sommeil

 

définitions

sommeil ​​​ nom masculin

État d'une personne qui dort, caractérisé essentiellement par la suspension de la vigilance et le ralentissement de certaines fonctions. —  Dormir d'un sommeil profond ; d'un sommeil de plomb*. Avoir le sommeil léger. —  Le premier sommeil, qui suit l'endormissement. Sommeil paradoxal*. —  Chercher le sommeil (➙ insomnie). Provoquer le sommeil (➙ somnifère, soporifique ; hypnose, narcose). —  Maladie du sommeil. ➙ trypanosomiase.
Envie de dormir. Avoir sommeil. Tomber de sommeil.
Ralentissement des fonctions vitales pendant les saisons froides, chez certains êtres vivants (➙ hibernation).
littéraire Le sommeil éternel, le dernier sommeil : la mort.
au figuré État de ce qui est provisoirement inactif. Laisser une affaire en sommeil, en suspens.
 

synonymes

sommeil nom masculin

assoupissement, somnolence, torpeur

somme, dodo (familier), roupillon (familier), dormition (Religion), somnescence (rare)

inactivité, engourdissement, inertie

en sommeil

en suspens

tomber de sommeil

dormir debout, piquer du nez (familier), cogner des clous (familier, Québec)

il tombe de sommeil

le marchand de sable est passé (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
D'autre part s'ils passaient outre et laissaient ces habitants en paix, – car ils étaient touts plongés dans le sommeil, – ils ne savaient par quel chemin chercher la ville.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Je déjeune si peu que l'appétit m'entraîne le soir, et que je suis plus disposé au sommeil qu'à la conversation.Eugène Delacroix (1798-1863)
Il lui mesurait le vin, il lui pesait la viande, il lui comptait le sommeil.Victor Hugo (1802-1885)
Sextilius tressaillait régulièrement par les soupirs du sommeil, le visage tourné vers le plafond de sa chambre, sillonné de losanges.Marcel Schwob (1867-1905)
C’est la raison pour laquelle j’ai dit que le sommeil de la raison engendrait des monstres.Europarl
Il en est de cela comme de leur sommeil que la fatigue rend plus profond.Louis Reybaud (1799-1879)
Si j'avais envie de faire un doux sommeil, je n'aurais qu'à prendre des cartes, rien ne m'endort plus sûrement.Madame de Sévigné (1626-1696)
Nous parlons des vols de nuit, nous parlons des nuisances acoustiques et nous parlons, surtout, des troubles du sommeil.Europarl
Ceux qui travaillent dans ces secteurs ont tout autant besoin de repos, de sommeil et de congés que nous les «gens ordinaires».Europarl
Nous lui avions fait manquer des rendez-vous avec des banquiers, des éditeurs, des duchesses ; il ne serait pas en mesure pour ses échéances ; ce fatal sommeil coûterait des millions.Théophile Gautier (1811-1872)
Ce bourreau, qui veut bien m'épargner la souffrance, attendra sans doute que le sommeil, l'emportant sur l'inquiétude, se soit emparé de moi !Jules Verne (1828-1905)
La géante éventrée s'apaisa encore, s'endormit peu à peu d'un sommeil très doux, finit par se taire.Émile Zola (1840-1902)
Enfin, il est des choses qui ne sauraient s'acheter : le sommeil par exemple, la connaissance de l'avenir, le talent.Charles Wagner (1852-1918)
Puis, peu à peu, le silence se fit, tout s'éteignit ; un lourd sommeil pesa sur ce soir de bataille.Judith Gautier (1845-1917)
Il est la consolation des peines de nos journées ou la peine de leurs plaisirs ; mais je n'ai jamais éprouvé que le sommeil fût un repos.Gérard de Nerval (1808-1855)
Un événement grave, car les réflexions sont les événements de la vie morale, était survenu pendant son sommeil.Honoré de Balzac (1799-1850)
Pendant les grands froids, le sommeil est profond, car on peut alors les enlever, les examiner et les remettre en place.René Martin (1846-1925)
Les fleurs, après leur sommeil de la nuit, ouvraient leurs belles corolles et les tournaient vers le jour.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Il ne sera donc plus nécessaire, dit en passant, de réveiller beaucoup de personnes pendant leur sommeil, sans parler de tout l'argent que cela coûte.Europarl
Elle passe des nuits sans sommeil ; sa santé est toujours déplorable, mais son amour augmente.Gaston Maugras (1850-1927)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOMMEIL » subst. masc.

Envie de dormir, assoupissement, estat du corps où les sens ont peu, ou point d'action. Le sommeil prend aux gens âgés aprés le repas. Aprés un grand travail on est accablé de sommeil. La Medecine conseille de fuir le sommeil du midy. On a surpris les ennemis, lors qu'ils estoient ensevelis dans un profond sommeil.
 
On dit poëtiquement de la mort, que c'est un sommeil de fer, qu'il est l'image, le frere de la mort.
 
SOMMEILLER verb. neut. S'assoupir, faire un petit somme legerement, & à diverses reprises. Les gens qui sommeillent ne laissent pas d'entendre tout ce qu'on dit. Il y a bien du monde qui ne peut s'empescher de sommeiller au Sermon, ou aprés le repas.
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Confinement existait depuis le XVe siècle. Déconfinement, lui, s’est pointé comme une fleur, un 1er avril, pour offrir, dès le début de la période, une perspective de sortie.

Aurore Vincenti 29/04/2020