usité

 

définitions

usité ​​​ , usitée ​​​ adjectif

Linguistique Qui est employé, en usage. Un mot usité. ➙ courant, usuel. Peu usité : rare.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On me dit que c'est usité dans plusieurs villas et que cela date de la renaissance.George Sand (1804-1876)
Cela donna tant à rire à nos compagnons que je renonçai à ce mode primitif, usité par nos pêcheurs d'eau douce.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
C'est pourquoi nous devons maintenant nous baser sur un article peu usité, l'article 89, pour pouvoir le faire.Europarl
N'abusez pas de l'idéal, car, si c'est le moyen le moins usité d'être malheureux, ce n'est pas le moins sûr.Léon de Tinseau (1842-1921)
Léopold demanda celle qui nous avait dit la bonne aventure, pour lui donner le salaire usité.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Un mot neuf, mot qui n'a aucune acception, peut en recevoir une, il n'en est pas de même d'un mot déjà usité.Antoine Lavoisier (1743-1794)
Le procédé intermédiaire était le plus usité, et on paraît l'avoir enseigné dans les écoles de préférence aux autres.Gaston Maspero (1846-1916)
Le jeu des cadratins est assez usité : l'enjeu est toujours une chopine, un litre ou toute autre consommation.Paul Sébillot (1843-1918)
Mais, usité pour désigner les poètes dune époque, ce nom est décati par labus quon en a fait.Frédéric Mistral (1830-1914)
Une extension abusive du langage usité les a conduits à rendre l'idée de vie exactement équivalente à celle d'activité spontanée.Auguste Comte (1798-1857)
Elle mordait, s'il est permis de faire un verbe avec le participe technique usité dans la langue du dilettantisme.Paul Féval (1816-1887)
Le chameau est plus usité dans les plaines, parce qu'il consomme moins et porte davantage.Volney (1757-1820)
Il y a un moyen fort usité d'en abuser, c'est d'acquitter, aux dépens d'autrui, la dette qu'elle nous impose.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Il était encore usité dans tout le royaume au dix-huitième siècle ; c'était un droit de pure police, attaché à la haute justice.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
On y abordait dans ce temps en voiture ; c'était un lieu de rendez-vous assez trivial, mais usité.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Frater désignait autrefois le garçon chirurgien ou le barbier ; ce mot est encore un peu usité.Paul Sébillot (1843-1918)
Au temps des corporations, il y avait un cérémonial usité pour la réception des ouvriers remplissant les conditions nécessaires pour franchir le grade d'ouvrier à compagnon.Paul Sébillot (1843-1918)
Il n'est usité qu'aux temps et aux personnes ci-dessus, et de plus à la troisième personne du singulier et du pluriel des temps composés.Thomas Maguire (1776-1854)
Au fond, ce n'est pas là un programme, mais seulement une analyse dans un style trop imagé et assez usité au temps où elle fut écrite.Johannès Weber (1818-1902)
Le présent de l'indicatif n'est guère usité au singulier, non plus que vaincs, seconde personne du singulier de l'impératif.Thomas Maguire (1776-1854)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « USITÉ, ÉE » adj.

Qui est en usage, dont on se sert. C'est une coustume usitée en Orient, de ne rien manger qui ait eu vie. Le mot jaçoit est vieux, & n'est plus gueres usité en nostre langue.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020