touffe

 

définitions

touffe ​​​ nom féminin

Assemblage naturel de plantes, de poils, de brins…, rapprochés par la base. ➙ bouquet. Une touffe d'herbe. Une touffe de poils, de cheveux. ➙ épi, mèche.
 

synonymes

touffe nom féminin

[d'arbres, de végétaux] bouquet, bosquet, buisson, trochée, trochet, bouillée (région., Québec)

[de poils, cheveux] épi, crinière, houppe, mèche, toupet, crêpe (vieux)

[familier] pubis

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les bras croisés derrière la nuque, elle respirait d'un souffle égal, toute rose dans la touffe cuivrée de ses cheveux.Victor Margueritte (1866-1942)
Pas un arbre des trois cours qui n'eût des champignons à sa base, ou dans ses rameaux une touffe de gui.Gustave Flaubert (1821-1880)
Une flèche dans un corps aussi tendre serait comme la flamme dans une touffe de coton.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Leur préoccupation et une touffe de saules les avaient empêchés de distinguer deux jeunes étudiants étendus sur l'herbe près de là.Philippe Aubert de Gaspé (1814-1841)
Veldine lui causa encore une lâche déception en se mettant en arrêt, et enfin il sentit quelque chose s'élancer d'une touffe de mousse épaisse ; ce n'était qu'une chétive alouette !Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Quelques secondes s'écoulèrent, puis j'entendis un bruit de pas précipités, et d'une touffe de mimosas, l'enfant, ayant coupé à travers les massifs, surgit très pâle.Jules Lermina (1839-1915)
Sa touffe de cheveux flamba sur son crâne ; ses mains rôtirent au contact du feu.Joseph Marmette (1844-1895)
Au bord de la falaise, le vieux palmier, avec sa touffe de feuilles jaunes, devient le torse d'une femme penchée sur l'abîme, et dont les grands cheveux se balancent.Gustave Flaubert (1821-1880)
Avec vigueur et non sans grâce, il nagea jusqu'à la touffe flottante, l'atteignit, cueillit la fleur désirée et revint au bord.Edmond Lepelletier (1846-1913), Victorien Sardou (1831-1908) et Émile Moreau (1852-1922)
Lorsqu'on est au fond du précipice, à quoi bon savoir comment on y a roulé, si on a trébuché contre une pierre ou glissé sur une touffe d'herbe.Émile Gaboriau (1832-1873)
Les compartiments de chaque écusson ou rosace sont en fleurs faisant touffe basse et drue.George Sand (1804-1876)
Cela était tout récent, les entailles étaient blanches dans le vieux mortier noir, une touffe d'ortie au pied du mur était poudrée de fin plâtre frais.Victor Hugo (1802-1885)
De là, pour le chef responsable, la nécessité d'examiner la moindre touffe d'arbres, et d'approfondir le moindre relief.Victor Hugo (1802-1885)
Son gibier retrouvé sur le point dénudé où je l'avais mis moi-même, l'hyménoptère dépose rapidement l'araignée sur une troisième touffe de gazon, et l'épreuve recommence.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Il accourt tout droit à la seconde touffe, où il cherche longtemps sa proie absente.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Je puis retourner là demain, je connais ma touffe d'herbe ; on n'y est pas mal, croyez-moi.Pierre Louÿs (1870-1925)
Alexandre le rejoignit, examina la direction de ses yeux, vit qu'ils étaient fixés sur une touffe d'herbe, et, sous cette touffe d'herbe, aperçut quelque chose de grisâtre.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un chapeau de feutre gris, posé sur l'oreille, laissait à découvert, du côté gauche, une grosse touffe de cheveux très frisés, d'un blond vif et brillant.Charles de Bernard (1804-1850)
Quand nous fûmes arrivés au lieu ou je devois les quitter, ayant fait arrêter le chariot pour leur dire adieu, elles descendirent sous une touffe d'arbres peu éloignés du chemin.Antoine Hamilton (1664-1720), Jacques Cazotte (1719-1792) et Henriette-Julie de Castelnau de Murat (1670-1716)
Sur sa tête, pour compléter son costume, elle n'avait qu'une rose au milieu d'une touffe de gaze d'argent et de petites plumes...Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TOUFFE » s. f.

Petit bosquet ou assemblage de quelques arbres feuillus & serrez qui font de l'ombre. En la Beauce il n'y a point de forests, mais seulement quelques touffes d'arbres dans les maisons des Seigneurs. Ce mot vient de tufa, herbe dont la fleur est touffuë, qui croist dans les marais, Menage : d'où on a fait aussi toupe & toupet. Du Cange le derive de tufa, qui étoit une espece d'estendart chez les Romains, composé de plusieurs plumes liées ensemble.
 
TOUFFE, se dit par extension ou ressemblance d'un amas d'herbes, de fleurs jointes ensemble, & même de cheveux, de rubans, &c. Cet homme est tantost chauve, il n'a plus que quelques touffes de cheveux au derriere de la teste. On fait maintenant des garnitures d'une grosse touffe de rubans. Les oeuillets de graine viennent par touffes. Une touffe de plumes, c'est à dire, un gros bouquet, comme celuy qu'on met sur les capelines.
Drôles d'expressions Monter le bourrichon Monter le bourrichon

Monter le bourrichon : monter la tête à quelqu'un.

Alain Rey 18/02/2020