sucer

 

définitions

sucer ​​​ verbe transitif

Exercer une pression et une aspiration sur (qqch.) avec les lèvres, la langue (pour extraire un liquide, faire fondre). Sucer des pastilles.
Porter à la bouche et aspirer. Bébé qui suce son pouce.
(sens érotique) Sucer qqn (➙ cunnilingus, fellation).
(animaux) Aspirer (un liquide nutritif) au moyen d'un organe qui pompe (➙ suçoir).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je suce

tu suces

il suce / elle suce

nous suçons

vous sucez

ils sucent / elles sucent

imparfait

je suçais

tu suçais

il suçait / elle suçait

nous sucions

vous suciez

ils suçaient / elles suçaient

passé simple

je suçai

tu suças

il suça / elle suça

nous suçâmes

vous suçâtes

ils sucèrent / elles sucèrent

futur simple

je sucerai

tu suceras

il sucera / elle sucera

nous sucerons

vous sucerez

ils suceront / elles suceront

 

synonymes

sucer verbe transitif

aspirer, absorber, boire, manger, téter, pomper (familier)

lécher, suçoter

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je suis bien aise de vous apprendre que j'ai profité des bons principes que vous m'avez fait sucer chez vous quand vous ne me donniez pas de pain à manger.Édouard Corbière (1793-1875)
Par les mamelles de ma mère que j'aimais à sucer quand j'étais petit, et par celles plus douces de mes femmes, c'est un douro de malheur.Hector France (1837-1908)
Ces malheureux paraissent vouloir sucer jusqu'au zeste les fruits dorés de la vie ; leurs regards visent le cœur à tout propos, ils écoutent leur glas dans l'air, ils sont inattentifs.Honoré de Balzac (1799-1850)
Sans doute, ayant refermé son agenda, grattait-elle de l'ongle, pour le sucer ensuite, la tache de graisse omise sur la table par la négligence des serviteurs.Paul Adam (1862-1920)
Pour éviter d'inciter les enfants à mordiller ou à sucer leurs jouets, une disposition devra être ajoutée prévoyant d'interdire l'ajout de substances aromatiques.Europarl
De plus en plus sérieux le jongleur se pencha sur sa patiente et lui saisit le bras qu'il se mit à lui sucer.Joseph Marmette (1844-1895)
Il reposa son verre gauchement, il se mit à sucer les feuilles d'artichaut qu'il avait mangées déjà.Émile Zola (1840-1902)
Les bonbons s'imposaient : les petits bonbons ronds et aussi la réglisse en bois qu'il faisait si bon sucer et mâcher en classe, derrière le paravent des pupitres ouverts.Louis Pergaud (1882-1915)
Lorsqu'il déjeunait, il le mettait sur ses genoux, trempait un doigt dans la sauce, le lui faisait sucer, et lui en barbouillait le visage.Louis Constant Wairy (1778-1845)
C'est dans les écoles nationales que l'enfant doit sucer le lait républicain.Georges Jacques Danton (1759-1794)
Je vis une grande femme aveugle dont les yeux paraissaient avoir été crevés depuis peu ; elle allaitait un enfant qui s'efforçait de sucer une mamelle épuisée.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Je retrouvai insensiblement auprès d'eux la piété naturelle que ma mère m'avait fait sucer avec son lait.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il faut bien qu'il se mette à sucer, comme un parasite, la sève de ces grands arbres qui étouffent les plantes basses sous leur ombre.George Sand (1804-1876)
Ces biens quasi-héréditaires dans les grandes familles, elle voulait au moins les grever, les sucer.Jules Michelet (1798-1874)
Il le trouve au lit, et malade ; voilà un excellent fruit à sucer et à pressurer.Hippolyte Taine (1828-1893)
Doucement, elle la coucha dans son lit encore chaud, elle la rendormit en lui donnant à sucer un doigt.Émile Zola (1840-1902)
Lorsqu'il déjeunait, il le mettait sur ses genoux, trempait un doigt dans la sauce, le lui faisait sucer et lui en barbouillait le visage.Anatole France (1844-1924)
A ces dames, à ces demoiselles il coûte peu de cueillir du pavot, de le sucer, pour s'endormir du dernier sommeil.Élie Reclus (1827-1904)
Il met sa main dans le seau de fer blanc et me présente son doigt à sucer.Ernest Michel (1837-1896)
C'était un dernier moyen, une invention par laquelle, s'il restait encore quelque substance, quelque peu à sucer dans la moelle du peuple, on y pouvait atteindre.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SUCER » v. act.

Tirer le suc de quelque chose avec la bouche. On suce ses doigts, quand on les a trempés dans quelque friand ragoust. Les enfans sucent le bout de leur Nourrice pour tetter. Quand on s'est piqué au doigt, il faut sucer le sang, de peur qu'il n'y vienne un mal d'adventure. Les sangsuës sucent le sang de la partie où on les applique.
 
SUCER, se dit figurément en choses morales. Nous sommes fort preoccupés des opinions que nous avons sucées avec le lait. Ce bon homme a des nepveux importuns qui le sucent, qui le mangent jusqu'aux os, qui luy tirent son bien petit à petit.
 
SUCÉ, ÉE. part.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la montagne Les mots croisés de la montagne

Partez à l'assaut de notre grille montagnarde ! Niveau standard.

22/02/2020