose le sillon du travail fécondant du jour.Émile Zola (1840-1902)
Chassé de la cabane roulante par la chaleur, le petit porcher dormait dans un sillon.Émile Zola (1840-1902)
Il ne le serait pas, celui qui resterait fixé sur son sillon, l'œil baissé, le regard borné au pas qu'il fait derrière ses bœufs.Jules Michelet (1798-1874)
Un paysan passait, très vieux, la taille déviée par le travail du sillon, la face embrasée de soleil.Marcel Prévost (1862-1941)
Il dit, en parlant du bancal, qu'il n'a pas pris la rége (le sillon) du bon côté, et que, pourtant, il n'est pas mauvais homme pour ça.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SILLON » s. m.

Longue raye ou ouverture qu'on fait sur la terre, quand on la laboure avec la charruë. En Beauce on fait de petits sillons. En Berry on fait des sillons fort profonds, on ne laboure point par planches.
 
SILLON, se dit figurément des choses qui laissent des traces de leur passage. Un vaisseau fait sur les eaux des sillons. Quand les Anges descendent sur terre, ils laissent en l'air de grands sillons de lumiere. On dit aussi, que l'âge a fait à une vieille des sillons sur le front, pour dire, des rides.
Les mots du bitume Ambiancer Ambiancer

v. transitif / pronominal : 1. Mettre de l’animation, séduire, chauffer 2. Se disposer à faire la fête.

Aurore Vincenti 17/02/2020