briser

 

définitions

briser ​​​ verbe transitif

littéraire Casser, mettre en pièces. Briser une vitre. —  locution Briser les liens, les chaînes de qqn, le libérer d'une sujétion. Briser le cœur : affliger profondément. —  Briser qqn. ➙ abattre, anéantir. Être brisé de fatigue. ➙ moulu.
au figuré Rendre inefficace par une intervention violente. ➙ anéantir, détruire. Briser la carrière, la résistance de qqn. Briser une grève, la faire échouer.
Interrompre, rompre. Briser le silence. —  Briser un ménage.

se briser ​​​ verbe pronominal

Se casser.
(mer) Déferler.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je brise

tu brises

il brise / elle brise

nous brisons

vous brisez

ils brisent / elles brisent

imparfait

je brisais

tu brisais

il brisait / elle brisait

nous brisions

vous brisiez

ils brisaient / elles brisaient

passé simple

je brisai

tu brisas

il brisa / elle brisa

nous brisâmes

vous brisâtes

ils brisèrent / elles brisèrent

futur simple

je briserai

tu briseras

il brisera / elle brisera

nous briserons

vous briserez

ils briseront / elles briseront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Aucune de ces solutions ne peut briser la tendance cyclique de l'économie capitaliste à déboucher sur une crise, qui repose sur l'accumulation excessive de capitaux dans la production.Europarl
Elle se tut, et, après avoir fermé son sac, elle ferma la bouche, de l'air d'une personne résolue à se laisser briser plutôt que de ployer.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Le domestique, effaré, se précipita hors de la chambre, contre les portes de laquelle les bouteilles allèrent se briser.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Le calife resta tranquillement debout considérant les trois potences qui menaçaient de se briser sous leur charge.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Il est temps de briser l'opinion erronée affirmant que la promotion de la croissance et les projets de grande envergure sont les seuls éléments importants.Europarl
Si j'avais pu briser les ligatures au-dessus du coude, j'aurais saisi le pendule, et j'aurais essayé de l'arrêter.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons briser les nombreux stéréotypes basés sur le genre et atteindre enfin à l'objectif ultime d'une véritable égalité entre les femmes et les hommes.Europarl
C'est exactement le message que les exploiteurs attendent pour importer de la main-d'œuvre bon marché et l'utiliser pour « briser » les marchés nationaux et réduire les salaires.Europarl
Il faut donc faire preuve d’ingéniosité pour briser cette vieille histoire de l’œuf et de la poule.Europarl
Si mon cœur avait pu se briser, il l'aurait été il y a quelques années, et par des événemens plus affligeans que ceux-ci.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Et celui qui doit être créateur dans le bien et dans le mal : en vérité, celui-là commencera par détruire et par briser les valeurs.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Deuxièmement, il faut briser cette idée selon laquelle le partenariat signifie essentiellement le libre marché.Europarl
Et nous sommes déterminés à briser le cercle vicieux de la pauvreté qui se transmet de génération en génération, de parents à enfants.Europarl
Le roseau, pendant la tempête, peut se plier, frissonner, et se relever ensuite ; le chêne élevé doit se briser.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Obligée de cacher toutes ses impressions, tous les sentimens violens qui assaillaient à-la-fois son cœur, il lui semblait quelquefois qu'il allait se briser.Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Là, loin de tout bruit, loin de tout regard, je me laissai aller aux violents transports de ma joie, extravagances d'un fou qui vient de briser ses chaînes.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Pour augmenter le trouble et briser la résistance des habitants, on avait tout d'abord mis le feu en plusieurs endroits.Friedrich von Schiller (1759-1805), traduction Adolphe Regnier (1804-1884)
Le fait de considérer les embryons comme un matériau exploitable risque de briser les barrières de l’éthique.Europarl
Il est temps de briser la spirale et d’opter pour une résistance pacifique et digne.Europarl
Cette exigence fait partie d'un effort concerté visant à briser le lien entre les ressources halieutiques et les flottes qui les pêchent traditionnellement.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BRISER » v. act. & quelquefois neut.

Rompre avec violence. Il n'y a rien de si fort que le canon ne brise. la meule de moulin brise le grain pour le moudre. un homme qui tombe du haut d'une tour se brise les os. les choses fragiles se brisent aisément. Il sortit des mains de ces assassins tout brisé, tout meurtri de coups. Menage derive ce mot de brix, mot Celtique qui signifioit rupture ou breche ; ou du Latin brisare, qu'on a dit pour presser & espreindre ; ou de brisa, qui signifie une grappe de raisin foulée.
 
BRISER, hyperboliquement signifie simplement, Meurtrir, lasser. Il est tout brisé d'avoir couru la poste, d'avoir joüé à la boule, d'avoir esté trop long-temps au lit.
 
BRISER, se dit aussi des navires qui font naufrage. Ces vaisseaux se sont venus briser sur nos costes. On dit aussi que la mer brise, lors que les flots viennent se rompre avec impetuosité sur des costes, sur des rochers, ou sur des bancs de sable.
 
BRISER, se dit aussi des portes, des volets qui sont coupez, & qui se replient pour tenir moins de place, & être moins incommodes : ce qu'on dit aussi des meubles pour les transporter plus facilement. Une selle brisée, ou siege pliant. une table brisée. un bois de lit brisé. On dit aussi, une équerre brisée, une regle brisée, qu'on plie par le moyen d'une charniere. une aune brisée. On le dit aussi d'un canon de fusil coupé en deux, & qu'on assemble par le moyen d'une vis dans l'occasion. On l'appelle autrement couplet. Il est deffendu de porter des armes à feu brisées par la crosse, ou par le canon, à cause de la chasse.
 
BRISER, en termes de Chasse, signifie, Rompre du bois pour marquer le lieu qu'on veut retrouver.
 
BRISER, se dit figurément en choses morales. Cet homme a brisé ses fers, pour dire, non seulement qu'il est sorti de prison & d'esclavage, mais aussi qu'il s'est delivré de la tyrannie d'un Prince, d'un amour, d'une passion violente. Heureux celuy qui brise les liens & les attaches qui l'engagent dans le monde, pour se donner tout à Dieu.
 
BRISER, se dit aussi absolument, quand on veut interrompre ou faire taire quelqu'un qui dit des choses desagreables, ou qui peuvent faire naistre quelque querelle. Brisons là, Monsieur, s'il vous plaist.
 
BRISER, en termes de Blason, signifie, Charger un Escu de brisures, comme lambel, bordure, &c. qui distinguent les puisnez & les cadets de leur aisné, auquel appartiennent les Armes pleines.
 
On dit proverbialement, Tant va la cruche à l'eau, qu'enfin elle se brise, pour dire, qu'enfin on perit dans les dangers où on s'expose trop legerement : ce qui se dit aussi des débauches qui usent les corps des hommes.
 
BRISÉ, ÉE. part. & adj.
Le dessous des mots Lexicovid Lexicovid

Tous les grands événements historiques contribuent à créer ou à diffuser un vocabulaire spécifique.

Marie-Hélène Drivaud 27/09/2020