transpirer

 

définitions

transpirer ​​​ verbe intransitif

Sécréter de la sueur par les pores de la peau. ➙ suer. Elle transpirait à grosses gouttes.
littéraire (d'une information tenue cachée) Finir par être connu. La nouvelle a transpiré.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je transpire

tu transpires

il transpire / elle transpire

nous transpirons

vous transpirez

ils transpirent / elles transpirent

imparfait

je transpirais

tu transpirais

il transpirait / elle transpirait

nous transpirions

vous transpiriez

ils transpiraient / elles transpiraient

passé simple

je transpirai

tu transpiras

il transpira / elle transpira

nous transpirâmes

vous transpirâtes

ils transpirèrent / elles transpirèrent

futur simple

je transpirerai

tu transpireras

il transpirera / elle transpirera

nous transpirerons

vous transpirerez

ils transpireront / elles transpireront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En outre, lorsque de part ou d'autre on envoyait quelque dépêche confidentielle, le contenu ne manquait jamais d'en transpirer toujours au dehors.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Goethe ne la laissa transpirer que page à page de son portefeuille poétique.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Pierre ne s'inquiétait guère en général du froid, et moins encore quand il avait ses habits de grande cérémonie qui l'étreignaient au point de le faire transpirer.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
En effet, les manœuvres des conjurés n'avaient pas été sans transpirer au dehors.Ernest Hamel (1826-1898)
Il serait au service de la châtelaine, dans son jardin, que rien n'en pourrait transpirer.Eugène Demolder (1862-1919)
Le roi reçut le mémoire et n'en laissa pas transpirer le contenu ; c'était servir l'auteur mieux qu'il ne voulait l'être.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Cosette n'avait rien laissé transpirer de tout ce qu'elle avait entendu et vu depuis deux jours.Victor Hugo (1802-1885)
Mon nom commençait à transpirer dans le monde ; elle avait désiré me connaître ; elle m'avait honoré de la plus gracieuse et de la plus intime familiarité.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
J'avance donc la thèse suivante : la transparence ne vaut rien si elle ne fait pas transpirer les personnes concernées.Europarl
Il ne faut pas que les données recueillies dans l'« ancien système » puissent transpirer et tomber entre des mains non autorisées.Europarl
Les premiers vers qu'il laissa transpirer furent, selon moi, les plus parfaits de ses vers.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TRANSPIRER » v. n.

Vuider les mauvaises humeurs, ou donner passage à l'air par les pores. Quand la nature est forte, elle se purge en transpirant ou par les sueurs. Le mauvais air n'infecte les corps qu'à cause qu'ils transpirent.
Déjouez les pièges ! « On est raisonnable » ou « raisonnables » ? « On est raisonnable » ou « raisonnables » ?

Vous hésitez souvent sur l'accord de l'adjectif qualificatif avec on ? Suivez le guide !

17/07/2020