transfuge

 

définitions

transfuge ​​​ nom et adjectif

nom masculin Militaire Déserteur qui passe à l'ennemi. ➙ traître.
nom Personne qui abandonne son parti pour rallier le parti adverse ; personne qui trahit une cause. ➙ dissident. —  adjectif ➙ dissident.
 

synonymes

transfuge nom

traître, déserteur, espion, parjure, félon (littéraire), judas (littéraire), renégat (littéraire)

dissident, rebelle, révolté

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Outre que ce transfuge de la noblesse n'inspirait nulle confiance, une légende déshonorante s'attachait à son nom.Alphonse Aulard (1849-1928)
Quand vous voudriez être transfuge, l'autre camp ne vous croirait pas.Jules Lemaître (1853-1914)
Ceux-ci le regardaient comme un transfuge, à la défection duquel ils se croyaient le droit d'attribuer les plus bas motifs.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Mais celui-ci ne se crut tenu d'aucun ménagement pour châtier un transfuge rebelle.Émile Vincens (1764-1850)
Il faisait cette demande, parce qu'un eunuque transfuge qu'il avait caché chez lui, l'avait instruit de la quantité d'or et d'argent chargée sur le bûcher.Volney (1757-1820)
Reviens donc, enfant transfuge, reviens à la nature !Émile Faguet (1847-1916)
Serait-il considéré par les siens comme un transfuge, et sa présence serait-elle cause que nous sommes moins bien reçus ?Ernest Michel (1837-1896)
Heureusement pour ce dernier, un transfuge sabérite l'en instruit, et lui promet en même temps de le délivrer de ses ennemis par un moyen très-singulier.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
La nouvelle habitation de ce peuple transfuge ne lui offrait que du sel à recueillir.Pierre Daru (1767-1829)
Un clerc qui veut être notaire ne s'expose pas à être arrêté comme transfuge...Honoré de Balzac (1799-1850)
Vous, élevé dans nos écoles, vous en seriez transfuge !Jean-François Marmontel (1723-1799)
Mais la ville résiste à ses avances, mais la civilisation refuse de gracier le transfuge qui a passé dans le camp de la barbarie.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Transfuge de la bourgeoisie qui pensait trouver la pâtée, comme d'autres, dans l'auge socialiste, et s'est aperçu, comme d'autres, qu'elle est souvent vide.Georges Darien (1862-1921)
Il avait encore un habit de volontaire ; on le prit pour un transfuge qui venait donner un mauvais exemple à nos gens : il fut condamné.Marie-Louise-Victoire de Donnissan La Rochejaquelein (1772-1857)
Le sultan essaya des mines, mais le secret en fut livré par un transfuge.Jules Michelet (1798-1874)
Tout le monde sourit ; le général transfuge parut outré de colère.Stendhal (1783-1842)
J'aurais l'air d'un transfuge ; je serais méprisé dans le camp où j'ai été élevé ; je serais repoussé avec méfiance de celui où je viendrais me présenter.George Sand (1804-1876)
Je l'ai trompée, ou plutôt je me suis trompé moi-même en lui faisant croire que j'étais un transfuge de ce monde-là, et que je me sentais capable d'y retourner.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TRANSFUGE » s. m.

Celuy qui quitte un party pour se retirer chez les ennemis. Les plus grands malheurs qui arrivent à la guerre sont causés par des transfuges.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019