léthargie

 

définitions

léthargie ​​​ nom féminin

Sommeil profond et prolongé dans lequel les fonctions de la vie semblent suspendues. ➙ catalepsie, torpeur. Tomber en léthargie.
Engourdissement complet. ➙ apathie, torpeur.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Comment expliquer en effet le prodige de plusieurs millions d'hommes opprimés par un seul, si ce n'est par la profonde ignorance et par la stupide léthargie où ils sont plongés ?Maximilien de Robespierre (1758-1794)
D’autre part, une fois que les grandes sociétés ont obtenu un monopole, elles ont toutefois tendance à être en proie à la léthargie et à la stagnation.Europarl
L'athéisme, s'il était possible, ne serait-il pas la plus épouvantable des maladies morales et comme une léthargie de l'âme ?Éliphas Lévi (1810-1875)
Espérons cependant qu’elle ne soit pas entrée en léthargie, car elle doit être entendue pour que les citoyens puissent entrer en discussion avec elle.Europarl
Nous débattons donc d’un béhémoth économique, historique, culturel et commercial qui semble sortir aujourd’hui d’une longue léthargie.Europarl
Aux premiers mots de son ami, le comte sortit de l'espèce de léthargie où il était tombé.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Non, même avant ces maux, un pesant prosaïsme, une léthargie de plomb, avaient envahi le siècle, disons mieux, un néant !Jules Michelet (1798-1874)
La léthargie bureaucratique et les retards législatifs ne peuvent et ne doivent pas détruire les rêves et les espoirs d'un enfant d'avoir une famille et un avenir heureux.Europarl
Je me sentais emporté avec stupeur, comme un homme tombé en léthargie qui ne peut ni remuer ni crier et qui entend qu'on l'enterre.Victor Hugo (1802-1885)
Nous sommes pour la protection de la liberté et la réussite économique, plutôt que pour l’oppression et la léthargie.Europarl
Ici, d'une longue léthargie on passe à une sorte d'épouvante ; cette alarme n'a cependant produit aucun expédient : chacun alors est venu me parler et me demander mon avis.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Car, plus le temps s'écoulait, plus je me sentais revivre, sortir de la léthargie qui paralysait mes membres et enchaînait ma langue avec les battements de mon cœur.Roger Dombre (1859-1914)
Un sommeil profond, ou plutôt une léthargie s'empare de ses sens, et enchaîne toutes ses facultés.Sylvain Maréchal (1750-1803)
Entre deux accès de léthargie il les aperçoit, dans sa propre chambre, aux bras l'un de l'autre, puis il constate qu'ayant dîné là, ils ont bu dans le même verre...Paul Mariéton (1862-1911)
Dans un pareil cas son valet de chambre le poussait légèrement ; alors il s'éveillait, achevait sa politesse, et retombait dans son sommeil ou plutôt dans sa léthargie.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Ils sont ici comme des plantes dans une cave, ils s'étiolent et sont tombés dans une vraie et lugubre léthargie.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Puis il se mit à m'interroger, puis il me donna lui-même quelques détails sur la course qui avait abouti à sa léthargie.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
D'abord le cerveau surtout semblait affecté ; car il y avait somnolence, puis vertige et enfin léthargie.Joseph Marmette (1844-1895)
Lorsqu'elle parle, elle tire de l'oubli les affections et les idées, elle éveille l'âme de sa léthargie, elle l'entraîne et la conduit dans tout le domaine de sa vie morale.Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
Nous sortîmes de notre léthargie, & en rougissant de ce que nous sentions, nous désirions d'en sentir encore davantage.Claude Godard d'Aucour (1716-1795)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LETHARGIE » subst. fem.

Les Medecins definissent la lethargie, une indisposition assoupissante, avec fievre lente, oubliance & lascheté. Elle procede d'une intemperie du cerveau froide & humide, causée de matiere flegmatique. La lethargie est differente du care, pour ce que celuy-cy est sans fievre, ou que du moins la fievre violente le precede ; au lieu que la lethargie est suivie d'une fievre lente. Celsus met la lethargie au nombre des maladies aiguës, & on en meurt d'ordinaire dans le septiéme jour. La lethargie succede d'ordinaire à la frenesie. Il y a des gens qu'on a crû morts, qui estoient seulement tombez en une grande lethargie.
 
LETHARGIE, se dit aussi au figuré, de la faineantise ou de l'assoupissement de l'esprit. Ce Prince voyant sa couronne esbranslée, sortit de la profonde lethargie où il avoit vescu jusqu'alors.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre C Relaxez-vous avec Robert : La lettre C

Calme, conscience et coquillettes vous attendent parmi les mots en C du Grand Robert.

17/02/2020