eau

 

définitions

eau ​​​ nom féminin

Liquide naturel, inodore, incolore et transparent quand il est pur. ➙ aqua-, hydr(o)-. L'eau est formée d'hydrogène et d'oxygène
(H2O).
Eau lourde (composée d'hydrogène lourd). Eau de pluie. Eau de source. Eau douce ; eau de mer. L'eau gèle à 0 °C (➙ glace), s'évapore à 100 °C (➙ vapeur).
Ce liquide, utilisé par l'être humain. Robinet d'eau froide, d'eau chaude. Laver qqch. à grande eau, en faisant couler l'eau. Boire de l'eau. Eau minérale gazeuse, non gazeuse (plate). —  locution, au figuré Mettre de l'eau dans son vin : modérer ses prétentions. —  au pluriel Eaux usées. Eaux polluées.
Prendre l'eau : (vêtement) être perméable. Faire eau : (bateau) laisser entrer l'eau par une brèche.
au pluriel Les eaux : les eaux minérales d'une station thermale. Aller aux eaux, prendre les eaux, faire une cure thermale. Une ville d'eaux.
Étendue ou masse plus ou moins considérable de ce liquide. La surface, le fond de l'eau. Aller sur l'eau. ➙ naviguer. Mettre un navire à l'eau, le lancer. Tomber à l'eau ; au figuré échouer, être oublié. —  locution, figuré et familier Être sous l'eau, avoir la tête sous l'eau : être débordé ; ne pas s'en sortir financièrement.
au pluriel Basses eaux, niveau le plus bas d'un fleuve. Le partage des eaux. Les grandes eaux, jets d'eau et cascades d'un parc. —  Eaux territoriales, zone de mer s'étendant des côtes d'un pays jusqu'à sa frontière maritime.
Solution aqueuse. Eau oxygénée.
Préparation alcoolisée parfumée avec des essences de fleurs, etc. ➙ lotion, parfum. Eau de Cologne. Eau de toilette. Eau de rose*.
Les Eaux et Forêts.
dans des locutions Sécrétion liquide incolore du corps humain. Être (tout) en eau, en sueur. Avoir l'eau à la bouche, saliver devant un mets appétissant ; au figuré être attiré, tenté par qqch. de désirable.
au pluriel Liquide amniotique. Perdre les eaux.
Transparence, pureté (des pierres précieuses). Un diamant de la plus belle eau. —  au figuré De la plus belle eau : remarquable (dans son genre).
 

synonymes

eau nom féminin

flots (littéraire), onde (littéraire), flotte (familier), baille (argot Marine)

pluie, flotte (familier)

flotte (familier), château-la-Pompe (familier, plaisant)

[d'un diamant] brillant, pureté, transparence

sous les eaux

inondé, submergé

ville d'eaux

station thermale, bains, thermes

être en eau

être en sueur, suer, transpirer, être to trempe (région., Québec, Suisse, Afrique du Nord), être en nage (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Faut-il alors privatiser, marchandiser les biens publics mondiaux comme la santé, l'alphabétisation, le savoir, l'eau ?Europarl
Les agriculteurs pourront obtenir des indemnisations pour couvrir les pertes de revenus qui seraient imputables aux obligations imposées dans les zones de protection, notamment les zones de captage d'eau potable.Europarl
La réponse ne consiste pas à confisquer les bouteilles d'eau, les gels douches ou le liquide pour lentilles de contact.Europarl
Cette directive sur les eaux souterraines est une directive dérivée de la directive-cadre sur l’eau de 2000, qui régit déjà de nombreuses questions pertinentes.Europarl
Il convient aussi de développer pour les ménages une technologie axée sur la personne visant à résoudre les problèmes d'eau et d'assainissement.Europarl
Aucune tentative ne doit être menée en vue de déréglementer les services publics, en particulier l’approvisionnement en eau.Europarl
Nous voyons les effets de ces substances déversées quotidiennement dans l'environnement à travers nos systèmes d'approvisionnement en eau, nos fleuves et même en aval dans la mer.Europarl
La nourriture n'est toujours pas suffisante, il n'y a toujours pas d'accès à l'eau potable, à l'assainissement ou aux écoles.Europarl
Cela ne sera peut-être pas le secteur de la santé, mais par exemple l'éducation, ou l'eau, ou l'assainissement.Europarl
J'estime que seule une interdiction totale des technologies à base de cyanure dans l'industrie minière peut protéger nos ressources en eau et nos écosystèmes contre la pollution au cyanure.Europarl
C'est par exemple le cas des mesures techniques visant à améliorer le mauvais état des conduites, des projets de reforestation ou de dessalement de l'eau de mer.Europarl
Un moteur pourra être vieux, polluer ou déverser de l'huile dans l'eau, mais du moment qu'il existait au moment où les limites ont été introduites, il sera parfaitement légal.Europarl
Selon la directive-cadre, l'on ne peut réaliser aucun détournement d'eau sans évaluer au préalable, de manière rigoureuse, sa nécessité et sans avoir épuisé toutes les solutions possibles.Europarl
Des berges et des réservoirs devraient également être construits à proximité des masses d'eau, et les voies d'eau devraient être draguées pour un drainage plus efficace en période de crues.Europarl
On ne peut admettre que l'eau devienne une composante d'une stratégie en faveur du marché intérieur, un moyen de promouvoir l'industrie européenne.Europarl
Sur le plan logistique, il est impossible de leur faire parvenir des vivres, de l’eau et du chauffage, etc.Europarl
L'intégration régionale doit être axée sur des problématiques telles que l'eau, la désertification, la sécurité alimentaire et non pas simplement sur les divisions et les conflits ethniques.Europarl
Il se compose d'eau, d'alcool, de sucre liquide ainsi que de substances aromatisantes et colorantes, puis est chargé en anhydride carbonique.Europarl
En ce qui concerne la pollution atmosphérique et la pollution de l'eau, mais dans de nombreux autres domaines également, cela n'est tout simplement pas possible.Europarl
En outre, il faut résoudre le problème des espèces exotiques et de l'eau de ballast.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EAU » s. f.

C'est le troisiéme des quatre anciens Elements, qui est froid & humide par sa nature. Ce nom se donne à tous les corps clairs & liquides qui coulent sur la terre : comme, Eau de mer, de riviere, de fonteine, d'estangs, de sources, de cisternes, de puits. Cela est clair comme eau de roche. Thalés soustenoit que l'eau étoit le principe de tous les corps : & cette opinion a été renouvellée en nos jours par Robert Flud, qui en a fait un Systeme compris en plusieurs Volumes. Ce mot est derivé du Latin aqua, d'où on a fait premierement aigue, témoin Aiguesmortes, Aigueperse, Aiguebelette ; ensuite on a dit ayve & ayau, qu'on dit encore en quelques lieux, dont enfin on a fait eau. Borel dit que ce mot vient du vieux Gaulois auen ou auon, qui signifioit autrefois riviere, d'où sont venus les noms des villes Gandavum, Genabum & autres. Du Cange dit qu'on a appellé une Isle Eia, mot tiré du Saxon eaze, d'où nous avons fait eaue, & depuis eau.
 
On dit en general, Aller par eau, pour dire, Naviger, voyager sur la mer, sur les lacs & sur les rivieres. Passer l'eau, ou delà l'eau, c'est à dire, de l'autre costé de la riviere. Les eaux sont debordées, sont cruës.
 
On dit qu'une chose ne sent que l'eau, quand elle n'a ni sel, ni saveur. Jeusner au pain & à l'eau. On a observé que l'eau d'une fonteine est d'un autre poids à sa source, qu'à quelque distance de là ; & qu'aprés son degel elle est d'un autre poids qu'elle n'étoit auparavant. Une pinte d'eau du Gange est plus legere d'une once que quelque autre eau que ce soit : le Mogol n'en boit point d'autre, en quelque lieu qu'il se trouve.
 
EAU, en particulier, se dit de la pluye. Ce nuage espais nous menace d'eau. Il tombe de l'eau. Une ondée d'eau.
 
L'Escriture distingue les eaux qui sont au dessus du Firmament, & celles qui sont au dessous. Icy le Firmament est pris pour l'air. L'Esprit de Dieu étoit porté sur les eaux.
 
EAU, en termes de Theologie, se dit premierement de celles avec laquelle on baptise. Le pecheur est regeneré par les eaux du Baptême, par les eaux de la grace.
 
EAU BENITE, est une eau qui se fait dans l'Eglise avec certaines prieres, exorcismes & ceremonies. On la prend à l'entrée & au sortir de l'Eglise. L'eau benite de Pasques est celle qu'on preparoit autrefois seulement pour baptiser les enfants. Celle de la Pentecoste, & celle qu'on fait tous les Dimanches, sert pour la devotion, pour effacer les pechez veniels, chasser les Demons, preserver du tonnerre, &c.
 
On appelle aussi eau benite, cette ceremonie & ces prieres qui se font les Dimanches avant la grande Messe pour benir l'eau : comme, Voilà l'eau benite qui sonne.
 
Dans le Livre des Nombres il est fait mention d'une eau qui servoit à esprouver si une femme étoit adultere. Chez nos Anciens on faisoit la preuve des crimes par l'immersion du corps ou du bras dans de l'eau chaude, ou dans de l'eau froide, avec plusieurs ceremonies ecclesiastiques : ce qui a encore lieu chez plusieurs nations. Si le corps surnageoit, les accusez étoient declarez coupables, à l'égard de l'eau froide. Mais pour l'examen de l'eau chaude, il falloit plonger le bras nud dans de l'eau bouillante ; aprés on enveloppoit leur main, on mettoit un scellé sur l'enveloppe, & au bout de trois jours on la venoit visiter, & si elle se trouvoit sans bruslure, ils étoient declarez innocents. Les Nobles se purgeoient par le fer chaud ; & ceux qui n'étoient pas de libre condition, par l'eau froide. Le Pere Mabillon dit que ce fut le Pape Eugene II. qui inventa cette ceremonie, pour retrancher la coustume de faire serment en mettant la main sur les reliques des Saints, dont on abusoit ; & qu'elle fut deffenduë par Innocent III. au Concile de Latran. Voyez Preuve.
 
En devotion il y a Eau de S. Clair, qui guerit du mal des yeux ; Eau de Sainte Geneviefve, qui guerit de la fievre.
 
Chez les Payens on appelloit eau lustrale, une eau qu'ils preparoient avec plusieurs ceremonies à leur mode.
 
EAU, en termes de Physique, se dit aussi des humiditez qui sortent des corps, comme de l'urine & de la sueur. Il est allé faire de l'eau, lascher de l'eau, un filet d'eau ; il ne peut retenir son eau. Cette course, cet accés de fievre l'a mis tout en eau. On le dit aussi de l'eau qui est enfermée dans quelque bube ou vessie, ou entre cuir & chair, qui forme l'hydropisie. Il a vuidé quantité d'eaux. Il luy est tombé des eaux sur les jambes : ce qui se dit plus ordinairement des chevaux, quand il leur tombe de mauvaises humeurs sur le boulet & le paturon. On dit, Fondre en eau, pour dire, Pleurer abondamment.
 
En termes de Marine on dit, Faire de l'eau, pour dire, Faire aiguade, faire ses provisions d'eau douce au milieu d'un voyage de long cours. Ce navire fait eau, c'est à dire, que l'eau entre dans le navire par quelque ouverture, ou voye d'eau. Ce vaisseau tire tant d'eau, pour dire, enfonce dans l'eau de tant de pieds. Il faut attendre le vif de l'eau, ou la haute eau, pour dire, la pleine marée. On dit au contraire, basse eau, ou eau morte, dans le reflus, lors que la marée est basse, & que la mer refoule. Les eaux vives regnent trois jours devant, & trois jours aprés la nouvelle ou la pleine Lune. Les eaux mortes viennent aprés les six jours qu'ont occupé les eaux vives. Ce vaisseau alloit à fleur d'eau, c'est à dire, n'avoit gueres de bord hors de l'eau. Ce navire estoit percé à l'eau, c'est à dire, dans les oeuvres vives, ou qui plongent dans l'eau. On dit aussi, qu'un navire est sur l'eau d'un autre, pour dire, qu'il suit son cours, son sillage. On dit aussi, Mettre un navire à l'eau, le pousser à l'eau, quand du chantier où il estoit pour le bastir, ou le radouber, on le pousse dans la mer. Des courants d'eau, ce sont des mouvements d'eau impetueux qui se trouvent le long des costes ou destroits, & qui naissent de leurs sinuositez. Le courant de l'eau, ou le fil de l'eau, se dit seulement de l'endroit des rivieres où l'eau est la plus forte. On appelle aussi chef d'eau, la haute marée ; & dans la bonasse on dit que l'eau est platte & courtoise.
 
On dit en termes d'Hydrauliques, Conduire les eaux, pour dire, les enfermer dans des tuyaux ou canaux, élever les eaux par des machines, comme par les pompes, qui l'élevent par aspiration jusqu'à 32. pieds ; ou par compression, en pressant l'eau pour l'élever si haut qu'on veut, parce que l'eau ne se condense jamais. Faire un jet d'eau, c'est, Eslever l'eau, & la faire jaillir en l'air. Un bouillon d'eau, est celuy qui ne s'éleve gueres au dessus du tuyau. Une cheute d'eau ou cascade. Une nappe d'eau, se dit quand l'eau s'étend comme une nappe sur une pierre d'où elle tombe. Un soleil d'eau, quand les jets se distribuent en rayons. Une gerbe d'eau, quand il y a grand nombre de tuyaux prés l'un de l'autre qui jettent de l'eau ensemble. Un berceau d'eau, quand il y a des jets d'eau à droit & à gauche qui se courbent en arc par dessus la teste. Un rond d'eau. Un reservoir d'eau, ou un regard. Un pouce d'eau. Bernard Palissi, Jacques Besson, Serlio, & le Theatre d'Agriculture, ont escrit de l'art de conduire les eaux, de trouver des sources & des fonteines.
 
En Medecine on appelle eaux cordiales, certains remedes qui confortent le coeur : eaux minerales, celles qui servent de remede, & qui ont contracté quelque vertu en passant à travers des mineraux, comme alun, vitriol, soulfre. Les eaux de Bourbon, de Forges, de Spa, de Pougues. Et on dit absolument, Il est allé aux eaux, On luy a ordonné les eaux. Eau panée, eau battuë, est celle où on a mis tremper du pain, ou qu'on a battuë, pour luy oster sa crudité. Eau ferrée, celle où on a esteint une bille d'acier rougie au feu. On dit aussi, Saigner le pied en l'eau.
 
Le Apothicaires font aussi des eaux cephaliques, ophthalmiques, thoraciques, stomachiques, hepatiques, spleniques, nephretiques, hysteriques, arthritiques, & autres contre plusieurs maladies, que l'on peut voir dans la Framboisiere & les Dispensaires.
 
En termes de Chymie on appelle aussi eaux, les sucs qui se tirent par la distillation, ou avec la force du feu : comme eau de senteur, de rose, de fleur d'orenge, de naphte ; eau d'Ange, eau de plantin.
 
EAU FORTE, ou eau ardente ou caustique, c'est de l'eau qui se fait par la distillation du vitriol seul, ou avec alun & salpestre, qui est la base ordinaire des eaux fortes, ou avec d'autres sels meslez ensemble. Elle sert à graver, & dissout tous les metaux, à la reserve de l'or. En Chymie on l'appelle en Latin aqua stygia. On tient que l'invention des eaux fortes n'est que de l'année 1300. ou environ, comme il est témoigné dans le II. Tome de la Bibliotheque des Philosophes ; quoy que quelques-uns croyent qu'elle ait été connuë du temps de Moise.
 
EAU PHILOSOPHIQUE OU DES DEUX CHAMPIONS, est celle qui se fait avec du salpestre & du sel armoniac.
 
EAU SECONDE, est l'eau forte qui a desjà servi à la dissolution de quelques metaux, qui par ce moyen a perdu une partie de sa force.
 
EAU REGALE ou DE DEPART, c'est de l'eau forte dans laquelle on a adjousté en la faisant du sel commun, du sel gemme ou du sel armoniac, laquelle en ce cas dissout l'or sans toucher aux autres metaux. Toutes ces eaux s'appellent aussi menstruës ou dissolvantes.
 
EAU DE LA REINE DE HONGRIE, est une distillation qui se fait au bain de sable des fleurs de rosmarin mondées de leurs calices sans aucune partie de l'herbe, dans de l'esprit de vin bien rectifié. On l'appelle ainsi, à cause du merveilleux effet qu'en ressentit une Reine de Hongrie à l'âge de 72. ans.
 
EAU IMPERIALE, c'est de l'eau distillée de noix muscade, écorce de citron, cloux de girofle, feuilles de laurier, d'hyssope, de thim, de marjolaine, de sauge, de rosmarin, de lavande, de fleurs d'orenge, &c.
 
EAU STIPTIQUE, est celle qui est faite avec une dissolution de vitriol, ou du colcotar, qui reste dans la cornuë aprés qu'on en a tiré l'esprit, qu'on mesle avec de l'alun bruslé & du sucre candi. On prend 30. grains de chacune de ces trois drogues, qu'on mesle avec demi-once d'urine de jeune homme, & autant d'eau rose, & deux onces d'eau de plantin, & on l'applique exterieurement.
 
EAU DE VIE, c'est du vin qu'on fait distiller dans un matras au bain Marie, ou à petit feu de flamme, & qu'on reduit environ à la sixiéme partie : le reste est un flegme insipide. On fait passer le col du matras en serpentant dans un tonneau d'eau froide pour la refroidir plûtost. Quand cette eau de vie est distillée encore une fois, & reduite à la septiéme partie, on a de l'esprit de vin ; lequel étant derechef distillé, donne de l'esprit de vin rectifié.
 
EAU GOMMÉE, est celle qui se fait en y laissant tremper de la gomme Arabique enfermée dans un morceau de linge. Les femmes en font aussi pour gommer leurs cheveux, en y laissant tremper des pepins de coin.
 
EAU DE BLANC D'OEUF, c'est de l'eau qui se fait en foüettant bien le blanc d'oeuf, ou bien en le faisant abbreuver par une esponge plusieurs fois, & l'espreignant aussi-tost, puis la faisant couler par le papier gris. C'est une eau jaunastre qui est la plus fine de toutes les colles.
 
Les Limonadiers font aussi des eaux pour chatouiller le goust, des eaux de cerise, de verjus, de groseille, de frangipane, qui sont des eaux sucrées & parfumées où on a mis des groseilles, des cerises, des parfums.
 
EAU, se dit aussi du suc de quelque fruit que ce soit. Cette poire est de bonne eau.
 
En termes de Joüailliers, on appelle eau, l'éclat des perles & des diamants qu'on suppose être faits d'eau. Cette perle est de belle eau. L'eau de ce diamant est trouble.
 
Donner l'eau à un drap, c'est le lustrer, le calendrer. On dit aussi des cuirs, quand ils sont à la tannerie, qu'on leur donne plusieurs eaux pour les preparer. En Astronomie, on appelle un Signe celeste, le Verseur d'eau, qui est l'onziéme à compter d'Aries.
 
EAUX, se dit au plurier en ces phrases. Le grand Maître des Eaux & Forests prend la qualité d'Enquesteur & Reformateur General des Eaux & Forests. Les Maistrises particulieres des Eaux & Forests, la Reformation Generale des Eaux & Forests, ce sont des Officiers ou des Jurisdictions qui jugent des causes concernant les eaux & les forests. Intendant des Eaux, celuy qui a soin de faire aller les eaux des Maisons Royales.
 
EAU, se dit proverbialement en ces phrases. Un Medecin d'eau douce, c'est à dire, un malhabile Medecin qui n'a pour remede que de l'eau douce. On dit qu'un homme a mis de l'eau dans son vin, pour dire, qu'il est revenu de son emportement. Ses desseins vont avau l'eau, pour dire, ne reüssissent pas. L'eau luy en vient à la bouche, pour dire, Cela luy donne l'envie d'en taster. Ce proverbe répond au Latin salivam movere, qui signifie faire venir de l'appetit. On dit d'un homme qui fait beaucoup de compliments, ou de promesses sur lesquelles il ne faut pas faire grand fondement, que c'est de l'eau benite de Cour, parce qu'on n'est point chiche de belles promesses à la Cour, non plus que d'eau benite à l'Eglise. On dit d'un homme dont le merite n'est point connu, qu'il faut qu'il fasse voir de son eau, pour dire, qu'il fasse voir ce qu'il sçait faire. On appelle des gens de delà l'eau, des gens grossiers & mal instruits des nouvelles & des affaires du temps. Les eaux sont basses, pour dire, qu'on n'a point de fonds, point d'argent en bourse. Suer sang & eau, pour dire, Faire un effort, ou un travail extraordinaire pour parvenir à quelque chose. On appelle un beuveur d'eau, un homme froid & incapable de grandes affaires. On dit, Faire venir l'eau au moulin, pour dire, Faire venir du profit, de l'argent à la maison. Nager en grande eau, pour dire, Estre en fortune, dans les grands emplois. Il est heureux comme le poisson dans l'eau, pour dire, Il est en son élement, où il se plaist, où il est bien. Revenir sur l'eau, se dit d'un homme qu'on croyoit abysmé, & qui restablit ses affaires, & rentre dans le negoce. On dit aussi, Rompre l'eau à quelqu'un, pour dire, Apporter quelque obstacle à sa fortune, à ses affaires : ce qui se dit au propre des chevaux qu'on oblige à boire à plusieurs reprises. On dit qu'un valet est allé à la bonne eau, pour dire, qu'il est trop long-temps à revenir d'un message. Laisser courir l'eau, pour dire, Ne se point soucier comment vont les affaires. Battre l'eau, pour dire, Travailler inutilement. On dit encore, Tant va la cruche à l'eau, qu'enfin elle se brise, pour dire, qu'à la fin on perit dans les dangers où on s'expose trop souvent. Nager entre deux eaux, c'est à dire, Estre incertain quel parti ou opinion on doit suivre. Pescher en eau trouble, c'est à dire, Profiter des desordres du temps, du mauvais estat d'une famille. On dit encore d'un homme malheureux, qu'il se noyeroit dans un verre d'eau : d'un avare, qu'il ne donneroit pas un verre d'eau, qu'il ne donne rien du tout : d'un melancolique & meschant, que c'est une eau dormante, qu'il n'y a point d'eau pire que celle qui dort : d'un homme inutile, qu'il ne gagne pas l'eau qu'il boit. Porter de l'eau à la mer, c'est à dire, Donner à quelqu'un des choses dont il n'a desjà que trop. C'est une goute d'eau dans une mer, c'est à dire, que ce qu'on met dans quelque chose ne la fait pas paroistre davantage. Il n'y fera que de l'eau toute claire, pour dire, qu'il ne reüssira pas en une telle affaire. On dit de deux gemeaux, qu'ils se ressemblent comme deux goutes d'eau : de deux personnes qui se haïssent, que c'est le feu & l'eau : d'une affaire qui n'a point reüssi, Tout s'en est allé en eau de boudin, ou avau l'eau : d'un homme niais & innocent, qu'il ne sçait pas l'eau troubler. Tenir le bec en l'eau, c'est à dire, Amuser long-temps une personne, sans luy tenir ce qu'on luy fait esperer. On dit aussi d'un homme officieux, qu'il se mettroit dans l'eau jusqu'au cou pour servir ses amis : d'un homme qui se noye, que l'eau est entrée dans ses souliers par le collet de son pourpoint. On dit des enfants, qu'il les faut garder de feu & d'eau jusques à sept ans. On dit encore, Ce crime est si grand, que toute l'eau de la mer ne suffiroit pas pour le laver ; & au contraire, Il fait aussi peu de scrupule de cela, que de boire un verre d'eau. On dit aussi, Si on l'envoyoit à la riviere, il ne trouveroit point d'eau, pour dire, qu'il ne pourroit pas trouver les choses les plus communes. On dit aussi, Il passera bien de l'eau sous les ponts entre cy & là, pour dire, Cela n'arrivera de long-temps. On dit aussi, Gare l'eau là-bas, quand on veut jetter par les fenestres quoy que ce soit.
 
EAU BENITIER. Terme d'Orfevres. Ils nomment ainsi les vaisseaux d'argent qu'ils preparent pour mettre de l'eau benite. Ils doivent estre contremarquez au corps, au collet de pied & goupillon. A l'égard de la gorge, creux ou panache, quarré de pied ou anse, ils sont seulement marquez du poinçon du Maistre.
Les mots du bitume Ambiancer Ambiancer

v. transitif / pronominal : 1. Mettre de l’animation, séduire, chauffer 2. Se disposer à faire la fête.

Aurore Vincenti 17/02/2020